La truelle et la gamelle

Tous les matins, il part pour un grand combat, celui de construire notre logis.
Il est Africain, Arabe ou Portugais, rarement blanc.
• Électricien !
• Qu’est-ce qu’il se passe maçon ?
• T’as foutu tes prises électriques de merde et ça ne marche pas ! C’est du travail de bougnoule !
• J’t’emmerde portugais !
L’humour gras, tout corps de bâtiment, ils forment un balai de travailleurs d’élite.
Ces artistes sont garants de l’érection de nos tours d’habitation.
Le repos du guerrier et sa gamelle remplie de mets cuisinés la veille.
Un rituel quotidien, du lundi au vendredi, quand sonnent les douze coups de midi.
Il fait chauffer son repas de prince via un système de « chauffe gamelle » rudimentaire, créée de toute pièce par son camarade l’électricien, et où il ne faut jamais mettre la main dedans.
• Mets ta main dedans mon gamin ! Tu vas voir, c’est le pied !
• Putain le con ! Il l’a fait !

Je me suis bien marré avec mon premier métier d’apprenti électricien. J’avais 14 ans. Esprit rebelle, j’en ai cassé des balais devant ses cons de chefs de chantier portugais.
J’ai tiré plus de câbles électriques que de femmes dans ma vie.
Le tirage de câble et le balayage des gravats sont la base de l’arpette.

Total Page Visits: 104 - Today Page Visits: 1
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de