Somniculus (Insomnia/insomnie) ou la panne de sommeil

Somniculus (Insomnia/insomnie) ou la panne de sommeil
Somniculus (Insomnia/insomnie) ou la panne de sommeil

Somniculus : Témoignage diurne et nocturne

Après 48 heures d’angoisses intenses et d’hypersomnie, me voilà bien dans la panade avec 72 heures, exactement, de pannes de sommeil récurrentes. En clair, plus je dors et plus je dors, moins je dors et moins je dors. Pire, ne rien faire c’est l’enfer, alors moins je dors ou plus je dors, mais dans tous les cas, mon sommeil est complètement instable à l’extrême.

Définition : L’insomnie est caractérisée par des troubles de sommeil, pas inévitablement de nuit. L’étymologie de ce mot provient du latin : insomnia (ou plus précisément du latin Somniculus, « état de celui qui dort ») qui, au sens strict du terme, signifie la privation de sommeil.

Une définition bien sommaire, mais compréhensible, je la désigne avec mes maux et mes mots par les expressions suivantes : panne de sommeil subie ou insomnie volontaire.

L’insomnie volontaire, je la pratique pour atteindre de façon efficace une performance, ainsi qu’une endurance accrue de travail opérationnel. Par exemple, j’adore résoudre les problèmes informatiques ou défaire les nœuds bien serrés impossibles à dénouer, voire également déchiffrer une énigme dans un jeu vidéo, remettre en ordre un casse-tête, inventer des séquences pour en finir avec un Rubik’s Cube ; mon record est de 46 secondes après 30 jours d’acharnement pour le terminer et un mois pour oublier toutes mes techniques d’approches, ce qui signifie qu’aujourd’hui, je suis incapable de régler ce problème de Cube de Rubik !

L’insomnie subie, elle me désole, me rend nerveux, fou, excité, mais à la fois m’épuise. Ma plus mauvaise expérience est une privation de sommeil de 88 heures d’affilée, et ce, sans faire une sieste de quelques minutes.

Pour conclure ce texte soporifique à souhait, je l’admets, je pense avoir réétalonné mon sommeil pour un mois afin de souffler à l’évidence et de me reposer certainement. Ma mission de vous apaiser étant remplie, je vous laisse à présent dormir et rêver une suite de ce témoignage pasquin modéré.  Bonne séance de sommeil très chers lecteurs, blablabla, zzzz zzzzzzzz…………

Lionel, pour les nouvelles Labordiennes, zzzz zzzzzzzz………… 😊.

Somniculus (Insomnia/insomnie) ou la panne de sommeil
Somniculus (Insomnia/insomnie) ou la panne de sommeil
appel aux dons sdf

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.