Voie impériale pour Emmanuel II

Voie impériale pour Emmanuel II
Voie impériale pour Emmanuel II

Voie impériale pour Emmanuel II

La stratégie macroniènne est connue, diviser à gauche, diviser à droite, et se frayer un chemin dans les ruines politiciennes. Réussite surprise il y a cinq ans, réussite logique aujourd’hui, et triomphe pour le mois de juin aux législatives.

Une droite atomisée…

Jacob a beau répéter, tel Jacot dans sa cage « restez groupés », les dés sont jetés. Tout élu LR qui veut sauver sa peau doit la vendre à Emmanuel II. Ils ont bien vu la force de leur parti, brisé puis pulvérisé. Il faut être inconscient politiquement parlant pour penser « t’es beau Jacob ». Sauve-qui-peut, et comme le veut la tradition, les hommes d’abord.

L’extrême-droite, malgré son influence ravageuse et nauséabonde, est dans l’incapacité de fusionner. Marine marchande de haine va tenter une dernière fois de jouer la grande figure de son parti, à moins qu’elle ne renonce avant. J’imagine que la plaie va encore suppurer, et gagner du terrain. Ce sera contenu, mais toujours grave, dégueulasse et puant. Le réflexe républicain évitera la généralisation du cancer, mais ne guérira pas la société.

Quant à Eugène Z, il va se faire une petite place, et s’amusera à sortir sa sale tronche pour nous mettre en garde contre le péril étranger… il entrera définitivement dans la triste petite histoire des furoncles fessiers de notre sphère politique.

Une gauche prête pour l’exil…

J’avais déjà parlé de ce troisième tour et du rôle clé des insoumis, il restait l’hypothèse de l’intelligence, nous voilà rassurés, ce n’est pas pour cette fois. Mélenchon Bonaparte est parti en conquête. Il a pensé que son humour devenait un projet, il ose « Mélenchon Premier ministre », pire, il décrète les accords et les désaccords… Bref, il saborde la gauche, encore une fois. Plutôt mourir que gagner avec d’autres !

Il n’est pas seul, j’avais rêvé que les intelligences de son parti envoient le dictateur sur l’île d’Elbe… Raté !

Le PS tente de rallumer quelques braises, il lui reste des élus, mais comme LR des élus sans tête et prêts à se vendre pour une grâce d’Emmanuel II. N’oublions pas l’homme en vert, celui qui aimerait bien devenir quelqu’un, mais qui se prend les pieds dans le tapis. Encore une fois, il ne sauvera que ses phrases.

La stratégie de Mélenchon Bonaparte est une insulte aux luttes humanistes. En ne mettant en enjeu que le pouvoir, le jeu politicien, il poursuit l’œuvre d’écœurement que les politiciens de tout bord s’évertuent à entretenir.

L’abstention.

L’abstention record signifie que le système est de moins en moins crédible. Les partis sont devenus des machines à promesses et à discours, mais ils ne sont pas ou plus les représentants des populations. Les stratégies, les petites phrases, les chiffres, la personnalisation à outrance ont tué la démocratie. L’affiche Bonapartiste est une preuve d’incompétence. Seul, pour l’instant Emmanuel I en devenant II a soulevé la question de la nécessité d’un regain démocratique… Évidemment pour mieux ruser.

La voie impériale !

Ce sera un triomphe, tous les politiciens vont se courber, s’allier pour maintenir leur place. Il n’y aura plus qu’un discours, « il est le dernier représentant de la démocratie ». Ceux qui pourraient composer un autre projet vont éviter de réfléchir, et vont nous parler du 4e tour, dans la rue. Ils seront très bien dans l’opposition, ils auront toujours raison et aucune responsabilité.

Ce sera aux oppositions et aux syndicats, et aux « spontanés » de remuer le pavé, cela fera une période trouble, et puis tout le monde retournera à la maison.

Une autre voie possible ?

Oui, mais trop tard. Il faudra analyser les insuffisances de tous, les stratégies d’échec, et reconcevoir une nouvelle organisation démocratique. Il faudrait relire Edgar Morin et Stéphane Hessel, « C’est un réveil qui invite à remonter ses manches, il faut faire autrement, penser autrement, il faut « établir une communication vivante et permanente entre les singularités culturelles, ethniques, nationales et l’univers concret d’une Terre-patrie de tous ».

L’évolution ne se fera pas dans ce troisième tour, ni dans ce quatrième tour… Mais nous pourrions au lieu de nous diviser en écoutant tous ces conquérants du pouvoir…

En attendant, dans les urnes peste ou choléra ?

Total Page Visits: 573 - Today Page Visits: 3

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

3 réponses

  1. Molto bello le passage sur l’extrême droite !!! Approuvé, publié, diffusé !

    Comme je dis souvent aujourd’hui : « On est moins dans la merde que si on était dans la merde…
    « 

  2. attention ça bouge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.