Ma campagne présidentielle 5 : une organisation gouvernementale qui a du sens

Ma campagne présidentielle 5 : une organisation gouvernementale qui a du sens
Ma campagne présidentielle 5 : une organisation gouvernementale qui a du sens

Ma campagne présidentielle : Organisation gouvernementale

Supposons, qu’un certain temps, nous restions dans la Vème République, le temps de penser autrement, plus démocratiquement, et que nous conservions donc ce régime présidentiel, avec son armada de ministres. La proposition N°5 est créée dans la volonté de la cohérence entre la République et son exécutif.

Des ministères à la pelle…

A chaque remaniement, on invente de nouveaux ministères, de nouvelles appellations : transition écologique, cohésion des territoires, transformation et de la fonction publique … etc. De toute façon, les vrais ministres sont dans les postes régaliens, armée, intérieur, finances. Le reste dépend des modes, des opportunités, des discours et des amis à placer.

Nous nous sommes tous habitués à cette logique illogique. Les missions premières ne sont pas le développement de l’intérêt de tous, mais la préservation de l’appareil (Armée, intérieur, justice et FRIC). Il est évident pour tous que la culture compte peu, que la santé c’est bien, mais que cela coûte cher, et ne parlons pas de la recherche. Parfois la question écolo prend du poids, mais provisoirement, soyons raisonnables.

Il faut maintenir l’appareil, c’est essentiel… En analyse institutionnelle, quand l’énergie essentielle est consommée pour préserver la machine, on parle d’effet pervers … mais cela ne doit pas concerner l’Etat.

Si on aborde l’organisation gouvernementale dans une logique de projet, si on veut réaliser le projet républicain, les priorités risquent de s’inverser … partons de Liberté, Égalité, Fraternité.

République et gouvernement.

La république précède le gouvernement, elle est une victoire de 1789 contre la royauté et le clergé. Après bien des mésaventures, des « restaurations », le principe républicain est quasi acquis, même si nous admirons les souverains étrangers et n’avons toujours pas rompu complètement avec le clergé. La République a trois grands principes : Liberté, Égalité et Fraternité. Il en découle que tout gouvernement républicain a pour mission la mise en œuvre des principes, qui ne sont pas que des mots.

La première observation, c’est que visiblement, on a confondu finalités et moyens. Je m’explique :

La préservation financière, la paix sociale et internationale sont des moyens pour le développement républicain. On ne vise pas un budget équilibré ou une police ultra forte comme finalité.  Le fric, l’ordre sont au service de la République et pas le contraire. Je propose donc que ceci deviennent des secrétariats d’Etat et non plus les fonctions régaliennes.

La deuxième observation c’est que des batailles essentielles sont aujourd’hui passées au second plan. Rien n’est plus urgent que de se préoccuper de l’environnement, voici donc un ministère régalien ; l’avenir c’est aussi et d’abord les enfants, aussi j’avais proposé (proposition N°3) la création du  ministère de l’épanouissement de l’enfant, en remplacement des ministères de l’éducation nationale et services de dédiés à l’enfant (soin, cohésion sociale, protection …), c’est également une priorité.

Une organisation thématique :

Liberté :

Si on regroupe les ministères et secrétariats d’Etat sous la houlette de la liberté, nous allons retrouver évidemment les secrétariats de l’intérieur, des armées, mais aussi un ministère de la justice, qui n’est pas « gardien des sceaux » mais un espace d’élaboration partagé. La liberté  c’est surtout l’expression, l’éducation, le développement personnel, donc ce ministère de l’épanouissement de l’enfant, mais aussi la culture, les sports, l’éducation populaire. Ce thème, la liberté, se doit d’être également abordé par ses contenus. La liberté est belle quand elle permet l’émancipation, pas quand on met en prison pour se protéger.

Egalité :

Je propose que l’on rejoigne toutes les batailles , non seulement de défense, mais aussi de promotion des personnes. Droit des femmes, des personnes en situation d’handicap, droit du travail. Que le souci soit le développement des communications, des transports, des services publics à égalité sur l’ensemble du territoire. Oui, il faudra sans doute réviser une bonne partie des privatisations qui ont desservi nos égalités.

Il faut revenir à la notion de service public, de considération de tous les métiers, tous les secteurs. Je propose d’y inclure le commerce, l’industrie …

Fraternité :

Etrangement, nous avons mis sous silence ce beau mot « fraternité », et nous préférons souvent « solidarité », ce mot restrictif, qui ne parle en fait que d’accords, et pas de l’humain. La question fraternelle est essentielle et urgente : elle regroupe évidemment l’ensemble des missions sociales, mais également toutes les questions d’environnement, ainsi que toutes les politiques extérieures.

Par exemple, la présence française à l’extérieur doit d’abord se réfléchir sous cette égide.

Ça change quoi ?

La proposition est d’œuvrer dans une dynamique de projet, une cohérence et une transparence. Le découpage technocrate ne sert qu’à nous éloigner de l’essentiel, et à nous perdre dans des méandres techniques. Aujourd’hui seuls les dirigeants savent où on va et où on doit aller..

Utopique … c’est pourtant la base de notre révolution !

Total Page Visits: 624 - Today Page Visits: 1

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

2 réponses

  1. John & Roy dit :

    Fausse campagne mais très intelligente !! On vous retrouvera peut-être dans l’express, que je lis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.