Moi Tina chienne de SDF

chienne de SDF
chienne de SDF

Je me suis réveillée ce matin avec l’étrange faculté de parler le langage des humains alors très vite je suis allée sans réveiller mon maître dévoiler mes pensées à une gentille dame qui vit dans une drôle de niche à plusieurs étages et qui prend soin de nous souvent, je savais qu’elle écouterait et qu’elle transmettrait parce que mon maître lui, il y a bien longtemps qu’on ne l’écoute plus à part moi bien sur et puis aussi il y a bien longtemps qu’il ne parle plus aux humains qui marchent tellement vite devant nous qu’ils ne nous voient pas ou pour ne pas nous voir.

Moi j’ai 6 ans, avant mon maître , mon nom était ‘sale bâtard’, mais depuis qu’il m’a trouvée derrière un gros truc qui ne sent pas bon d’où j’ai eu du mal à sortir parce que d’autres humains m’y avaient gentiment mis dans un sac en plastique peut être pour que je n’ai pas froid… J’étais petite, tout petite et j’avais faim sans le lait de ma maman et peur aussi sans elle et mes frères et sœurs. 
J’ai bien essayé de marcher comme mes congénères et à coté d’eux mais j’ai pris des coups de pieds et on m’a dit souvent ‘dégage sale bête puante’ alors j’ai mangé des miettes, plein de miettes et j’ai bu l’eau qui coulait d’en haut ou d’en bas et puis j’avais mon dodo jusqu’à ce qu’une grosse main me prenne et que de grands yeux me regardent, je me suis alors retrouvée dans un autre sac mais plus confortable celui là et j’étais secouée, on marchait mais je n’avais pas peur.

Lorsque j’ai arrêté d’être secouée les grandes mains m’ont posée et m’ont caressée en m’appelant Tina, j’ai compris là que j’avais un maître et j’ai vite compris aussi que son nom à lui était Kevin.
Kevin et Tina. Et lui et moi et bien on peut prouver que deux perdus font bien un trouvé.

Grâce à lui j’ai compris que les insultes et les coups n’étaient pas réservés aux chiens, pas plus que la faim ou la soif.
Nous avons eu beaucoup de dodos différents en 6 ans mais mon maître m’a expliqué qu’avant que je sois près de lui il dormait moins dans le froid mais qu’il préférait avoir froid avec moi, alors je lui tiens chaud comme je peux mais je ne suis pas bien grosse.
J’ai longuement étudié le comportement étrange des humains, ceux qui ont les chaussures qui brillent, certains s’arrêtent pour moi m’apportent à manger et à boire mais ils ne voient pas mon maître, alors je lui laisse un peu de ma nourriture mais même si je sais qu’il a faim, il ne veut pas me la prendre, sauf une ou 2 fois où on a partagé une boite.
Mon Kevin pleure souvent en se cachant dans ses grandes mains et je sais qu’avant il n’avait ni faim, ni froid, ni peur et n’était pas triste, je sais parce qu’il m’a raconté…
Je sais qu’il avait des humains miniatures et une femelle aussi, que lui aussi avait des chaussures qui brillent et qui vont vite, il avait aussi cette chose qui roule et nous éclabousse souvent qu’il appelle voiture et d’après ce qu’il m’en a dit elle a aussi été son dodo. Il me parle souvent d’une grande niche blanche où toute sa portée vivait et je sais que c’est là qu’il pleure beaucoup et qu’il tremble aussi en me serrant contre lui alors je lui lèche le visage comme le faisait sûrement ses petits, lui il appelle ça bisous.
Longtemps il a eut avec lui un papier avec des formes dessus qui avaient des noms, il l’appelait famille et puis un jour où des humains qui m’ont fait très peur nous ont chassés avec beaucoup d’eau le papier a disparu et tout ce qui nous tenait chaud aussi mais je sais que ce papier surtout lui tenait chaud alors je l’ai cherché ‘famille’ mais je ne l’ai pas trouvé et là longtemps il a cessé de manger et de boire aussi, il était un peu comme moi avant lui dans le noir et la peur et j’ai compris le mot ‘famille’.
L’hiver il y a les gentils dans des niches roulantes et d’autres qui ne roulent pas qui nous donnent à manger et à boire et de quoi avoir chaud aussi mais c’est aussi le moment où les lumières font pleurer mon maître encore plus.

Nos journées se ressemblent toutes beaucoup, d’abord on se réveillent et on finit les miettes et puis on range nos affaires qui tiennent dans le sac où il me pose aussi parfois ; Kevin ensuite cherche l’endroit où faire ses besoins et je cherche le mien en même temps, puis vient la recherche de l’endroit où se laver et parfois même on se mouille ensemble et lorsque nous sommes propres tous les deux nous allons voir des humains et humaines aux chaussures qui brillent dans des endroits qui sentent bon la nourriture et là chaque jour j’entends mon maître prononcer le même mot ‘travail’ et je le vois encore triste après ou alors avec un sourire et là nous marchons longtemps et nous attendons longtemps avec d’autres humains et nous repartons tristes tous les deux et puis l’on s’assied et Kevin sort la ‘boite à miracles’ qu’il appelle ainsi et que après l’on échange contre de la nourriture ou pas si elle est vide.

Les autres humains comme Kevin sans les chaussures qui brillent sont aussi tristes que lui, mon maître parle avec eux parfois mais lorsque certains disparaissent et ne reviennent jamais il est encore plus triste alors il préfère parler seul ou avec moi.

C’est étrange que justement ce matin j’ai pu parler l’humain pour aboyer à leur place et dire ‘on a peur de mourir’ moi aussi j’ai peur car il fait très chaud, trop chaud et l’on nous chasse encore plus. Oui je dis NOUS car même s’il ne sont pas dits je sais que les mots ‘sales bâtards puants’  sont pensés par beaucoup d’humains aux chaussures qui brillent car j’entends ce qui n’est pas dit.

Mais je sais aussi que des humains gentils existent puisque un m’a sauvé la vie alors je demande aux gentils de nous apporter de l’eau, beaucoup d’eau pour boire et nous rafraîchir et puis aussi des choses pour nous protéger de la chaleur. 

A manger si vous pouvez pour eux et pour nous leurs compagnons à 4 pattes mais surtout pas seulement pour nous car ce que vous ne savez pas c’est que s’ils ne mangent pas nous ne mangerons pas et que s’ils meurent nous mourrons aussi car nous les aimons.

Je perds ma voix mais j’ai dit ce que je devais dire : Aidez nous s’il vous plait !

Alors MERCI !

Tina 

Total Page Visits: 1099 - Today Page Visits: 3

Diane [Auteure]

Femme psy - Auteure - Présidente d'une association luttant contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Ma plume peut être aussi corrosive que compatissante selon l'actualité. Acide où humoristique selon mon humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.