Edito du Troll : Nouveau Réquisitoire de votre « Bestiole du Chaos » préférée !

Nouveau Réquisitoire de votre « Bestiole du Chaos » préférée !
Nouveau Réquisitoire de votre « Bestiole du Chaos » préférée !

Nouveau Réquisitoire de votre « Bestiole du Chaos » préférée !

« Autopsie d’un été mort-né … et le PROJEEEEEET change, mais pas les convictions. » 

Présidente-Lutine : « Bien, l’audience est reprise. Dans l’affaire opposant l’Alliance Sombre des Marginalités, des Cultures Underground, et les Comités de Rassemblement des Outsiders et Marginaux (CRÔM), à cet été décidément mort-né ainsi qu’à tous les non-événements qui se sont produits ces dernières semaines, la sentence risque d’être très lourde … Et maintenant, va tonner puissamment sur cette Cour, la voix, que dis-je, l’organe relativement ignoble, quoique toujours farceur, ironique et cynique, du Représentant de l’Accusation, le Procureur-Troll Général de l’Alliance Sombre. 

Monsieur le Procureur-Troll Général, vous avez la parole, pour votre réquisitoire. »

« Merci Madame la Présidente-Lutine. Mais je tiens à vous rappeler, et à notifier à toute la Cour ainsi qu’aux jurés et à l’accusé ici présent, que j’ai été récemment élevé en grade et en rang pour services éminents rendus aux Cultures Sombres, ainsi je suis maintenant Procureur-Troll Maréchal de l’Alliance Sombre. »

Présidente-Lutine : « Ah oui, c’est exact, vous avez raison, Monsieur le Procureur-Troll Maréchal, j’avais totalement oublié de consigner cela dans le procès-verbal de la Cour … »

« Merci Madame la Présidente. D’humeur plus que festive en ce jour, je ne peux m’empêcher de célébrer joyeusement et bruyamment cette dite promotion en chanson. ‘Maréchaaaaaaal, Nous Voilàààààà …’ »

Présidente-Lutine : « NON ! Un peu de tenue ! Sinon je vous fais suspendre, voire rétrograder ! »

Pouf-pouf. Françaises, Français, Belges, Belges, Macronistes … ah non, au singulier, il n’en reste plus qu’un, Socialistes … euh, idem, au singulier, Gifleurs, Gifleuses, Entartés, Tartemolles et autres Mous du Bulbe, Désespérants Normopathes, Normoriz, Normoboulgours et Normotofu, vous qui vivez encore dans l’illusion de la perpétuation de « l’aspiration au bonheur par le matérialisme crétin », Irrémissibles Parasites du PAF, VOUS qui aspergez les écrans plats, les radios comme les cerveaux, de bouillasse propagandiste ouvertement hostile à tous les idéaux simples et rustiques, Inamovibles rustines de ce Monde qui est déjà en train de crever, nom de Dieu de Bordel de Merde que je vous déteste ! 

J’en rage, j’en désespoir, j’en vieillesse ennemie … Mais quel ramassis d’incultes notoires êtes-vous donc pour me reprocher mes trolleries ?

Mais de l’autre côté … Très chers Amis Marginaux et Outsiders, Vous tous, Lecteurs et Soutiens du Journal Abrasif, Metalleuses, Metalleux, Gothiques, Gothiques, Travellers, amis Atypiques, Punks Authentiques, amis Hippies, Enfants Libres de cette Terre ayant refusé de se laisser faire biberonner aux tétines grassouillettes de l’infamante « NORME », Camarades de Culture, de Rêves Infinis et d’Idéaux, Madame la Présidente-Lutine au Sarouel bariolé, Monsieur l’Avocat de la Défense Passive, Mesdames et Messieurs les Jurés sous Serment de Rillettes, de Saint-Joseph, de Pain Rustique et de Chaource, Lectorat Chéri, Mon Putain d’Amour !!!

Bonjour ma rage ! Je te salue ma colère, Merci à ma Trollitude, et mon courroux … COUCOU !

… Cela devait être un 8 juin comme les autres, ou presque, pensais-je au début de l’été. Ayant relu la nuit précédente les œuvres de grands auteurs de la Rome Antique, je repensais au vil et innommable Néron, qui aimait tant pérorer quand il aidait à descendre Agrippine de cheval. Nenni ! « Car le cheval n’hennit … » C’était le jour de la « gifle à Macron ». Comme vous avez pu le voir, le revoir, le revoir encore et encore, avec ralenti vidéo et arbitrage comme au football, il s’est pris une tarte … à Tain-l’Hermitage. 

Une « Tarte à Tain », « Tarte Tatin ». Je vous vois bien sourciller alors que vous vous questionnez, Madame la Présidente-Lutine, Mesdames et Messieurs les Jurés, ce jeu de mots n’est pas de moi. Il m’a été soufflé par la seule de mes semblables ici en Bretagne côtière, à savoir une charmante Lutine du Chaos, cultivée et adorable, qui comme moi a beaucoup d’humour et aime les plaisanteries de derrière les chardons. 

Et à propos de « Tarte Tatin », l’esprit de Jacques CHIRAC, qui est monté au ciel sans même changer à Réaumur-Sébastopol, se serait exclamé « Mangez des Pommes !» en apprenant la nouvelle, par les voies du Seigneur, qui sont impénétrables (de lapin) …

Je ne vais pas épiloguer sur l’empressement des médias à décrire les opinions politiques (réelles ou supposées) du jeune homme qui a quelque peu chamboulé le « match à l’extérieur » du « méprisant de la République », ni les déclarations de ses proches et connaissances. Néanmoins, et ça ne m’aura décidément pas échappé, sur une photo datant d’il y a quelques temps, ce jeune homme portait un tee-shirt … aux couleurs et au logo d’un groupe de Pagan Metal. Eh oui. Comme quoi, il ne faut pas sous-estimer les ‘talleux, parce qu’eux aussi peuvent ouvrir la « boîte à baffes ».

Malgré tout, le jeune homme auteur de la gifle a été décrit comme « militant royaliste ». Quelle pilule amère à digérer cela a du être pour Jupiter 1er, lui-même « plus royaliste que le Roi », de constater que même les royalistes en arrivent à ‘se radicaliser’, pour ainsi dire ! Ah, les choses de la vie … 

Tout en essayant maladroitement de ne pas rire, ce qui pourrait laisser penser que je cautionnerais un tel acte (finalement bien insignifiant face à 117.000 morts d’une pandémie à laquelle ni ce gouvernement, ni ce président, n’étaient préparés, sans compter toutes les conséquences sur nos vies), je tiens à rappeler que Macron lui-même avait déclaré lors d’une conférence de presse, « S’ils veulent un responsable, qu’ils viennent me chercher ! » Voilà un compte qui est donc soldé. 1-1, balle au centre.

Quant à cet été … Il m’a semblé tellement maussade, tellement chiant, plus encore que les précédents ici en Finistère Sud, telle une immense cloche de plomb chauffée à blanc par le contexte politique, social, économique, par les manifestations « anti pass sanitaire » ou « anti-vaccins », que j’estime qu’il est en fait mort-né, et comme dirait mon maître à penser, le grand Pierre DESPROGES, « ça m’étonnerait qu’il passe l’hiver »

Alors, OUI, je vois déjà les inénarrables langues râpeuses de la croyance absolue et illimitée en la « ré-information », me traiter de « lâche », voire de « collabo » (!) parce que … je me suis fait vacciner, et parce que je m’accommode du pass sanitaire. Et, vous savez quoi, si jamais vous vous sentez concernés ? J’assume ma position, comme j’assume toutes les autres, Dieu me tripote (merci mon Dieu). Par la même occasion, je vous emmerde le plus cordialement et le plus éhontément du monde, en ricanant comme le gros Troll que je n’ai jamais cessé d’être. Eh non, les deux doses de vaccin ne m’ont pas transformé en pangolin, ni en antenne 5G ! 

Si seulement vous assumiez en place publique votre propre statut, plutôt honteux, de « vrai-faux infectiologue et journaliste en free-lance », cela se serait remarqué. Mais non, ce serait trop beau pour être vrai. 

Parce que … Tout comme les « gilets jaunes » dont beaucoup ont finalement fait « pot-au-feu indigeste » avec ce qui vous sert d’idées, vous prétendez agir et manifester au nom de la « liberté ». Mais ce serait oublier un peu trop vite que les « gilets jaunes » ne se sont jamais privés d’empêcher celles et ceux ne partageant pas leur « bouillie poujadiste sauce rond-point » … de circuler librement, justement. Ah, irresponsabilité et indignité intellectuelle élevées au rang d’art de vivre, voilà la belle France « bien comme il faut » !

Est-ce que vous êtes débiles, ou est-ce que vous avez la mémoire courte ? Dans le deuxième cas, une bonne cure d’huile de foie de morue suffit, en plus de manger du poisson deux fois par semaine. Dans le premier cas, je ne peux strictement rien pour vous.

Mais, comme je l’assume si bien (en public, encore une fois), vous vous êtes après tout choisi votre destin, soit en connaissance de cause, soit par défaut ou par manque d’honnêteté intellectuelle. Ce n’est donc pas de mon fait. Vous avez choisi, pour nombre d’entre vous, de suivre aveuglément comme leader Francis LALANNE, lequel, après une manifestation anti-pass sanitaire en Haute-Loire, a visité un musée, et a dû montrer à l’entrée … un pass sanitaire. « Pas besoin de faire de vannes ! »

Et quant à ceux qui osent s’approprier le terme de « résistance » dans leur lutte contre une mesure déjà entérinée et appliquée de toute façon depuis plusieurs mois, je rappelle sans sourciller que beaucoup d’autres ont résisté, il y a 80 ans maintenant … mais ni contre un vaccin, ni contre un QR-code. 

Non. Des milliers de Français se battaient contre une VRAIE tyrannie, qui arpentait les rues des villages et des villes de France en rangs serrés, mitraillette au poing, prête à bondir, et qui traînait en prison, puis bien souvent vers la déportation ou devant un peloton d’exécution, toutes celles et tous ceux qui s’opposaient au nazisme et au régime de Vichy, en plus d’envoyer à la mort toutes celles et tous ceux qui étaient réellement devenus des indésirables aux yeux de l’occupant et de ses supplétifs. Les âmes hurlantes des Juifs, Homosexuels, Tziganes, Républicains Espagnols, et de tous les autres, vous crient par-delà les décennies et depuis les cieux, que vous leur faites HONTE. Que vous devriez VOUS TAIRE.

EUX résistaient pour la grandeur de l’homme, pour la vraie liberté de l’homme, pour participer à la libération de la France, pour que la France partage la table des vainqueurs en 1945, après avoir anéanti la terreur nazie. J’espère que les personnes concernées auront réussi à assimiler ça, sinon j’arrive moi-même avec des écouvillons pour leur foutre l’idée profondément dans les sinus. Afin qu’ils comprennent leur douleur, d’avoir honteusement et délibérément profané et sali la mémoire de tous les déportés, résistants, maquisards, en portant l’étoile jaune affublée de l’inscription « Non vacciné(e) » !

Et si j’ai effectivement placé un jeu de mots complètement capillotracté au tout début de mon Réquisitoire « Trollo-Desprogien », jeu de mots qui peut paraître d’extrêmement mauvais goût vu ce que j’ai écrit ci-dessus, c’est précisément dans le but de faire passer les personnes ayant bien peu de jugeote en « écran bleu », à la façon des vieux PC sous Windows 2000. En aucun cas pour faire l’apologie du régime de Vichy ou du nazisme. Tenez-vous le pour dit … pour peu que vous puissiez être apte à raisonner, ce dont je n’ai pas fini de douter.

De transition il n’y a pas, car je continue à parler des nauséabonds et de leurs putains de semblables. Ainsi donc, depuis l’été, nous pouvons voir l’hypothèse d’une candidature à la présidentielle se dessiner de plus en plus clairement … je parle bien évidemment de l’emballement médiatico-trouducutal autour du sinistre personnage au profil évoquant un croisement foiré et foireux entre le corps de Gollum et l’esprit de Philippe Henriot. 

Je n’ai pas de mots assez forts pour le flétrir, ni de marqueur noir pour, comme Charline Vanhoenacker (que j’adore), faire un pastiche (qui a fini en « Zobgate », Dieu me tripote … merci mon Dieu), je n’ai à vrai dire jamais regardé le déversoir à merde qui lui servait de tribune, pas même sous la contrainte, et le CSA s’est décidé à décompter son temps de parole pour que ses patrons s’en séparent. Donc je me contenterai de dire que, s’il est effectivement candidat, il se contentera de pomper des voix à LR et au RN, et par effet de fosses septiques communicantes, on en reprendra pour 5 ans de Son Altesse Sérénissime Jupiter 1er

Beaucoup, au sein du peuple de France, parmi cette entité abstraite et flottante que je nomme « les gens », doivent avoir de sérieux penchants pour le sadomasochisme extrême. Cela me paraît finalement assez concevable, tout autant qu’un détenu condamné à 10 ans de prison pourrait dire au bout de 8 ans : « Ah, je suis bien dans cette merde, j’en ferais bien 25 ans de plus ! »

… A vrai dire, chers lecteurs et amis du Journal Abrasif, chers Camarades, j’observe depuis le milieu de l’été, depuis fin Juillet dernier en fait, une indifférence calculée vis-à-vis de l’actualité bien franchouillarde. Les préliminaires des érections pestilentielles apparaissent, aux yeux de tous les médias (ou presque), comme étant bien plus « stratégiques » que la chute de l’Afghanistan dans les bras d’une tyrannie théocratique, bien plus « vitales » que la situation des droits des femmes dans le monde entier, bien plus « importantes » que la vie des opposants Biélorusses dans la dernière dictature proto-stalinienne d’Europe. Entre autres, cela va de soit.

Mais justement, cela me fournit l’occasion, en modeste « anarchiste de droite » que je suis, de ressortir ce slogan libertaire : « L’ordre mon cul, la liberté m’habite ! » Car figurez-vous que la vie quotidienne de votre modeste serviteur trollesque a bien changé depuis le 6 août dernier. J’ai effectivement revendu ma voiture pour acheter … Un camping-car ancien, des années ’90, avec quelques travaux « cosmétiques » à faire, mais bien roulant, peu kilométré, et très bien équipé. Pourquoi ?

Un camping-car ancien, des années '90
Un camping-car ancien, des années ’90

La situation était la suivante : mes parents (que j’aime plus que tout) m’avaient offert une « avance sur héritage », autrement dit une donation pour acquérir un bien immobilier. Au tout départ, idéaliste incorrigible que je suis, je pensais acheter un bout de terrain constructible, viabilisé et relié aux réseaux, pour y faire poser un chalet habitable à l’année, une roulotte, ou une construction en bois.

Mais … la France est, plus que tout, le pays de la « NORME », le pays DES normes, autrement dit, pour ce qui est de l’habitat léger / alternatif, c’est littéralement le parcours du combattant sur le plan administratif. Avec le paquet complet d’emmerdes, comprenant les bureaucrates les plus imbéciles prêts à vous coller 500 jours-amende à 80 €, jusqu’à ce que vous démontiez votre habitat, y compris sur un terrain qui vous appartient de plein droit … juste parce que ce n’est pas dans la « NORME », et que par conséquent, cela ne leur plaît pas, au point de vous foutre à la rue. Et peu leur importe, vous n’êtes qu’une statistique pour ces pauvres ratés en état de « demi-molle exploitable » devant le petit pouvoir qui est le leur !

Ne voulant pas reproduire le scénario et le calvaire juridique des anciens habitants des yourtes de Bussière-Boffy (et il n’y a pas eu qu’eux ces dernières années), je me renseignais pour l’achat d’une petite maison, sans travaux, dans la zone qui m’aurait convenu (donc le nord du Loir-et-Cher, l’ouest de la Sarthe, le sud de l’Orne). J’aurais pu, mais je ne l’ai finalement pas fait … parce qu’avec 60.000 €, même si c’est une belle somme, eh bien en acquérant une maison ancienne à 45.000 €, des travaux sur 10 ans font davantage mal au portefeuille qu’à la fierté personnelle. Sans parler du cauchemar d’une éventuelle revente trois ans après …

Pour garder un instrument de mouvance, capable de parcourir des centaines de kilomètres, et de me procurer le confort nécessaire à des pérégrinations de gros Troll du Chaos, en plus de continuer à être en location (… pour avoir une adresse fixe, et une « base de repos »), j’ai donc choisi, en accord avec mes parents, l’option du camping-car ou du fourgon aménagé. Le PROJEEEEEET a donc changé, mais les convictions restent intactes, inamovibles, irrédentistes, et inaliénables. 

Et j’en profite pour répéter ici que j’emmerde bien comme il faut, non seulement les petits inutiles de la « NORME », de tous âges et de toutes les indignités, qui me regardent en biais à chaque fois que je traverse un patelin où « on préserve les gens d’ici » (propos qu’il faut avoir entendu soi-même alors qu’on était en vacances dans l’Allier, pour y croire …), mais aussi tous les « statutaires », tous ces suivistes patentés en véhicules augurant non pas de leur richesse mais des largesses des établissements de crédits promettant encore et toujours un avenir radieux.

Je conchie également tous les fossoyeurs des dernières libertés, des derniers idéaux purs, des ultimes marginalités et des cultures Underground, lesquelles n’ont, malgré toutes les attaques et la pandémie de COVID-19, jamais plié l’échine. Ne comptez pas sur moi pour commencer à me recroqueviller, encore moins pour me soumettre !

Pourquoi tant de véhémence dans mes propos ? Parce que j’estime en avoir le droit moral. Alors que mon existence toute entière est un combat que je déroule à longueur de pamphlets Trollo-Desprogiens, quelques neuneus bien mal renseignés auraient souhaité de la « bienveillance » de ma part ? Mais touchez-moi les valseuses et appelez-moi Skippy le Kangourou !!!

Les convictions ne changent pas, je vous l’ai dit. Aussi, je ne peux décemment pas supporter de me laisser me faire regarder comme la dernière des merdes, sans répliquer coup pour coup, parce que je suis Metalleux, Païen, habillé comme tel chaque jour que font les Anciens Dieux, que je roule en vieux camping-car au quotidien, que je porte haut mes idées et mes idéaux, ma culture … et SURTOUT, parce que je n’impose tout cela à PERSONNE.

Ça, c’est une forme de résistance concrète. En paroles comme en actes, face à la « NORME » honnie. Bien loin des indignations sélectives du populo en plein repas de famille, bien calés devant l’écran plat, entre la tarte aux pommes sortie du four (à crédit) et la machine à capsules pour le café. A mille lieues de tous les putains de discours de « réinformation », sur quelque thème que ce soit. Aux antipodes d’un vote RN dans un patelin de 350 habitants de l’Orne, là où les derniers envahisseurs réels qui remplaçaient la population à coups de hache ont été les Vikings. Ai-je été suffisamment clair et précis ?

Depuis le 23 août dernier, date de mon départ de « Blaireauville-sur-Mer », j’ai parcouru pas moins de 4,000 kilomètres au volant de mon camping-car, que j’ai choisi de baptiser « Exil de Trolloria ». J’ai traversé la Bretagne, d’ouest en est, puis le sud de la Normandie, ensuite les étendues infinies de champs de betteraves de Picardie, les anciens bastions industriels du Pas-de-Calais … J’ai fait une incursion en Belgique, à Ypres, puis visité le mémorial Canadien de Vimy, passé 15 jours en compagnie de mes parents dans le Pas-de-Calais, participé en tant qu’exposant à une exposition de modélisme ferroviaire, puis je suis redescendu via la Somme, l’Aisne, la Champagne, l’Aube, la Bourgogne, jusque dans l’Allier, où j’ai séjourné 15 jours chez un ami …

Ensuite de quoi je suis reparti vers le nord-ouest, vers le Loir-et-Cher, via le Berry et l’ouest de la Touraine, où j’ai fait escale chez un autre ami, avant de rentrer, avec plusieurs belles étapes au milieu de RIEN, littéralement. Sans les nuisances de voisinage des « gens », que je suis bien obligé de supporter en appartement, sous prétexte de « vie en société », ou plutôt de négation de toutes les responsabilités basiques …

J’ai profité à 100% de ce voyage, ma première vraie belle expérience en camping-car depuis les glorieux temps du Bedford que j’ai possédé pendant un an entre 2009 et 2010. Au volant, dans mes pensées, j’ai laissé tous les minables de ce pays, tous les poujadistes à la manque, tous les « Jean-Daniel Camping-cariste Expert depuis 27 ans », bien englués dans le PUTAIN DE MARASME qui leur sert de triste et sordide réalité quotidienne. Je ne pensais qu’au moment présent. Et ce n’est pas fini.

La prochaine fois que je partirai sur la route, ce sera pour éviter cette connerie que les gamins abrutis de mon voisinage d’écervelés patentés appellent « Halloween ». NON. Moi, je suis PAÏEN, je célèbre SAMHAIN. Donc, je passerai les quatre ou cinq jours de cette fête PAÏENNE … en Forêt, dans mon camping-car.

Je ne dirais pas « la boucle est bouclée », mais « le nœud infini », symbole de l’éternel renouveau dans la cosmogonie Celte, est toujours en lente rotation. Et, alors que les jours défilent, que la nuit vient de plus en plus tôt et que les premières froideurs font bien timidement leur apparition, il est plus que temps d’oublier pour de bon l’été dernier.

DONC … Et la pertinence de mon réquisitoire m’étonne moi-même, par les deux corbeaux Hugin et Munin, messagers de Odin Allfader : cet été mort-né et tous les non-événements qui se sont produits ces derniers mois sont reconnus coupables d’avoir existé, et sont de fait passibles de la réclusion pour l’éternité dans les lugubres oubliettes destinées au stockage des déchets de la « NORME », sous surveillance armée et permanente des contingents de toutes les Marginalités. Mais l’avocat de la défense vous en convaincra mieux que moi.

– Le Procureur-Troll Maréchal de l’Alliance Sombre, représentant de l’Accusation et des CRÔM (Comités de Rassemblement des Outsiders et Marginaux) … alias Krähvenn « Sombrelance » Vërkhörr.

Total Page Visits: 155 - Today Page Visits: 3

Krähvenn « Sombrelance » Vërkhörr.

"Un Troll du Chaos en immersion dans le monde des hommes. Ses sentiments bruts, ses rêves, ses idéaux, il les assume, et quand il montre les crocs, ça n'est jamais bon signe. Ne plaisantez pas à son sujet au pied des mégalithes ... il pourrait vous faire un coup de troll-falgar." ("coup de Trafalgar" façon troll) Mon blog : =>http://dernier-bastion.eklablog.com/

1 réponse

  1. Si tu as la 5G dans ton carrosse je pars avec toi et mon journal lol

    Bon retour sur LJA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *