La supercherie du vote barrage : Présidentielles 2022

Vote Barrage
Vote Barrage

La supercherie du vote barrage

On commence à les entendre les pontes du « front républicain« , ceux-là mêmes qui n’ont pour seul programme que de faire barrage à Lepen et traitent ceux qui ne veulent choisir ni la peste ni le choléra de suppôts de l’extrême droite. Ces franges, ces castes, ces idiots utiles et ces petits curetons de la fausse bonne morale sont portés par le désir de maintenir leur statut privilégié contre ceux qui sont de plus en plus bousillés par l’idéologie néo-libérale qui prend en otage les médias, les institutions, l’économie et tout le système démocratique et social en France et partout en occident.

Ces petits sa-lo-pards bobos (bourgeois bohèmes) et lilis (libéraux libertaires) font appel aux gogols de la culture merdique française, entendez toutes ces pathétiques vedettes de la variétoche, du cinéma payé par les contribuables, des fils de, des dynasties de pondeurs de crottes artistiques pseudo-engagées, des créateurs d’œuvres à peine suffisantes à décorer les chiottes d’un ennemi.

Tout ce petit monde en appelle à voter contre. Contre. Contre. Car bien sûr, ils seraient les grands perdants d’une arrivée au pouvoir de cette pauvre tarte de Lepen (« fille de », inculte et nulle en tout par ailleurs).

Mais glisser un bulletin Macron ce dimanche, ce n’est pas voter contre. C’est voter POUR. Pour les décisions par ordonnance, pour le conseil de défense dite sanitaire, pour Benalla, pour les éborgnements, pour la loi renseignement et la loi travail, pour les arrestations préventives, pour le contrôle des données par le gouvernement et délégué à des multinationales américaines et donc dépendant des lois américaines, c’est glorifier la lutte contre le terrorisme qui n’est autre qu’un paravent pour le massacre de populations et le contrôle de leurs états, c’est voter pour le contrôle de 90% des médias aux mains de 9 oligarques français, c’est voter pour la pseudo transition écologique, pour la privatisation de l’assurance chômage, pour la destruction des acquis sociaux, pour la pulvérisation des régimes de retraite, pour la vente à la découpe des institutions et entreprises publiques aux oligarques occidentaux, pour le népotisme à la sauce Hollywood.

C’est ça voter Macron et ma liste est très très loin d’être exhaustive. Qui, dans un régime démocratique, fait une injonction aussi grotesque que dangereuse à voter pour quelqu’un que l’on considère comme son ennemi politique ? Qui ose dire aux citoyens de voter pour untel ou untel sous peine d’être considérés comme un sous-citoyen par lui ? Qui a l’outrecuidance de se sentir porteur des valeurs de la République en défendant un type (et sa clique) qui a piétiné tous les principes démocratiques de son pays durant 5 ans.

Qui ? Sinon ceux qui en ont tiré un avantage certain ? Qui ? Sinon ceux qui préfèrent rester aveugles ? Qui ? Sinon ceux qui appartiennent à ces castes qui dirigent tout ? Qui ? Sinon les idiots utiles ? Qui ? Sinon ceux qui crachent sur la liberté de chacun à choisir selon ses propres convictions qu’elles soient mal ou bien éclairées ? Qui crache sur les principes de la République (de Res Publica en latin. La chose du peuple, même si la 5ème République ne fait plus qu’en porter le nom) sinon ceux qui refusent le droit de chaque citoyen de choisir en son âme et conscience ceux pour qui il délègue ou non son pouvoir qu’est le vote ?

Total Page Visits: 407 - Today Page Visits: 1

Léonel Houssam

Léonel Houssam, rédacteur, romancier et biographe français né en 1973. Connu entre 2005 et 2013 sous le pseudonyme Andy Vérol, il s'attache à écrire le monde sans filtres ni concessions.

6 réponses

  1. bel article Léonel

    cette semaine, j’ai mal à ma démocratie… en fait depuis longtemps. les débats sont effacés par les consignes,et les batailles de clans …
    le vrai vote sera celui de la planète …

  2. L’abstentionnisme est-elle la meilleure solution pour cette fois ? Macron ? Le Pen ? Rien ? Dans les 3 cas, Nous allons nous faire couillonner j’ai bien l’impression… Je suis écœuré de la politique; séduction, mensonge, que de la merde… Ces élections me donnent envie de gerber. Personnellement, j’en peux plus, je déborde, j’arrête…

    • diane dit :

      Nos jeunes le font depuis que Macron est là, nos cerveaux, nos médecins, nos soignants !
      C’est à lui de partir la France n’est pas une banque.

  3. diane dit :

    Merci Léonel pour cet article toutes les opinions sont importantes en ce moment et la vôtre est fort bien écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.