Rêve et espoir en poésie [Poème]

poésie

Poésie d’espoir !

Un mystérieux bonhomme avait un rêve encore non accompli
Son rêve le plus cher n’était pas de revoir sa mère meurtrie
Mais celui de voir se relever, face au désespoir, la vie
Il s’endormit alors et rêva d’essuyer la théière ternie d’une génie
D’obtenir les trois vœux qui lui seraient gracieusement promis
De réfléchir aux souhaits de jour comme de nuit
Avant de se précipiter dans une soudaine euphorie
De requêtes et de souhaits qu’il regretterait à vie


Le mystérieux et chanceux futur ami de cette génie
Essuya la théière, vit subitement une femme surgir et attendit
La génie lui offrit donc la possibilité de faire trois vœux avertis
Sans discuter, il proposa ce qu’il avait de plus cher dans le cœur et agit
Dis ? Ma génie ! Peux-tu inhiber la haine, la peur et la rage d’autrui ?
Dis ? Ma génie ! Peux-tu faire régner la paix dans notre galaxie ?
Dis ? Ma génie ! Peux-tu nourrir mes frères et mes sœurs avec tes plus beaux fruits ?


La génie, n’ayant pas compris les très nobles requêtes de ce mystérieux nouvel ami,
Exauça les trois souhaits du doux rêveur sans attendre, puis,
Lui posa trois questions avant les douze coups de minuit
C’est bien la première fois que j’entends ceci
Pourquoi tant d’amour pour ton prochain qui te nuit ?
Pourquoi vouloir la paix dans ce monde d’abrutis ?
Pourquoi ne souhaites-tu pas de l’argent comme tes plus fidèles ennemis ?
C’est très simple, répondit le nouvel ami de la génie
Je fais toujours le même rêve pendant que je suis endormi
Mon propre bonheur m’importe peu quand il n’est que folie

Poésie de Lionel Belarbi

Total Page Visits: 1430 - Today Page Visits: 4

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.