Les beaux et le clochard

Écoutez ce nocturne mélodique au son triste
Je vais vous raconter l’histoire de ce clochard
Qui meurt tous les jours très tôt ou trop tard
Avec ce beau froid très généreux qui persiste

Ce besogneux a vécu son histoire sans toit
Enfermé dans sa prison cérébrale de carton
Dégustant son riche repas qui vaut dix fois
La bombance des bobos de la tour D’Argent

Le chemineau s’est fait tuer pour une timbale
Deux francs précisément, pour une douleur
Térébrante et un sol en rouge pour couleur
Vous n’entendrez plus « t’as pas cinq balles »

Damoiselles, damoiseaux ce bal est vibrant
Enterrement de la vie d’un homme ce jour
L’épitaphe n’aura de sens que pour les vivants
Les cryptes débordent, mieux vaut le four

Sur ces quelques pieds, je ne sais plus danser
Les vers de ce requiem ne servent qu’à ronger
Cette mort de Dédé n’est que le premier jet
D’une longue suite d’épopée aux cœurs serrés

Total Page Visits: 295 - Today Page Visits: 2
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *