Ukraine – Russie : la chute annoncée de l’Europe

Ukraine - Russie : la chute annoncée de l'Europe
Ukraine – Russie : la chute annoncée de l’Europe

Ukraine – Russie

Je me suis intéressé de très près à la situation Ukraine/Russie avec un article du Monde Diplomatique de décembre 1996 qui m’avait sidéré. Tout était expliqué et offrait le ferment des bouleversements à venir qui nous ont menés là où nous en sommes. Toute cette H-istoire est le fruit d’une évolution logique.

Hormis les siècles passés qui reparaissent via cette guerre, les positions des États-Unis vis-à-vis de la Russie dès la chute de l’empire soviétique ont semé les graines d’un désastre européen annoncé. Le Monde Diplomatique indiquait que l’extension de L’OTAN avait pour but d’affaiblir l’Europe en la mettant sous la coupe militaire américaine. Projet réussi puisqu’aujourd’hui nous sommes pris au piège et totalement incapables de surseoir à notre propre sécurité.

La faute à nos dirigeants, la faute aux médias mainstream qui, au lieu d’informer, passent leur temps à nous vendre des fables et nous encroûter dans une ignorance crasse des affaires du monde. Au-delà du fait que l’on est choqués par la brutalité militaire russe et que l’on est agacés par l’autoritarisme de Poutine, on ne peut pas continuer à être aveugle à notre soumission aux USA et ses stratégies de l’endiguement et son impérialisme à la sauce GAFA (anciennement à la sauce Hollywood).

Toutes nos forces économiques, culturelles, militaires n’ont servi qu’à consolider notre position de vassaux vis-à-vis d’un pays qui a toujours trahi ses alliés depuis 50 ans. Lorsque j’étais ado et que je m’éveillais à l’Histoire, à la macro-économie, à la géopolitique, j’étais de ceux qui détestaient les USA, non pour sa musique, sa littérature, son cinéma que j’adorais déjà, mais pour cette posture impérialiste, ultra capitaliste et destructrice de paix et d’environnement.

On me disait alors déjà : « Tu fais de l’anti-américanisme primaire.» « Argument » foireux de ceux qui ne s’informent jamais sérieusement et qui, surtout, ne s’intéressent aux drames que lorsqu’ils leur tombent sur la gueule.L’Europe est un échec total. On le voit avec ses sanctions appliquées à géométrie variables selon les états. L’Europe, même bien avant Maastricht, a vrillé. Mais surtout, à la chute du mur, nos élites de gauche comme de droite, gavées comme des oies par le mythe américain ont mis les peuples à genoux devant l’Histoire.

Et ça ne s’arrête pas. Il n’y a qu’à juste constater l’omniprésence de BHL dans les médias, à qui on demande son avis. Le mec est un ersatz de philosophe depuis le début des années 80. Un cinéaste à chier. Un imposteur total. Un traître aux citoyens. Il n’a eu de cesse, comme tous les bourgeois mondialistes d’envoyer les populos au casse-pipe. Sbire des USA, des élites occidentales destructrices des souverainetés populaires, d’être le bras armé médiatique d’une caste de truands politiques et économiques.

Tout cela pour dire qu’il est temps de comprendre que le ver est certes dans la pomme, mais pire, il l’a réduite à l’état de masse entièrement pourrie. L’avenir ne joue pas en notre faveur ou notre défaveur à nous les européens car nous n’avons plus d’avenir. L’effondrement environnemental, économique, digital, politique associé à notre pleutrerie instituée par notre hyper-consumérisme abrutissant fera de notre continent un champ de ruines…Pour ceux qui ont des gosses, surtout des petits, préparez-les à l’enfer.

Comme je l’écrivais il y a trois ou quatre ans, ceux qui seront considérés comme de bons parents ne seront pas ceux qui les auront incités à faire des hautes études de commerce et à s’installer dans la classe moyenne de notre société mais ceux qui apprendront à leur progéniture à survivre. Mais ces parents existent-ils ? Eux qui comme moi ne savent rien faire sans un frigo, du chauffage, des centres commerciaux, des petites boutiques Bio tralala, de l’électricité, des jolies routes et des écrans qui modèlent l’impuissance intellectuelle…

Total Page Visits: 401 - Today Page Visits: 2

Léonel Houssam

Léonel Houssam, rédacteur, romancier et biographe français né en 1973. Connu entre 2005 et 2013 sous le pseudonyme Andy Vérol, il s'attache à écrire le monde sans filtres ni concessions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.