Dès lundi, en Marche pour un monde où nous sommes tous pareils…

Dès lundi, en Marche pour un monde où nous sommes tous pareils…
Dès lundi, en Marche pour un monde où nous sommes tous pareils…

Tous pareils !

Dès lundi, en Marche pour un monde où nous sommes tous pareils…

Qu’importe le résultat des élections, les deux candidats sont d’accord, l’immigration est devenue un problème. L’argument plaît au peuple, les démagogues s’en emparent…

À court d’arguments…

Je suis à court d’arguments… Ou du moins, plus aucun argument ne peut changer ce monde.

Pour rappel, la diversité culturelle, c’est une richesse inouïe. Nous sommes tous issus de métissages, de rencontres. Même Brel n’était pas français, La création a besoin de plusieurs sources, l’accordéon n’est pas incompatible avec le jazz ou le tango… Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, c’est un fait. « Pour François Héran, professeur au Collège de France : « Nous ne pouvons pas être pour ou contre l’immigration, pas plus qu’à nous prononcer pour ou contre le vieillissement, pour ou contre l’accélération des échanges. Qu’on le veuille ou non, nous devons faire avec l’immigration tant elle est ancrée dans nos sociétés. »  (Guerres invisibles Pierre Gomart) Il rappelle également que 95 % de la population n’a jamais migré à l’étranger… Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, c’est l’avenir de l’Europe : « Avec un âge médian de 43 ans, l’Europe est entrée, depuis 2015 dans une phase de dépopulation avec un nombre de décès supérieurs aux naissances. Un cinquième de la population totale (513 millions de personnes) a plus de 65 ans. L’immigration assure désormais sa croissance démographique. » (Guerres invisibles Pierre Gomart) … Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, c’est notre engagement pris dans la déclaration des droits de l’Homme. « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien » … Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, la France a colonisé de nombreux pays, fait immigrer des millions de personnes pour avoir de la main d’œuvre à bas prix, la France est actrice dans des conflits et dans le dérèglement planétaire… Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, les valeurs républicaines comprennent la Fraternité, celle-ci dépasse les origines, les sexes, et les religions… Mais argument d’intellectuels.

Pour mémoire, la question essentielle aujourd’hui est de vivre en harmonie avec la Terre et les hommes… Mais argument d’intellectuels.

La peur nourrit la politique.

Ce sujet, l’immigration sature les médias (41 % du temps consacré à la sécurité et à l’immigration lors des 4 débats pour l’investiture des Républicains à la présidentielle), en ce moment, les deux camps s’usent sur la question du voile, du communautarisme, et de l’assimilation.

Les deux camps veulent réguler, contrôler. Nous serions envahis, les thèses du grand remplacement sont parvenues à remplacer la pensée par des slogans. Le ridicule ne tue pas, la preuve, l’ennemi est incarné, selon les candidats, par les filles avec le voile.

C’est extraordinaire, depuis des générations, nous créons des îlots de pauvreté ou de misère, nous rejetons des millions de personnes, car ils s’appellent Mohamed ou Fatima, et nous les accusons de communautarisme et de refus d’assimilation. D’abord le concept d’assimilation, c’est tout simplement la base du fascisme, du” tous pareils”. C’est l’interdiction de la tête qui dépasse et la promotion d’un type d’humain. En sociologie, Durkheim définit deux types de solidarités, la solidarité mécanique, fondée sur « nous sommes les mêmes » qui conduit aux conflits, aux rejets, et la solidarité organique, fondée sur « nous sommes dans le même bateau » qui conduit à créer une société.

Si nous sommes tous pareils, la démocratie est morte, il n’y a que de la place pour la dictature. Le message politique est celui de la solidarité mécanique, basé sur une identité française, fictive, inventée, historiquement absurde.

Le racisme ce n’est pas haïr une couleur, c’est prétendre que sa position, celle de blanc européen est supérieure. C’est ce que font les deux partis en lice, en privilégiant les Ukrainiens parmi les migrants, en prônant l’assimilation, en associant systématiquement une population avec les problèmes de sécurité…

La recette parfaite…

Pour manipuler un peuple trouve lui un ennemi. La liste est longue : les Anglais, les protestants, les Allemands, les homosexuels, les gitans, les Juifs, les communistes, les Arabes, les noirs, les musulmans… À chaque fois qu’un pays est en crise, il désigne un adversaire, et trouve ses dirigeants providentiels.

Les deux camps sont d’accord, les problèmes viennent de ce voile, viennent des étrangers, viennent des musulmans … et absolument pas de nos exploiteurs !

Georges Brassens – La Mauvaise Réputation – YouTube

Total Page Visits: 206 - Today Page Visits: 1

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.