La Pologne : l’extrémisme religieux au cœur de l’Europe !

L’extrémisme religieux !

L’extrémisme religieux !
L’extrémisme religieux !

Comme il est difficile de regarder plus loin que le bout de son nez et par contre facile de lorgner ce qui se passe dans les pays musulmans grâce à nos chers médias corrompus à souhait, je vais vous ouvrir les yeux sur la liberté des femmes en Pologne, liberté entravée totalement par LA RELIGION !

La Pologne refoule les migrants essentiellement musulmans mais elle pourrait accueillir à bras ouverts les Talibans tant les femmes y sont méprisées en tant que telles et que leur corps ne leur appartient pas plus que sous les épouvantables régimes Talibans.

A bras ouverts telle la statue de Jean-Paul II pape Polonais, mesurant 13,8 mètres de haut et pesant 10 tonnes érigée à  Czestochowa !

Jean Paul II qui a largement participé à l’augmentation de l’épidémie du VIH en réaffirmant fermement son opposition à l’usage des préservatifs ‘ La continence périodique, les méthodes de régulation des naissances fondées sur l’auto-observation et le recours aux périodes infécondes (cf. HV 16) sont conformes aux critères objectifs de la moralité. Ces méthodes respectent le corps des époux, encouragent la tendresse entre eux et favorisent l’éducation d’une liberté authentique. En revanche, est intrinsèquement mauvaise « toute action qui, soit en prévision de l’acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation’

En Pologne, l’état là bas c’est l’église, le clergé décide de tout ! Et de tout ce qui peut être diffusé de quelques manières que ce soit, la majorité des femmes y est donc totalement endoctrinée suivant à la lettre les préceptes papistes :

  • Pas de contraception : c’est pour cette raison que les médecins prescrivant la pilule sont très rares en Pologne et lorsqu’ils sont repérés leurs cabinets sont montrés du doigt voire marqués d’un signe permettant de les reconnaître.
    Les pharmacies délivrant la pilule sont régulièrement brûlées ou saccagées.
  • Avortement interdit ! L’avortement y a été autorisé et gratuit 1956 à 1993 c’est à dire, tant que la Pologne a vécu sous un régime communiste. En 1988, le nombre d’avortements s’élève à 105 333.
    Il en est de même en Russie où l’avortement est toujours légal et gratuit. Pour info : La Russie a été le premier État au monde à légaliser l’interruption de grossesse, en 1920, 
  • EN 1993 tout bascule :  Après la chute du régime communiste, une nouvelle loi est votée, fruit d’un compromis entre l’Église catholique et l’État. L’avortement n’est plus possible que dans trois cas : grossesse résultant d’un acte illégal (viol, inceste, etc.), malformation grave du fœtus, risque pour la vie ou la santé de la femme enceinte. Dans le premier cas (acte illégal), l’avortement doit être autorisé par un juge et peut avoir lieu jusqu’à la douzième semaine de grossesse. Dans les deux autres cas, la décision appartient au médecin. En dehors de ces trois cas, il est interdit à toute personne de pratiquer un avortement sur une femme enceinte et/ou d’aider une femme enceinte à avorter sous peine d’une sanction pouvant aller jusqu’à trois ans de prison ferme (jusqu’à huit ans si le fœtus est viable). Par contre, la femme enceinte qui se fait avorter ou qui avorte par ses propres moyens n’est pas passible de sanctions pénales.

En 2016 le vent catholique souffle encore plus fort : toute femme qui avorterait ou toute personne qui pratiquerait un avortement (médecin, infirmier) serait passible d’une peine de cinq ans de prison, l’IVG restait autorisée uniquement en cas de menace pour la vie de la mère.

En 2021 : depuis quelques semaines, un carnet de grossesse devient obligatoire, toutes les femmes devant déclarer leurs grossesses dès qu’elles en ont connaissance sous peine de poursuites dans le cas contraire et ce afin de surveiller contraception et bien sur avortement !!!!

Le 1 novembre 2021, une proposition de loi vient d’être mise à l’étude pour condamner jusqu’à 25 ans de prison TOUTE FEMME s’étant fait avorter ou ayant tenté de le faire.

Alors, il est peut être grand temps d’ouvrir les yeux sur cette EUROPE où les droits de la femme y sont bafoués OUVERTEMENT et de foutre dehors TOUS les pays pour lesquels la femme n’existe pas et où l’extrémisme religieux TUE ! 

Total Page Visits: 602 - Today Page Visits: 3

Diane [Auteure]

Femme psy - Auteure - Présidente d'une association luttant contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Ma plume peut être aussi corrosive que compatissante selon l'actualité. Acide où humoristique selon mon humeur !

1 Response

  1. michel dit :

    La Seym a rejeté un projet de loi civique interdisant totalement l’avortement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.