Les mineurs et leur consentement explicite, les enfants sont des animaux

sans consentement enfant

Il faut clairement que l’on parle des droits (ou plutôt des non-droits) des HUMAINS de moins de 18 ans, car on n’en parle pas assez, mais les enfants ne sont que l’ombre de leur parents, c’est horrible !

On ne va pas parler de caprices de gosses ici, on va parler de soins médicaux, de « soins » (non) médicaux (vous voyez de quoi je parle faites pas genre)

Si vous laissez votre enfant prendre ses décisions quand cela concerne sa vie et son corps (dans la limite de la loi évidemment) lisez, si vous ne le laissez pas faire ce qu’il veut de son corps, lisez quand même, vous réfléchirez a deux fois avant de refuser d’écouter votre enfant !

D’abord, je dois vous dire que je suis pro-choix, autrement dit que d’après-moi, chacun doit faire ce qu’il veut de son corps et de sa vie dans la mesure ou cela n’impact pas le corps des autres. Autrement dit si Vincent Lambert veut mourir il meurt, si madame machin veut avorter elle avorte. Chacun son corps tant que cela ne concerne pas celui d’autrui (l’exemple type sont les vaccins, ça concerne, à l’exception de celui contre le tétanos, le corps d’autrui puisque les maladies sont contagieuses)

Quand Je dis « chacun doit faire ce qu’il veut de son corps et de sa vie » cela concerne tout le monde, malade ou non, jeune ou vieux, atteint de démence, ne pouvant pas s’exprimer… TOUT LE MONDE !

Sommaire

  1. L’internement forcé, & le handicap
  2. La garde alternée, le choix de l’enfant
  3. Soins médicaux (un passage sur les personnes âgées aussi)
  4. Autorisations divers (école, sorties) et la Conclusion

L’internement forcé & le handicap

Tout a l’heure je relisais une conversation sur Twitter entre moi et So**** Th**** (elle se reconnaîtra facilement)

Ici on va l’appeler IRM (en rapport avec sa photo de profil)

J’avais vu dans mon fil d’actualité Twitter un tweet parlant d’une mère ayant enfermé (envoyé au goulag) son gosse car « tu compran Yle Ay poliandicapé »


Plusieurs choses,

1/ Depuis quand la médecine est un lieu de stockage pour les parents qui trouvent leurs enfants anormaux ?

2/ Donc, en France, on ne peut pas abandonner un enfant après un certaine âge, d’après les droits de l’enfant, il est illégal de séquestrer un enfant, et lorsqu’on ne garde pas son enfant on perd ses droits parentaux (ça on va y revenir) par contre si l’enfant est handicapé, on peut outrepasser ces lois et envoyer son enfant au goulag, l’abandonner tout en gardant ses droits, et évidemment, sans consentement ! C’est un scandale, en 2019, un enfant handicapé a autant de droits légaux qu’un cleps, c’est horrible

« Oué mé C poure son by1 é c 1 Dcision dureeee » (grossièrement c’est ça les arguments de madame IRM)

Là encore, plusieurs choses

1/ Si l’enfant ou la personne concernée accepte, et tant qu’elle accepte, pas de soucis, à partir du moment ou c’est sans consentement, c’est absolument dégoûtant

Comment pouvez-vous accepter ça ? L’enfant refuse explicitement, mais vous ne l’écoutez pas, n’essayez pas de vous dire que c’est pour son bien dans ce cas là !

« tu nou fé culpabilizé »

Effectivement, mais c’est la vérité, on enferme pas un humain pour son bien, c’est complètement contre intuitif, sinon ça vous dérangerait pas de venir passer 3 semaines dans ma cave attaché ?

Enfermer quelqu’un, ce n’est JAMAIS pour son bien ! Rentrez vous ça dans le crâne !

Enfin, « cé 1 décizion dure »

Dans ce cas là, ne la prenez pas, demander à votre enfant, point barre, venez pas dire que ça vous rend triste si vous le faites sans consentement…

Madame IRM a pourtant dit que c’était pour son bien a l’enfant, mais en quoi enfermer quelqu’un serait pour son bien ?

Alors ce n’est pas une attaque personnelle envers cette personne, même si son raisonnement m’exaspère, c’est juste que j’ai du mal a comprendre comment enfermer son gosse pourrait être bien pour lui !

Pour ses parents à la limite, d’ailleurs vous saviez que la prévalence de l’autisme est de 1% ? C’est la roulette russe, quand vous faites un enfant, il y a 1% de risque qu’il soit autiste, ce n’est absolument pas votre faute, c’est la vie, mais ce risque existe, donc il faut assumer une fois que l’enfant est né, l’aider, pas l’envoyer au trou !

La garde alternée, le choix de l’enfant

On va également parler d’un sujet épineux, celui de la « garde » d’un enfant au sein d’un couple ! Et là, si vous me connaissez, vous saurez qu’il y a déjà un problème dans la phrase, le mot « garde » comme si l’on parlait d’un chien, voir d’un colis !

Pourquoi simplement ne pas laisser le choix à l’enfant ?

Si il sait parler et s’exprimer clairement, il peut choisir, surtout que l’enfant sait avec qui il est le plus heureux !

Par exemple, pour ma part, quand j’étais plus jeune et que je voyais mon père, soit on se disputait, soit on se battait, une fois il m’a fait marcher avec ma soeur pendant plusieurs heures quitte à nous tirer les cheveux ! Une autre fois, en voulant appeler ma mère, il m’a tiré les cheveux (oui, encore) etc, il m’a fait du mal physiquement et mentalement, et pourtant je ne voulais plus le voir, mais on ne m’a pas écouté !

Pourquoi, lorsqu’on parle d’un enfant s’exprimant correctement (qui sait parler) on ne lui laisse pas choisir ? Plutôt que de passer devant les tribunaux ?

Soins médicaux (un passage sur les personnes âgées)

On va passer du premier âge au troisième et parler un peu des personnes âgées, notamment celles atteintes de « démence » qu’on peut alors manipuler comme on veut (tutelle, ehpad)

Une personne atteinte de démence, quelque soit le stade, est une PERSONNE, un humain comme nous, si elle refuse une tutelle, un « placement » on l’écoute

Tient d’ailleurs, vous voyez là ou je veux en venir ? « placement » comme si on plaçait un colis, de l’argent, alors qu’on parle d’être humains ! Encore un des nombreux signes que si vous n’avez pas 18-75 ans, que vous avez un handicap atteignant vos fonctions neurologiques tel qu’il soit, la plupart du temps vous n’êtes plus considéré comme un humain

« Mé Cé Poure Leur by1 »

Même chose que pour la partie précédente, quand une personne refuse EXPLICITEMENT, et qu’on la force, ce n’est jamais pour son bien !

Top 3 des meilleures oxymores

1/ Soleil noir

2/ Nourriture immangeable

3/ Enfermer quelqu’un c’est pour son bien

(Sérieusement c’est très contre-intuitif de dire qu’enfermer, ou que faire quelque chose sans le consentement de quelqu’un est pour son bien !)

Autorisations divers (école, sorties) et la Conclusion

A l’origine ça devait être 2 parties distinctes, mais je n’avais pas assez de matière, alors pour ne pas faire un texte trop court j’ai rassemblé les deux

Dernièrement, une vidéo d’un (très bon) youtubeur est sortie, parlant du fait que (et ce n’est pas nouveau) des NOURRISSONS étaient exposés sur Internet !

Déjà quand j’étais jeune, j’étais souvent choqué dans les magazines de type Voici et autres magazines « dopaminergiques » (sans intérêt) que les enfants de certaines personnalités osef étaient EXPOSES dans les magazines sans leur consentement ! Ça va porter atteinte à la vie des enfants, à leur avenir, mais ça tout le monde s’en fiche du moment que la mère ramasse son chèque et que vous avez votre dose de dopamine…

Bref, je vous conseil la vidéo du Roi des rats, par ici

Pareil dans les écoles, pour la publication de photos d’enfants on demande l’accord a qui ? Aux parents bien sûr ! Vous avez compris l’idée ! Donc, demandez à vos enfants… c’est leur vie après tout

Pour conclure, j’adresserais un message aux parents, et à tout le monde en général, Si vous enfermez « vos » enfants dans des hôpitaux, si vous « envoyez » des personnes âgées dans une EHPAD sans leur accord, n’essayez pas de vous persuader que vous faites ça pour leur bien, on sait tous que c’est faux, c’est (à la limite) pour VOTRE bien mais pas pour eux ! Laissez les choisir, c’est leur vie, et qui de mieux pour dire ce qu’une personne ressent et veut que la personne elle-même…

Total Page Visits: 155 - Today Page Visits: 4
Asperger Défense #Antipsychiatrie

Asperger Défense #Antipsychiatrie

Autiste asperger en lutte contre les soins sans consentement, pro-choix, et souhaitant, non pas fournir un simple avis comme généralement c'est le cas sur les réseaux sociaux, mais des analyses plus rationnelles et nuancées.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Electra (Correctrice du Journal Abrasif) Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Electra (Correctrice du Journal Abrasif)
Éditeur

Oui dans le principe mais après si tu es en face de quelque un qui n est plus lui même soit à cause de drogues soit à cause d 1 maladie psychique genre schysophrenie…la personne n est plus elle même….tu la laisses se faire du mal (scarification, anorexie….)et faire du mal à l entourage(menace couteau…violence verbale)….?Tu laisses quelqu un détruire la vie de plein de gens car eux sont dans le déni total de leur problème et donc refus de médoc ou suivi psy donc aide avec consent? Je souhaiterais que tu vives avec quelqu un qui te séquestre dans… Lire la suite »