L’obésité, ou la maladie des maladies chroniques, est négligée !

obésité maladie chronique

L’obésité est considérée aujourd’hui comme une maladie chronique, mais en dehors des difficultés à trouver des habits, de la grossophobie, ou encore des difficultés à l’endurance et des douleurs, n’est pas directement une maladie en elle-même, mais le vecteur d’autres maladies chroniques, et devinez quoi? J’EN AI ATTRAPE UNE !

Ici, on ne va pas parler de la grossophobie, déjà abordée de façon rapide mais cash, et on va pas parler d’esthétisme ici, on va parler des maladies CHRONIQUES pouvant découler de la prise de poids, on va voir que contrairement aux idées reçues il existe bel et bien des traitements curatifs non invasifs et quel est le responsable? ou plutôt quels sont les responsables de ce vecteur de maladies CHRONIQUES?

On va également parler des mécanismes physiologiques de cette maladie, parce que, comme vous allez le voir, il ne s’agit aucunement de volonté, mais bel et bien de mécanismes neurologiques et métaboliques, et non pas juste d’« envie » ou de « foichisme » (Seuls les vrais comprendront la référence, et je déteste ceux qui font « Seuls les vrais comprendront »)

  • L’obésité, une vrai maladie tout comme l’alcoolisme
  • Ma maladie CHRONIQUE qui a les mêmes symptômes qu’Alzheimer (ou presque)
  • Les responsables de l’obésité, Ferrero, ou les antipsychotiques ?
  • C’est la volonté (NON !) & mes conseils pour s’en sortir
  • Prise en charge médicale de cette horreur

L’obésité, une vrai maladie tout comme l’alcoolisme

J’ose comparer l’obésité à l’alcoolisme, pour la raison très simple que les mécanismes de dépendance à l’alcool et aux sucres sont exactement les mêmes !

Savez vous tout d’abord comment fonctionne l’alcool ?

Récepteurs gaba agoniste alcool

D’abord, de la même manière que le Valium ou le xanax, il active les récepteurs GABA (On parle alors d’agoniste) ce qui va avoir pour effet de ralentir littéralement l’activité cérébrale, et il libère également de la Dopamine, le neurotransmetteur responsable, entre autres, de la motricité, de l’éveil et de la concentration, du plaisir, j’en passe et des meilleurs (la Dopamine n’est pas « que » le neurotransmetteur qui vous pousse a faire vos « trucs perso » faut le savoir)

Manger du sucre, ou des aliments très gras, généralement ayant un bon goût, fait libérer au niveau de votre circuit de la récompense, (noyau accumbens) de la même manière que fumer (un Oinje ou une Clope) ou encore se défoncer a la codéine (on vous voit !) ou, encore, prendre de la MDMA !

Autrement dit, toutes les drogues, ou presque, sont dopaminergiques, et le sucre l’est également, donc, à dose standard c’est un élément essentiel à notre survie (rentrez vous ça dans le crâne) mais a forte dose c’est une drogue !

De ce fait, c’est pas la peine de parler de volonté (on va y revenir car c’est un sacré morceau) il s’agit bel et bien d’un mécanisme neurologique donc il va falloir arrêter de penser le contraire…

Ma maladie CHRONIQUE qui a les mêmes symptômes qu’Alzheimer (ou presque)

Alzheimer vs obésité

Maintenant qu’on a eu l’occasion de lâcher pleins de mots compliqués, on va parler de ma maladie chronique, ou plutôt de ses symptômes, je vais donc en l’absence d’énumération officielle, appeler mes symptômes le syndrome d’AD, afin d’être plus clair (C’est moi qui vient d’inventer le nom, et tout ce que je vais décrire ici est issu de mon expérience donc calme)

Si vous vous reconnaissez dans ce « syndrome » cela ne passera pas tout seul, et NON, ce n’est pas l’âge ni psychologique !

Les symptômes du syndrome d’AD sont donc, notamment

-Amnésies, pertes des souvenirs a long terme, et pas de mémorisation a court terme, le malade se souvient notamment du contexte de ce qu’il s’est passé mais n’a pas d’images, ou de détails

-Déréalisations courtes (6 secondes maximum) signe que la maladie est assez « élevée »

-Fatigue chronique, somnolence, « zombification »

-Se tromper quelques fois de mots, avoir de la confusion, mélanger certaines informations

-Temps de réaction réduit (par exemple, se renverser quelque chose de froid et ne pas agir avant 3 secondes)

-Oublie d’information (parole, lecture) à la moindre stimulation, sensation de « ne pas mémoriser » ou oublier une phrase d’un texte en en lisant une autre, difficulté a manipuler les connaissances acquises

Le syndrome peut inclure qu’une hypersomnie et des amnésies, mais peut aussi inclure tous les symptômes dans les formes les plus avancées

Diagnostique ?

Polysomnographie, recherche de troubles du sommeil

Traitement ?

Traitement de la cause, et médicaments pro-cognitifs (bien qu’ils n’aient pas fait la preuve de leur efficacité)

La caféine peux améliorer le syndrome au niveau de la concentration et du sommeil, mais elle entraîne une tolérance en quelques jours

Pronostic

La maladie en elle-même n’est pas grave, cependant la diminution du temps de réaction peut être dangereuse, même si c’est plutôt sa cause qui l’est réellement

« Cé Alzaymeure »

Non !

Il s’agit simplement des symptômes que j’ai à cause de mon SAOS, syndrome d’apnées obstructive du sommeil, vous savez quand on fait DES PAUSES RESPIRATOIRES LA NUIT ?

J’ai cette maladie chronique et l’intégralité de ces symptômes depuis 1 an ½, j’ai été diagnostiqué en Mars et je dois perdre du poids pour y arriver… Sauf que, enfin vous verrez au dernier chapitre…

Sans parler du diabète, la maladie chronique qui raccourci l’espérance de vie de 6 ans en moyenne, et qui est la première cause de cécité dans les pays industrialisés (jette-moi ce pot de Nutella de suite avant de passer l’arme a gauche, ou que tes beaux yeux bleus passent l’arme gauche) mais je n’aurais pas assez d’expérience personnelle pour vous décrire cette horreur

Les responsables de l’obésité, Ferrero, sucre, ou les antipsychotiques ?

Les deux !

Les antipsychotiques vont agir comme antagoniste dopaminergique, d’où leur effets secondaires et le fait qu’on compulse frénétiquement Facebook et twitter ou qu’on mange constamment sous ces trucs là, on veut de la Dopamine mais on n’en a pas assez !

D’où mon arrêt de la Quétiapine pour cette raison, que ça ne faisait que m’enfoncer dans la maladie alors que cela fait longtemps que je suis tolérant ! (aucun effet)

Ferrero n’en est pas directement responsable, néanmoins ils savent que leur produit, qui contient, on le rappelle, 52g de sucre et 30g de graisse, active vos voies dopaminergiques, et McDo de la même manière !

Je les accuse notamment de bourrer leurs produits de sucre, et on va se répéter, Si vous êtes dépendant au nutella, sucre et au McDo, ce n’est PAS VOTRE FAUTE, il s’agit juste d’une petite molécule, la Dopamine !

obésité sucre

Ce n’est pas un vice, mais un problème neurologique donc

C’est la volonté (NON)

Ça va falloir arrêter très clairement ! Non il ne s’agit pas de volonté, comme expliqué précédemment il s’agit de la Dopamine, mais pas seulement, Il y a également les questions au niveau du métabolisme, vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de volonté !

Ça il faut arrêter, non seulement cela culpabilise les personnes obèses alors qu’elles ne sont pas responsables, mais en plus cela fait croire que c’est facile de perdre du poids, quand on veut on peut, mais non…

« Mangé ékilibré et fer du Spore, a pare sa y a pa d’treatment kontre l’eau bésité »

Alors, c’est faux, (voir la dernière partie de cet article qui commence a être sacrément GROS) mais surtout, l’alimentation équilibrée est utile, mais le sport moins (Le sport aide énormément, mais peu contre l’obésité) en effet, Une marche de 1h équivaut, de mon expérience, à 250 kc (kilocalories), donc l’équivalent d’un paquet de gâteaux au distributeur (je rigole même pas) de ce fait je conseille le sport mais ce n’est pas la peine de vous jeter sur la salle de Gym si vous voulez perdre beaucoup de poids et lutter contre l’obésité !

brûler calorie sucre

(même si une heure de marche ou de sport c’est une bonne idée, donc faites en, mais cela peut être difficile lorsqu’on a une maladie CHRONIQUE)

Evitez les produits laitiers, 1 litre de lait équivaut à dix sucres, et tout produit avec du chocolat, mais cela peut être dur à cause de la Dopamine et de la dépendance, donc arrêt progressif

Les gélules de Konjac fonctionne (tout simplement car si l’on en met dans de l’eau elles gonflent)

Mais bon, c’est léger tout ça, dans le sens ou à court terme c’est pas énorme, (même si à long terme c’est bien) donc on va parler de la prise en charge médicale de cette maladie

Prise en charge médicale de cette horreur

Gélule d’ANACA3, Ténias ou régime gastro-entérite (même si ce dernier souvent n’est pas souhaité) (et j’ai démarré avec une gastro, non souhaitée, ma prise de poids, je rigole pas) c’est soit pas bon, soit inefficace contre l’obésité

Mais d’abord, Comment vérifier l’efficacité d’un coupe-faim ?

Parce que le « sa march sur Moua » c’est pas une preuve, et à 15€ le placebo, même pas la peine…

Pour vérifier, il suffit d’ouvrir une capsule de ces « coupe-faim miracles où l’on perd 5x plus qu’avec un régime seul » et de le verser dans un grand verre d’homéopathie d’eau, et voyez si ça a gonflé entre le moment ou vous avez versé et 15 minutes plus tard, si ça gonfle, c’est que c’est efficace « in vitro » Sinon non.Les gélules de Konjac ont gonflé par exemple lors de mon expérimentation, mais cela restait relativement modeste (en étant gonflé c’était deux fois plus gros que non gonflé, ce qui est bien mais n’est pas énorme)

Sinon, comme vrai traitement médicamenteux, on a l’ACCOMPLIA (dix morts) ou l’Orlistat, non dangereux, qui agit en empêchant le métabolisme des lipides, donc traitement curatif à privilégier, même si « l’effet rebond » n’est pas à exclure, donc attention (même si contrairement aux idées reçues le régime alimentaire n’est pas sans effet rebond, puisque qu’on a toujours autant d’adipocytes)

Sinon, la chirurgie, mais on va pas s’étendre là-dessus, ou le ballon gastrique moins invasif et durant six mois (mais gros inconvénient, est glissé dans l’estomac par la gorge, ouille)

J’aurais pu recevoir de l’orlistat et du piracétam pour ma maladie chronique, mais non… Malgré que son efficacité soit faible, pourquoi ne pas associer Orlistat et antipsychotiques ensembles, afin de minimiser le gain de poids et empêcher l’apparition d’un Diabète ?

Je compte glisser l’idée a mon médecin généraliste que je viens à peine de trouver, parce que sinon je vais finir par exploser d’avoir une maladie grave non traitée !

Approfondir le sujet, sur les adipocytes notamment

Sur ce, je dois aller chercher mon pot de Nutella format familial…

Total Page Visits: 153 - Today Page Visits: 2
Asperger Défense #Antipsychiatrie

Asperger Défense #Antipsychiatrie

Autiste asperger en lutte contre les soins sans consentement, pro-choix, et souhaitant, non pas fournir un simple avis comme généralement c'est le cas sur les réseaux sociaux, mais des analyses plus rationnelles et nuancées.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de