Les Gilets Jaunes Acte52 Ou la Violence Policière

Violences Policières
Violences Policières

La violence est dans les deux camps

Un compte Twitter

Parce que toi tu tends l’autre joue pour te faire défoncer la gueule ?

Lionel Belarbi

Les Gilets Jaunes et la police

Pardon, l’ultra-violence policière, qui ne fait qu’empirer de samedis en samedis depuis un an me met en colère. Je ne suis pas contre le mouvement des Gilets Jaunes, ni pour leurs revendications. En fait, la raison est simple, je suis perdu dans ce mouvement, je ne comprends plus rien.

Pourtant je m’informe sur internet car je n’ai pas de télévision et je boycotte la presse écrite publicitaire. Alors, je ne peux pas traiter d’un sujet que je ne maîtrise absolument pas. En revanche, la violence que je vois tous les samedis sur Twitter, envers les Gilets Jaunes causée par la police, je ne la comprends pas, pire je la dénonce viscéralement. J’aurai bien aimé que toutes ces vidéos et photos soient des fakes, des montages photoshop, mais non, c’est la triste et dure réalité et vérité. La police ne défend plus la France, elle l’a tabasse.

Même les Sapeurs Pompiers ont en pris plein la gueule par les policiers. Je ne vous montrerai que des photos pour les âmes sensibles, je ne veux pas diffuser les atrocités policières. Elles me donnent envie de gerber. Messieurs les policiers, ne touchez pas aux Gilets Jaunes, ne touchez pas aux Sapeurs Pompiers, et ne touchez pas aux Peuples, car ça risquerait de dégénérer encore d’avantage.

Je suis de tempérament calme et pacifiste, et pourtant j’ai envie de descendre casser du KFC. Aujourd’hui j’ai la haine, je suis devenu un haineux à cause des poulets. Alors si même moi, j’arrive à éprouver de la rage envers le gouvernement et sa putain de police, c’est que la France va devenir une zone de guerre.

En effet, si même les Bisounours tels que moi ont envie de frapper du CRS, c’est qu’il y a un grave problème à résoudre en France et en urgence. Je suis vraiment désolé d’écrire tout ça, mais j’ai peur et je suis quelqu’un de très sensible et un non-violent, mais là, je perds mon sang froid.

Le samedi 17 novembre 2018, une marée humaine de gilets jaunes avait pris d’assaut les Champs-Elysées à Paris. La manifestation n’avait pas fait l’objet d’une déclaration en préfecture, mais les autorités avaient à l’époque laissé faire au nom de la liberté d’expression et de manifestation.
Il faut dire qu’il y a tout juste un an, l’État ne savait pas encore que chaque samedi allait se teinter de jaune et que les commerces, les rues et les vitrines allaient en payer le prix.


« Depuis la deuxième ou la troisième manifestation, la préfecture de police nous imposait une déclaration préalable du parcours. Si ce n’est que celui qu’on dépose est systématiquement refusé », sait Faouzi Lellouche, l’un des coordinateurs du mouvement, pour Paris.


Franklin Roosevelt, Arc de Triomphe, place des Ternes…et Palais de l’Elysée
Les rassemblements prévus les 16 et 17 novembre, pour célébrer les un an du mouvement ne devraient pas déroger à la règle. Faouzi Lellouche devait en déposer le parcours ce mercredi. Au départ de Franklin-Roosevelt (le bas des Champs-Elysées) fait monter le cortège jusqu’à l’Arc de Triomphe, puis la place des ternes, avant de redescendre vers le Palais de l’Elysée.

https://www.dna.fr/france-monde/2019/11/07/pour-leur-anniversaire-les-gilets-jaunes-veulent-retourner-sur-les-champs-elysees
Violences policières Sapeurs Pompiers
Violences policières Sapeurs Pompiers

Les Gilets Jaunes ? Je ne soutiens pas leurs causes, mais je les défends en tant qu’être humain. Ils ont des couilles ces Femmes et ces Hommes qui descendent dans les rues pour revendiquer face au gouvernement qui leur chie dessus. Respect à 100%, vous portez vos couilles. Je suis vulgaire, parfois j’exagère, mais c’est dans l’ère du temps que l’air devient de plus en plus nerveux et austère.

Vous pouvez débrancher !

Les gilets jaunes pendant le coronavirus

Total Page Visits: 1001 - Today Page Visits: 2
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *