« La mort est la suite de la vie ! » Une réponse comme une autre

La mort est la suite de la vie
La mort est la suite de la vie

La mort est la suite de la vie

La passion te dévore comme un vers, et tu te demandes sur quels pieds danser. Alors que le principe est de se mouvoir encore et encore vers les cimes d’un paradis aux douceurs de miel. Tu pleures ta vie, tes passions regrettées, mais tu es encore là, en action, pour de nouvelles histoires endiablées et de longues nuits câlines. Pourquoi courir et s’épuiser comme un lièvre ? Quand la tortue aux pas lents arrive toujours à ses fins. Tu répondras en réponse à cette morale, qu’il faut donc prendre le temps de vivre, mais pas trop, car les rides nous rattrapent. Ma répartie sera alors sèche et amère, car tu n’as rien compris à cette parabole, mon ami.

J’écris l’amour passionnel, comme un adolescent encore élevé au questionnement. Cette curiosité est une langue morte avec l’âge, et c’est bien dommage. C’est pour cette raison que je ne souhaite pas grandir afin de m’élever encore plus haut que ces adultes noircis par un essoufflement incompréhensible et paradoxal.

Les jeunes sont invulnérables, bien plus endurants et résistants que les vieux aigris par l’ennui, l’usure qui tue, puis qui ronge. La mort n’est pas la suite de la vie, c’est une défaite…

Lionel B.

Vues : 0

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistique ou autres, j’exerce en toute impunité. Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique. Merci de me signaler les fautes d'orthographe, elles sont nombreuses et je m'en excuse par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *