Violences faites aux femmes : Qui va appuyer sur le bouton-pression sexuelle ?

77e anniversaire du droit de vote des femmes Violences faites aux femmes
Violences faites aux femmes 77e anniversaire du droit de vote des femmes

Violences faites aux femmes

90 … C’est le 90e féminicide de l’année.

Régulièrement, je poste sur mon compte FB le triste inventaire des féminicides de l’année, au jourd’hui l’info est courte : « Lundi 4 octobre à Méaulte (Somme), une femme (quinquagénaire) a été étranglée à mort par son ex-mari à son domicile. »

Presque par habitude, presque lassé, j’ai partagé ; comme d’habitude, quelques amies ont immédiatement relayé l’info ; … mais nous le savons, la particularité du N° 90 c’est de se trouver entre le 89 et le 91.

91 … #DoublePeine : les victimes de violences sexistes et sexuelles dénoncent un mauvais accueil dans les commissariats.

Porter plainte pour agression, viol, menaces est un calvaire. Il faut d’abord accepter d’être victime… et ce n’est pas rien. C’est se reconnaître à soi-même qu’on a perdu, qu’il a plus fort que soi, que seule, on ne peut pas s’en sortir, que les rêves de prince charmants étaient de la connerie, qu’on est sale… Ensuite, il faut affronter les regards, les jugements, les soupirs, les questions : « Mais il faut le comprendre, il a été blessé dans son orgueil… Mais votre tenue madame est provocante … Non ? »

Souvent, les flics ne sont pas formés, et ils pensent comme « Monsieur Tout le monde », pas méchants mais pas intelligents…

92 … On est une société moderne.

Hier, c’était le 77e anniversaire du droit de vote des femmes. L’égalité dans le couple est reconnue depuis 1985…

C’est dire que nous sommes une société moderne, avancée.

Ce weekend, les coureuses du « Paris-Roubaix » ont eu des primes sept fois inférieures à celles des hommes. Nous sommes dans une société moderne.

93 … On est une société moderne. (suite)

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir »

Molière dans Tartufe 1669

Aujourd’hui un scandale, car une femme allaite son enfant en public, une autre est refusée dans un musée car sa poitrine est troublante …

94 … Les libérateurs de la femme reprennent Kaboul.

Le corps de la femme est une tentation, il ne faut pas l’exposer, cela trouble les hommes… la solution pour soustraire les femmes de cette oppression permanente, le voile intégral !!!

Au moins, les choses sont claires, les femmes vivent sous la pression constante de la libido masculine.

« Si tu n’es pas sage, tu seras violée ma fille. »

95 … La vie de tous les jours

Pour rentrer son immeuble, ma fille a dû traverser un groupe de gars qui lui ont parlé de sa chatte.

L’ex-mari d’une amie a couché sa fille, un peu ivre, il lui a dit, « je vais aller tuer ta mère, cette salope, bonne nuit, ma chérie… »

96 …Le sport libérateur

Le beach-volley oblige le port de maillots échancrés pour les femmes, et des shorts pour les hommes.

Il existe le foot, le vrai pour les hommes et le foot féminin.

En tennis, une joueuse a été sanctionnée, car elle a enlevé son tee-shirt. (je vous rassure, elle n’était pas seins nus.)

97 … C’est pas moi, ce sont les autres.

Nous sommes un pays libre, alors nous, nous ne cachons pas le corps des femmes sous du tissu. Nous l’exposons sur les couvertures de magazine, dans nos shows télévisés dans nos publicités. La belle femme est vendeuse… quant à la femme ordinaire… serait-elle devenue consommable ?

Tout comme les Talibans, nous entretenons la dictature du sexe : « Si tu n’es pas sage, tu seras violée ma fille. »

98 …C’est une salope…

Le bon sens populaire n’a guère évolué, les filles doivent bien se tenir. Les établissements d’enseignement ont dû d’ailleurs rappeler les élèves à l’ordre. Tenue correcte exigée…en cas d’agression, on comprend l’homme qui succombe aux charmes…L’homme est si fragile… et la femme c’est le diable !

D’ailleurs, quand un mec n’est pas un mec bien, c’est un fils de pute !

99… On va craquer !

« Comme d’habitude, double contrainte : nous faire savoir qu’il n’y a rien de plus grave, et en même temps qu’on ne doit ni se défendre, ni se venger. Souffrir et ne rien faire d’autre. C’est Damoclès entre les cuisses. »

Virginie Despentes King Kong Théorie

Oui, nous allons craquer. Hommes et femmes. Notre morale et nos religions ont sali la sexualité. Nous voyons le mal partout, d’ailleurs Dieu te voit. C’est le Big Brother …

Nous les hommes, nous avons appris à regarder les femmes en produit, instinctivement nous évaluons le corps que nous rencontrons. Nous apprenons encore à être le mari, le patron (au Japon c’est le même mot.) … Éventuellement, si nous sommes frustrés, nous tuons.

100 … Boum !

Total Page Visits: 29 - Today Page Visits: 2

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *