La racaille tue de droite et la police tue de gauche

La racaille tue de droite et la police tue de gauche
La racaille tue de droite et la police tue de gauche

La racaille tue, mais la police aussi

Encore un sujet qui me fait aller fortement à la selle, qui me fait bien chier. J’ai souvent défendu ce que l’on nomme racaille, se faisant tuer par des policiers, et j’ai aussi dénoncé des criminels qui se font passer pour des victimes. Encore une fois, je vais me mettre à dos les deux camps.

Vous avez demandé la police ?

On fait un scandale pour un criminel qui se jette sur un flic pour le tuer, mais on oublie vite quand un enfant de deux ans se fait tuer par un chauffard assassin ivre et sous stupéfiants.  

Je n’aime pas la police, et je déteste les criminels. Je ne porte pas non plus dans mon cœur la gauche, et encore moins la droite, quand des crimes sont commis et que l’un défend une racaille et que l’autre défend des pourris de policiers.

Mais il y a un équilibre à comprendre, je ne suis pas contre le fait qu’un policier tue pour protéger les personnes et lui-même, c’est de la légitime défense. Cependant, il doit y avoir une enquête, et c’est là où je n’ai plus confiance en la justice. Les témoins sont parfois beaucoup plus efficaces pour faire apparaitre la vérité. Je suis aussi dégouté quand un conducteur tue un enfant et prend la fuite sans se prendre une balle dans la tête.

Imaginez que votre enfant soit tué par un chauffard ou un policier, et que vous soyez la cible d’un terroriste armé, vous n’allez pas leur faire des bisous ; bien un policier c’est la même chose, quand on le vise, il tire, n’allez pas être étonné. Les bavures policières sont fréquentes, mais les légitimes défenses sont nombreuses et oubliées. Les criminels sont partout, dans la police et chez les racailles, les soi-disants innocents également.

Il n’y en a pas un pour rattraper l’autre, droite et gauche, policiers et racailles, flics et voyous, c’est à vous de faire la part des choses, et de ne pas choisir un camp. De prendre position, c’est bien, mais avec des preuves, des témoins, des enquêtes, du contenu pour ne pas devenir un crétin manipulé par les médias eux aussi manipulés par la politique.

Là où je souhaite en venir, c’est que la politique n’a rien à faire dans ces malheureux crimes perpétrés par la police et les racailles. Appelons, un chat un chat…

appel aux dons sdf

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *