Nouvelle éruption du volcan Nyiragongo : République démocratique du Congo #Goma #Eruption

Attention, certaines images de l’éruption du Geldingadalur, en Islande, sont diffusées comme étant celles de la RDC
Attention, certaines images de l’éruption du Geldingadalur, en Islande, sont diffusées comme étant celles de la RDC

Attention, certaines images de l’éruption du Geldingadalur, en Islande, sont diffusées comme étant celles de la RDC.

LJA

Eruption du volcan Nyiragongo

le plan d’évacuation est bien activé à Goma suite à la nouvelle éruption du volcan Nyiragongo.
la dernière éruption du Nyiragongo date de 17 janvier 2002, avec l’instabilité de cette région de l’Est de la Rdc, un grand mouvement des réfugiés est envisageable vers les pays voisins notamment l’Ouganda qui accueille plus de 1,4 millions des réfugiés majoritairement les congolais et les sud soudanais.

  • Beaucoup de familles ont perdu les leurs comme enfants et membres de famille pendant les paniques
  • Plus de 5000 personnes sont au Rwanda.
  • Plus de 17000 personnes ont pris la direction de Sake en territoire de Masisi à l’ouest de Goma
  • Le volcan Nyiragongo (comme l’a affirmé le gouverneur) continue à être en éruption.
  • Les laves du volcan se sont arrêtées au niveau de #Buhene (territoire de Nyiragongo )
  • La ville de Goma n’a pas été touchée
  • Les cimetières de Makao et l’aéroport de Goma sont intacts
  • 5 personnes ont perdu la vie à Rwasama (Ndosho) par accident de véhicule Fuso.
    -Les bilans de dégâts matériels sont inconnus.
  • Il y’a eu vols dans les boutiques, dans les maisons et magasins
  • Possibilité de fuites de prisonniers à #Munzenze ( balles ressenties là-bas)
  • Aucun problème de sécurité signalée pour le moment

Eruption GOMA – Nyiragongo :

Mise à jour LJA du jeudi 27 Mai 2021

Dans une communication sur la situation du volcan Nyiragongo, le gouverneur militaire du Nord-Kivu, lieutenant général Constant Ndima annonce ce jeudi que vue la déformation du sol, une éruption sous terraine ou sous le lac n’est pas exclu.

Selon ce message, les données scientifiques disponibles jusque-là sur la sismicité et la déformation du sol indiquent la présence des magmas sous la zone urbaine de Goma avec une extension sous le lac Kivu.

Selon le gouverneur, les zones en danger si l’éruption se produisait sont entre autre Majengo, Mabanga Nord et Sud, Bujovu, Virunga, Murara, Kahembe, Mikeno et le quartier les volcans.

Pour éviter cette éventuelle catastrophe sur la ville de Goma, le gouvernement congolais active le plan d’évacuation progressive. Dans cette logique, les habitants des quartiers précités sont appelées à se diriger vers la cité de Sake, située à l’Ouest de la ville de Goma, dans le territoire de Masisi.

L’évacuation de ces zones est obligatoire et s’effectuera sous la coordination des humanitaires avec les moyens de transport disponibilités par le gouvernement provincial Nord-Kivu, précise la communication du gouverneur.

Vues : 0

Patrick Hakiza (Journaliste)

Patrick Hakiza, journaliste congolais vivant en Ouganda et directeur exécutif de l’organisation » jeunes journalistes sans frontières « Kampala ouganda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *