Les propos de Macron : un évènement politique majeur

Les propos de Macron
Les propos de Macron

Une déclaration de guerre

Revenons aux faits, le Président Macron déclare, dans un entretien au Parisien, être décidé à « emmerder » les non-vaccinés « jusqu’au bout » en « limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale ».

Il ne s’agit ni d’un dérapage, ni d’une vulgarité, mais de la désignation de l’ennemi, et de l’ouverture du « quoi qu’il en coûte de la vie des autres » ;

Des propos cadrés par la politique politicienne…

Je ne sais pas ce qui est pire, la haine diffusée par le président ou la réaction des politiciens. »uN président » ne parle pas ainsi », il grille l’extrême droite sur le terrain du radical », « il coince le LR dans ses contradictions », « il n’est plus digne d’être président … »

Je me moque de ces réactions qui restent dans le même moule, celui du pouvoir, du jeu politique, de la représentation démocratique.

Non, ce qui se passe est bien pire !

C’est clairement la reconnaissance que la démocratie est morte. Macron explique qu’une stratégie « démocratique » peut être mesquine, qu’elle est légitime dans l’abus de pouvoir, légitime dans le déni du droit et de l’expression d’une partie de la population.

Imaginons les mêmes propos pour les cathos suite aux affaires de pédocriminels…

Imaginons les mêmes propos pour les musulmans suite à l’affaire Samuel Paty.

Imaginons les mêmes propos pour les grévistes SNCF, ou éboueurs…

C’est clairement un discours de haine, une banalisation de la violence. Il est du même niveau que les maris violents qui crient « je vais te pourrir ta vie », ou encore identique aux employeurs dégueulasses qui créent le burn-out des salariés rebelles.

On le sait, il était parti à la guerre contre le virus, maintenant, il décide d’assassiner socialement toute une partie de la population.

Le débat n’est pas sanitaire…

Les non vax prennent éventuellement des risques, mais pour eux-mêmes ; sur la crise sanitaire tout est contradictoire, on a deux « vaccins » identiques qui ne vaccinent pas mais identiques ET pas pareils car prescrits à des publics différents, on classe tout en Omicron alors que Delta n’est pas encore disparu …etc, etc .

Je ne suis spécialiste de rien, mais je revendique l’information neutre, le droit au débat et la défense de tous par l’Etat.

Le Président ne dérape pas, il exprime que la récréation est finie. Il y a peu, il tentait de nous faire croire que c’était un être empli d’humanité, maintenant, il nous démontre que son humanité est bestiale, féroce, et despotique.

Conclusion…

J’appelle au non vote… Excepté si un candidat ose demander la destitution immédiate de Macron pour appel à la haine !

Total Page Visits: 1010 - Today Page Visits: 2

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.