SDF : Y a-t-il un pilote pour les morts de la rue ?

SDF Morts de la rue
SDF Morts de la rue

Les morts de la rue

Je n’avais pas de sujet cette semaine, pourtant, les pages blanches font la queue pour être noircies par des plumes aux encres glauques et déprimantes.

Glauque et déprimant comme m’a dit un ami sans-abri. “Ton journal est glauque et déprimant”. Alors cette nuit, je n’ai pas envie de faire dans le graveleux ou le rire caustique, je vais encore paraître glauque et déprimant, n’en déplaise à mon amigo charclo.

Les morts de la rue pullulent toute l’année aux quatre saisons, mais on ne s’y intéresse que l’hiver, quoique… Les passants ne regardent même plus les cadavres décomposés et allongés sans vie sur un sol gelé.

Un mort dans le froid glacial et dans l’indifférence. Un homme, sans domicile fixe, âgé de 51 ans, a été retrouvé mort dans sa tente de fortune, en plein centre de Paris, rue de Turbigo (Ier), dans le quartier Etienne-Marcel, face au tunnel sous le forum des Halles qui mène à Châtelet.

Le Parisien

Plus de 65 personnes sont mortes dans les rues de France depuis le début de cette année 2021. En 2020, au moins 452 personnes SDF sont mortes dans nos artères putrides Françaises que le gouvernement ignore en continuant son mutisme.

Je suis surement aveugle et sourd, mais je ne vois pas et je n’entends pas notre chef d’état et son premier sinistre ni des ministres sur un sujet qui à le même niveau d’urgence, voire autant, que la première catin de la république, j’ai nommé la COVID 19.

Tous contre Macron, oui, mais pas pour l’instant. Tous pour foutre un coup de pied au cul au président jusqu’en 2022 et au-delà concernant le suivant ou la suivante chef d’état. La France à les moyens de soigner nos rues qui pleurent des larmes de sang par la mort des personnes SDF.

Je suis dans une colère amère, je n’ai pas de leçon à donner, pire, je suis impuissant face à ce fléau. Les puissants, les membres du gouvernement, sont en haut de notre hiérarchie, mais ne font rien et quittent le navire qui n’a même pas encore coulé intégralement.

La COVID 19 est une pandémie, un seul mort de la rue en France, c’est un crime d’état.

Vues : 0

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistique ou autres, j’exerce en toute impunité. Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique. Merci de me signaler les fautes d'orthographe, elles sont nombreuses et je m'en excuse par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *