L’emprise : Une addiction provoquée

L'emprise est une addiction provoquée qui conduit à l’effacement totale d'une personnalité.
L’emprise est une addiction provoquée qui conduit à l’effacement totale d’une personnalité.

L’emprise

L’emprise est une addiction provoquée qui conduit à l’effacement totale d’une personnalité. 

Là l’être volé !

Le prédateur et la proie :

Dans un premier temps il s’agit simplement d’un homme, une femme, une rencontre. Nous les nommerons ici IL et ELLE :

La rencontre , comme toute rencontre amoureuse est fortuite, des regards, des sourires, des paroles peu de son côté à lui laissant planer un mystère qui fait partie de son jeu. Il peut même parfois paraître indifférent du genre impossible à atteindre, il prendra un tout petit peu plus tard le prétexte d’avoir déjà beaucoup souffert des femmes et s’en méfier pour expliquer cette ‘apparente’ et ‘fausse’ volonté de refuser les sentiments et l’intérêt qu’on lui porte. La femme attirée par cette sorte de citadelle imprenable sortira séduction et petites attentions, lui ayant parfaitement conscience du ‘suis moi je te fuis et fuis moi je te suis’ jouera jusqu’à ce qu’elle pense qu’elle a enfin gagné sa confiance donc son amour.
Malheureusement à partir du moment où la relation a commencé, l’emprise est en marche !

Dans les premiers temps, il sera l’inverse de ce qu’il a été, paraîtra très très attaché, très amoureux, un peu jaloux mais pas trop, possessif mais sans trop, juste ce qui peut laisser penser à la femme ‘il est fou de moi je suis amoureuse et heureuse ‘ Il sait se montrer prévenant, galant, gentil avec elle comme avec sa famille et ses amis. Étrangement, mais fréquemment lui n’a pas de famille à présenter et aucun ami de longue date toujours sous le prétexte d’avoir été déçu et/ou incompris.

Leur sexualité est majoritairement dominée et décidée par lui très demandeur le jeu peu sembler donc en valoir la chandelle.

Ses marques dans la société sont du même type, études, travail, rien n’est réellement palpable ni visible. Malgré cela il paraîtra parfaitement apte et volontaire à tout faire pour que la femme et ses enfants si elle en a ne manquent de rien. Elle ne se pose pas la question du comment, elle est amoureuse sincèrement.

Il sera rapidement demandeur d’une vie de couple afin de ne pas laisser le temps de réfléchir à sa proie qui pense nager dans le bonheur. Il peut avoir un chez lui tout aussi mystérieux, mais le plus souvent comme le font les coucous il s’installera chez elle de manière tout à fait naturelle de façon à ne pas lui laisser un espace possible de retranchement.
Cette osmose apparente ne durera malheureusement que quelques mois juste le temps de son installation dans le psychisme de sa proie exactement comme peut agir un Cheval de Troie dans un ordinateur, il possède toutes les données ,  la minutieuse destruction peut commencer.

Le couple :

Le pion de la sensibilité sur l’échiquier !

L’inconfort de la vie à 2 à ses début est courant chacun y cherchant ses marques et tentant de ne pas piétiner celles de l’autre, cet inconfort vire très vite à l’inconfortable avec Lui sur de tous petits détails qui pourront passer pour de la sensibilité due à son pseudo difficile vécu  et pourtant tout commence là !
Quelques exemples :

  • L’heure des repas et l’endroit où ils sont pris
  • L’heure du coucher et celui des enfants 
  • Le son de la musique ou de la télévision 
  • La luminosité du lieu de vie (Elle aime les lumières douces Il imposera les lumières fortes ou/et inversement)
  • La manière dont sont effectuées les taches ménagères 
  • Les espaces de rangements
  • Les programmes TV et radio

Des petits rien…

Puis viendront :

  • Sa façon à elle de s’habiller, se coiffer, se maquiller
  • Sa façon à elle de s’exprimer 
  • La présence des autres sera remise en question ne supportant pas de la partager
  • Il aura facilité à la destruction des relations amicales argumentant à tout va


Jamais il ne se remettra en questions, jamais il ne changera quoique ce soit le concernant et durant quelques années il imposera tout ça avec une gentillesse encore apparente agrémentée de gestes et paroles d’amour afin de ne pas laisser planer le moindre doute sur sa réelle personnalité.
Il la surprendra avec de petites attentions comme lui préparer de jolis petits plats ou insister pour lui offrir un objet, il distille donc ainsi sa drogue tel un dealer la diminuant par moment et l’augmentant afin que l’addiction ne soit plus du tout sous contrôle de la proie.

Il aime l’argent mais n’aime pas le gagner, en tout cas pas à la sueur de son front. Il sera facilement magouilleur mais sa folie des grandeurs grignotera aussi petit à petit ses revenus à Elle l’entraînant dans des crédits où elle sera caution.
Sa face ‘radin’ sera de plus en plus visible pour les autres mais pas encore pour la victime.
Il aime qu’Elle travaille pour ramener de l’argent mais n’aime pas qu’Elle parte travailler et lui imposera des horaires de départ et de retour sous le prétexte qu’Elle lui manque, alors que la réalité est toute autre puisqu’il s’agit surtout de ne pas déranger son confort de vie et toutes les choses qui ont été imposées donc légitimées précédemment.

Leur vie sexuelle s’appauvrit lentement mais sûrement.

Après les remarques les insultes  dévoilées.

Le champ opératoire étant disposé, la victime étant partiellement mais suffisant anesthésiée et ouverte sur la table Il tient le scalpel à la main !

Ce qui donc paraissait auparavant comme de petites remarques se transforme en insultes entendues par ce qui reste de proches et perçues comme telles par eux et malheureusement encore par eux seulement. Les marques d’énervement sont beaucoup plus prononcées et la négation de tout ce qu’elle fait et même tout ce qu’elle est devient systématique.

Rien n’est assez bien pour lui et surtout pas elle mais elle ne doit pas lui échapper !

Je ne parlerai pas dans cet article des violences physiques car si ces personnages sont tous gravement névrosés, ils ne sont pas tous et heureusement des psychopathes leur but étant le jeu du chat et de la souris certes, mais de manière à ce que la souris soit psychologiquement anéantie et se supprime elle même,  la touche ‘Reset’ étant disposée.

  • Ce qu’elle cuisinait et qu’il appréciait disparaît et devient ‘dégueulasse’
  • Les mots d’amour sont remplacés par des critiques sur tout et pour tout
  • Les fleurs et autres cadeaux n’ont plus de place dans la relation 
  • La sexualité est devenue la sienne uniquement obéissant à ses seuls besoins rapides
  • Aucun objet usuel ne peut être déplacé sans son autorisation
  • La famille, les amis, les enfants ne peuvent être invités à leur table devenue la sienne uniquement qu’avec son accord
  • Ces mêmes personnes sont fréquemment insultées par lui mais c’est elle qui s’excuse
  • S’ils ont eu des enfants ensemble ils subiront le même traitement tout en servant d’otages d’ailleurs ils ne sont là que pour servir son dessein à Lui et la garder sous contrôle.
  • Jamais elle n’aura le droit d’être souffrante et si Elle l’est ce sera sans aucune empathie de sa part à Lui. Lui par contre jouera et abusera du syndrome de Münchhausen.

C’est là qu’Elle se mettra en trembler lorsque par exemple le cendrier ne sera pas à la bonne place et qu’Elle sait que cela engendrera un geste et des paroles agressives.
Elle commencera à faire ses courses en fonctions de ses souhaits à Lui et plus du tout les siens, il en sera de même pour sa façon de cuisiner, s’habiller, se maquiller, etc … mais tout sera vain puisqu’à ses yeux à lui elle n’est plus rien d’autre que son esclave.

Au ‘pire’ il menacera de partir, ce que bien sur il ne fera jamais, mais ce qu’Elle craint car Elle vit encore dans sa bulle amoureuse revivant intérieurement leurs premiers et beaux instants. Ce qu’il faut tenter de comprendre c’est qu’elle pense s’être battue pour mériter sa confiance et qu’elle a mis beaucoup d’énergie dans cet amour. Elle le voit encore comme une victime. 

Le réveil !

Attention malheureusement ce que j’écris si dessous est dans le meilleur des cas 

Le phénomène déclenchant sera une insulte de trop pas à sa destination mais à la destination d’une personne qu’Elle aime profondément, un enfant la plupart du temps mais ne viendra surtout pas de l’extérieur ça Elle l’a déjà entendu mais pas écouté.

L’amour qu’Elle avait pour lui va s’écrouler d’un coup et se transformer d’abord en pitié puis en haine féroce car le réveil lui aura donné la force de le pousser dans ses retranchement et de ne trouver que mensonges. Elle ira fouiller dans son passé pour ne découvrir que désastres déjà causés ailleurs par Lui et non par les autres comme il l’a bien sur dit et répété.
Son insistance à Elle à vouloir tout connaître de Lui se soldera certes par des colères plus violentes mais sans la peur de le voir partir mais dans l’espoir de le voir partir.
La séparation malgré tout prendra du temps, beaucoup de temps car Elle culpabilisera pour de nombreuses raisons et donc s’enfermera dans la solitude d’un constat d’échec et dans le fait qu’Elle aurait du, qu’Elle aurait pu, qu’Elle n’aurait pas du, etc…
Étant donné qu’Il aura fait du vide et beaucoup de vide autour d’Elle, il lui faudra du courage pour reprendre contact avec les personnes blessées bien malgré Elle.
Dans ce type de situation Elle s’accrochera à ce qu’Elle a et aura donc du mal à quitter son chez Elle mais réalisera que Lui ne le fera pas.
Donc à son rythme qui pourra paraître lent à d’autres Elle préparera cette rupture de la même façon dont Il s’est introduit dans sa vie insidieusement en protégeant ses arrières et larguant les amarres en évitant un naufrage donc dans le silence et le mutisme.

Ne les secouez pas !
Ne les brusquez pas !
Même si les fractures sont invisibles elles existent en Elles par centaines !

Ouvrez leur la porte grand lorsqu’Elles arriveront et s’effondreront enfin libérées.

Pour d’autres plus fragiles, malheureusement la seule porte de sortie qu’Elles verront sera le suicide !

Quoiqu’il arrive ne les jugez pas, ne culpabilisez pas Elles ne sont que des femmes amoureuses d’une maladie qui les ronge.

Total Page Visits: 214 - Today Page Visits: 1

Diane [Auteure]

Femme psy - Auteure - Présidente d'une association luttant contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Ma plume peut être aussi corrosive que compatissante selon l'actualité. Acide où humoristique selon mon humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.