Pétition : Restons libres alternatifs et indépendants

La liberté d'expression (Pétition)
La liberté d’expression (Pétition)

La liberté d’expression (Pétition)

Lionel Belarbi, fondateur du journal abrasif

J’ai souhaité donner la parole à ce sujet à deux rédacteurs que beaucoup de choses opposent. Le journal abrasif est aussi un média de débat et d’opposition. Tout le monde n’est pas d’accord sur tout, ça chauffe parfois, c’est corrosif, et ce petit journal alternatif n’est pas un ours en peluche, je vous l’accorde, alors âme sensible s’abstenir.

David Le Renard et Diane m’ont rendu leurs idées bien différentes, et bien sûr, dans cet avant-propos, je vous propose les miennes.

Le journal abrasif est au service de chacun de nous pour le droit à l’expression libre de nos idées. Beaucoup souhaiteraient la brider et museler la liberté de presse ainsi que la liberté d’expression sur le réseau internet.

Le journal Abrasif est avant tout un média numérique, libre, alternatif et indépendant qui risque tous les jours une sanction immédiate et définitive comme beaucoup d’autres Webzines : La censure que nous combattons ! Il n’est pas un outil de propagande parasité et commandé par l’état et ne le sera jamais au risque de ne plus exister. Bien qu’il donne la parole aux pour, aux contre, et aux contraire, il n’est pas neutre pour autant et prend position sur ce sujet prioritaire, la liberté de s’exprimer librement sans contention gouvernementale.

Rendez-vous à la fin de cet article pour signer la pétition. Je laisse la parole à Diane, à David et à vous très chers lecteurs et très chères lectrices.

NON à la liberté d’expression à géométrie variable

Diane, rédactrice en chef du journal abrasif

Je tiens tout d’abord à rendre hommage aux personnes qui ont perdu la vie ces 10 dernières années en France en défendant la liberté d’expression :

Cabu, Charb, Tignous, Honoré, Wolinski, Bernard Maris, Mustapha Ourrad, Elsa Cayat, Michel Renaud, Franck Brinsolaro, Frédéric Boisseau, Ahmed Merabet
Charlie Hebdo – 7 janvier 2015 – Attentat
Le gouvernement ‘indigné’, affirmait alors :
La liberté d’expression visée dans l’attentat contre « Charlie Hebdo Source

Samuel Paty
Professeur d’histoire et géographie – 16 octobre 2020 – Décapité
Paroles du Ministre de l’éducation nationale, Jean Michel Blanquer après cet acte :
« Il est normal que les professeurs soient amenés à faire cours sur la liberté d’expression ». Et « le sujet des caricatures fait pleinement partie de cette question de la liberté d’expression » Source 

Cependant, depuis le début de la guerre Russo/Ukrainienne en février dernier le sens des mots liberté d’expression semble avoir été victime d’une corruption sans doute fortuite et involontaire de la part de notre gouvernement, de l’Otan, de l’Union Européenne.

Les suppressions et interdictions de médias s’additionnant sous prétexte de propagande  pro Russie laissant place à une propagande pro Ukrainienne sans filtre aucun.

Cependant en Europe, la Suisse a refusé de suivre ce chemin dangereux de désinformation et censure en affirmant que ‘les Suisses sont capables de juger ce qui est de la «propagande absurde» et ce qui ne l’est pas’. Source

Les Suisses jugés capables de discernement et pas les français !

Après RT et Spoutnik, ce sont les petits médias francs tireurs français qui subissent l’assaut  dictatorial des grandes machines : Twitter suspend arbitrairement les comptes de Putsch et de Nicolas Vidal Source 

L’interdiction de RT France et de Sputnik en France a notamment été dénoncé par plusieurs syndicats de journalistes. «Fermer un média est un acte grave, qui doit reposer sur des preuves solides et de lois, afin d’éviter l’arbitraire», avait déclaré Ricardo Guttiérrez, secrétaire général de la Fédération européenne des journalistes.

S’en prendre à des journalistes, les expulser, interdire les chaînes ou les journaux dans lesquels ils travaillent constitue, quelles que soient les intentions affichées, un acte de censure qui réduit le pluralisme de l’information. Ce n’est jamais la bonne réponse», avait écrit le Syndicat national des journalistes dans un communiqué. Le syndicat Force ouvrière a pour sa part dénoncé une décision qui «porte le sceau d’un arbitraire le plus total et n’est ni plus ni moins qu’un acte de censure inédit dans notre pays». Le SNJ-CGT a estimé pour sa part que l’Union européenne n’avait pas la compétence pour interdire un média, procédure qui relève d’ordinaire de l’Arcom en France. 

Il devient donc dangereusement naturel de supprimer tout ce qui ne paraît pas politiquement correct à notre gouvernement nous obligeant à subir une propagande programmée tant pour ce qui concerne le conflit Russo/Ukrainien que pour les autres sujets importants et d’actualité comme ‘Les élections présidentielles’

La liberté d’expression à géométrie variable pourquoi j’utilise ce terme?

Inévitable constatation donc inévitable emploi !

Limiter la liberté d’expression et donc de compréhension des événements par différents biais d’informations c’est diriger les pensées du peuple vers une seule et même version des événements ce qui nous amène à la lecture du livre Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley écrit en 1931.

C’est amener le peuple à une pensée unique !

C’est choisir pour nous l’acceptable et l’inacceptable !

Il est donc acceptable de pouvoir suivre en direct des chaînes chinoises et de pouvoir faire lecture de leur vision du monde malgré le génocide des Ouïghours et le massacre des tibétains perpétués par ce pays. Source Source 

Malgré les crimes immondes perpétués à moultes reprises par les américains JAMAIS nous n’avons eu le ‘déplaisir ‘ de voir interdire CBS ou CNN  entre autres.
Pourtant, par exemple, à elle seule, la déclaration de Madeleine Albright sur les conséquences de l’embargo qui frappe l’Irak depuis 1990, qui aurait entraîné la mort d’un demi-million d’enfants, faute de nourriture et de médicaments «Nous pensons que le prix en valait la peine » méritait au moins une sanction à CBS pour l’avoir diffusée.

Tout au long de la guerre d’Irak et de la guerre d’Afghanistan, des crimes de guerre commis par des soldats américains sont signalés. Source

Nous avons donc gobé allègrement durant toutes ces années la seule version américaine par le biais de leurs médias sans que cela ne dérange qui que ce soit ! Sans interdit aucun.

Ceci pour ne parler que des supers puissances entre ( ) 

Il est donc acceptable que les journalistes de Charlie soient morts pour rien,tout comme Samuel Paty, puisqu’il est désormais légal d’interdire la liberté d’expression et de la sanctionner.

Il est donc devenu normal d’accepter de regarder la paille dans l’œil de son voisin sans vérifier si une poutre ne se trouve pas dans le nôtre. 

Pour nous, contributeurs du Journal Abrasif la censure est une atteinte grave et inacceptable aux droits humains fondamentaux au nom de LA LIBERTE D’EXPRESSION et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour faire entendre nos voix !

Le problème n’est pas celui qui parle, il est celui qui entend !

David LeRenard, Rédacteur du journal abrasif

Parfois, je pense que nos cris sont déjà perdus dans le néant avant d’être déjà même émis. Revendiquer haut et fort la liberté d’expression comporte une acceptation de la défaite. Le souci absolu d’une civilisation n’est pas l’expression mais la libre pensée, et quand on limite sa pensée à la volonté de dire, on est déjà aliéné au système.

Voyage chez les nazis …

Actuellement, je suis dans la lecture du journal d’Eva Braun, l’épouse d’Hitler. J’en suis précisément à la période où le führer réalise l’autodafé des livres opposés à ses idées, les juifs et les communistes sont évidemment les premières cibles. Il s’agit d’une censure, de l’éradication de l’expression intellectuelle. Il peut le faire, car avant, les idées humanistes et démocratiques sont mortes. De politiques capitalistes, en politiques méprisantes du peuple, de faiblesses en lâchetés les gouvernements précédents ont permis au simplisme de s’installer. Hitler utilise des idées simples : il désigne les ennemis, il définit le cadre moral, et il se « soucie » du peuple.

On le comprend, et on peut espérer à travers lui. Ce qui permet aux nazis de parvenir au pouvoir, c’est une société qui a déjà marginalisé la pensée, qui a mis les intellectuels de côté et qui a ensuite échoué dans sa gouvernance économique.

Retour vers le présent …

Le symptôme  le plus flagrant de l’agonie de la pensée est la recherche de l’homme providentiel. L’homme providentiel est un dur, on le comprend, on peut espérer à travers lui. On l’appelle Poutine, Biden, Zemmour, Macron ou encore autrement, tous ces hommes ont une aura gagnée par la pensée moribonde des masses, et du simplisme émergeant.

Tous ces êtres de pouvoirs surfent sur la non-pensée, ils utilisent des images, des slogans. Ils sont des certitudes incarnées. Pour eux, l’information est un outil de propagande. Nous dénonçons tous les despotes étrangers qui mentent de manière éhontée (car nous, nous savons), et nous oublions que Zemmour change l’Histoire, et que Macron nous raconte l’histoire.

Alors la censure là-dedans ? Elle est pire que l’arrêt d’un média, elle est depuis très longtemps la confiscation de toute l’information et de la pensée. J’avais proposé dans ma réflexion présidentielle une labellisation de l’information, cette idée m’avait valu des critiques me traitant presque de dictateur, sauf qu’en France l’info est muselée par l’Etat et sept grands patrons. Il y a longtemps que le hold-up des idées est fait, il y a longtemps que la liberté d’expression est un leurre.

Alors nos martyrs ? J’en pleure encore, mais cela faisait belle lurette que nos amis de Charlie étaient entrés(sans le vouloir) dans l’expression alibi. De Gaulle avait tué Hara Kiri, Charlie en est issu. Alors le monde moderne s’adapte, il faut laisser une marge de fantaisie, ne pas affronter les revendications de liberté d’expression, surtout si c’est pour s’en prendre aux curés et aux musulmans. L’important est de contrôler la fabrique d’idées, regardez Macron, il emmerde, il fait jeune, il parle parfois d’amour, de courage … il incarne l’homme moderne !

Vous pensez sincèrement que nos politiques sont tristes devant les dépouilles de nos héros ?

Quant à Samuel Paty, pour mémoire dans les heures qui ont suivi le crime, l’académie a communiqué que le prof n’avait pas été réglo avec les parents, il était loin d’être un héros… réflexion faite, finalement on en fait NOTRE martyr.

Liberté d’expression, la question ratée.

Evidemment levons-nous quand on nous dit de nous taire, râlons. Mais la revendication devient alors une réaction … vous voulez dire quoi ? La revendication s’apparente alors à un droit de râler, elle est déjà plus une question de forme que de fond.

Comme pour les autodafés nazis, on brûle les livres quand l’Histoire les a classés dans les mensonges. L’histoire est toujours la version des vainqueurs.

Que ce soit pour la Covid, ou pour la guerre Russie/ Ukraine, les dirigeants se moquent des petits cris d’opposants. Ils écrivent leur version dans le marbre de notre docilité.

Le meurtre d’un journaliste, la censure d’un journal ne sont en fait que des « maladresses ».

Pour la crise sanitaire, il suffit de dire « c’est fini », et c’est fini.  Pour les migrants ukrainiens (eux seulement), il suffit de dire « nous avons 150 000 places », et nous avons 150 000 places.

Les appareils ne craignent pas quelques réactions épidermiques, mieux que cela, ils intègrent dans leur système des doses de contestataires, d’antisystèmes, d’écolos …

Ce qui peut créer le changement, c’est un truc vieux comme le monde, ça s’appelle : l’éducation.

L’éducation : le combat décisif.

Aujourd’hui j’ai rencontré dans mon cadre professionnel un jeune homme de 25 ans, quand la confiance s’est établie il m’a parlé de son éducation par ses parents militants de ATD ¼ monde, et surtout sa façon d’aborder le travail social. Il a déjà compris que son boulot ne peut se faire que dans la fraternité, malgré les consignes, malgré les « on dit », malgré la culture professionnelle.

L’éducation, et seule l’éducation, permet à l’être d’être libre penseur. Et le libre penseur est un être dangereux… je repensais aux trois bases de l’espérance selon Edgar Morin.

Seul un libre penseur peut envisager l’imprévu, l’inconcevable.

Seul un libre penseur peut créer de nouveaux modèles.

Seul le libre penseur peut voir les points de grippage des systèmes établis.

L’espoir est de rendre la libre pensée virale, de contaminer ce monde de personnes non alignées, non rangées …

Il faut bien sûr pouvoir s’exprimer, mais d’abord, il faut penser !

Signez la pétition maintenant !

https://www.change.org/p/non-%C3%A0-la-libert%C3%A9-d-expression-%C3%A0-g%C3%A9om%C3%A9trie-variable

appel aux dons sdf

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.