La faim dans le monde pour les nuls [Version Minimaliste]

« Le bon, la brute et le truand » Blondin : « Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi tu creuse. « 

La faim dans le monde

pour l’instant on s’en fout, priorité à mon pays la France. On balaie devant sa porte, pas celles des autres, ou un truc dans le genre… La France souffre, elle déguste, alors je vais lui rendre hommage. La France, c’est nous tous et le gouvernement. Je ne vais pas vous expliquer mon point de vue sur la faim avec des statistiques indigestes et létales, avec des maux que personne ne comprendra. Je vais juste vomir des mots qui me pèsent car concernant ce thème, je suis devenu haineux dès mes 26 ans. Vous comprendrez pourquoi si jeune, la politique me faisait aller à la selle, pour ne pas être vulgaire est dire me donner envie de chier.

La Faim pour les nuls

Tout a commencé à l’age de 4 ans, j’adorais le coca et le chocolat chaud. Ce sont mes « nounous putes » (les collègues de ma mère qui me gardaient quand elle allait tapiner) qui m’ont donné des « goûts de luxe » et transformé en enfant extra pourri- gâté. Pour me nourrir au biberon elles devaient couper au ciseau le bout de la tétine afin que ça puisse couler plus vite, sinon je faisais un scandale.

J’avais, à l’age de 12 ans un frigo rempli et une armoire réservé rien que pour moi avec tous les bonbons, confiseries, gâteaux qu’ils pouvaient exister chez AUCHAN. Je n’ai donc jamais connu la faim, mais l’opulence ; l’extrême opulence… Je n’avais pas conscience qu’il y avait tant de misère autour de moi. Aussi, nous n’avions pas internet à la maison comme aujourd’hui et je ne lisais pas le journal. En revanche, j’adorais le JT de 20h sur TF1, mais je ne me rappelle pas si la faim dans le monde était « tendance ». Je m’en foutais royalement. Ma mère m’emmenait tous les jours au restaurant, fast-food, de nuit comme de jour. Il était rare que l’on mange à la maison.

C’est quand ma mère est décédé à l’âge de 38 ans (j’avais 14 ans) que j’ai pris conscience de ce qu’était avoir faim. Mes spécialités en conneries furent l’école buissonnière et les fugues. Enfant placé à la DASS et nourri comme les autres enfants, c’est-à-dire normalement, je connaissais à présent la petite faim.

Je n’ai connu l’opulence à nouveau qu’à partir de l’âge de 20 ans, car je gagnais bien m’a vie, le frigo était donc tellement plein que je ne pouvais plus le fermer correctement. Cependant, je comprenais la douleur des sans-abri et SDF qui me demandaient directement dans le métro de l’argent pour manger.

Je ne donnais jamais la pièce, j’avais peur qu’ils les dépensent en bière, pinard. Même si après tout, je n’avais pas à contrôler leurs dépenses, je préférais leur acheter à manger. J’avais un « budget SDF » sans m’en rendre compte, c’est en écrivant maintenant que je m’en souviens. Avec mon salaire confortable, je devais avoir un budget de 300€ par mois environ pour nourrir les oubliés.

Mais tout cela avait une fin et le début de la faim commença dans ma vie. Burn-out, dépression, angoisse, le chaos total m’était tombé en plein sur la gueule. Perte de mon travail, dépenses inconsidérées, dépendance sexuelle, je vidais mon compte pour du sexe tarifé de luxe à 200€ l’heure (sans le champagne). Je vais faire l’impasse sur ma vie de fou furieux à la carte bancaire facile et allez directement à l’instant zéro. D’ailleurs je ne vais même pas vous le raconter ici, ça ferai doublon. La faim je l’ai connu et ça fait très mal.

La faim dans le monde et la précarité extrême

Dans cet article
j’explique un passage sur la connaissance de la faim

C’est quoi cette arnaque de la faim dans le monde ?

Il fait un article sur la faim dans le monde et il ne parle que de lui et de sa vie tumultueuse. Enculé !

Un lecteur fâché

Je vous demande pardon, mais le monde est une arnaque sans fin, ni lois logique. Les milliardaires du monde pourraient prendre la peine de nous
nourrir. En France il y a suffisamment de richesses pour que les foyers aient leurs dindes à Noël. Et des images comme celles-ci ne devraient être
que des arnaques pour nous amadouer.

8 milliardaires français possèdent autant que les 30 % de gens les plus pauvres

https://reporterre.net/

Pauvreté : 1 Français sur 5 ne mange pas à sa faim, selon le Secours populaire

https://www.rtl.fr/

Putain, j’arrive à me faire pleurer de haine, voire de rage. Le monde fonctionne ainsi, il faut des crèves la faim pour gaver les gros porcs. Ce ne sont pas les riches les coupables, ni les milliardaires, mais les gouvernements en place. Je n’en veux pas aux personnes aisées, j’en veux à la planète tout entière.

Il est important de noter que la sécheresse à elle seule n’a jamais été la cause de la famine. Elle y contribue parfois de manière importante, mais la responsabilité principale reste les conflits armés et les politiques de prédation des dirigeants des pays.

https://npa2009.org/
la faim dans le monde

Pourquoi je détaillerai la faim dans le monde avec un manuel de 1001 pages indigestes et que personne ne va lire ou comprendre. C’est clair non ? Le monde a faim et nous avons les moyens de le rassasier. Ce qui m’étonne encore est un paradoxe. D’un côté nous avons trop de nourriture, nous sommes même contraints de la jeter et de l’autre il en manque à en crever. Dans les pays d’Afrique il faudrait une forêt de bouquin à la con pour comprendre le pourquoi du comment, mais en France, comment est-ce possible que le peuple de l’ombre, les oubliés aient faim ?

Le chemin vers la paix commence par l’accès à la nourriture

David Beasley

J’ai un second, ou troisième, coupable autre que les Riches car ce n’est pas juste de frapper toujours les « capitalistes bourgeois », ce sont également certains médias et journaleux. Les mecs, les filles, sérieusement ? Arrêtez de matraquer les musulmans avec leur voile, on en a marre, il y a plus grave sur notre planète.


Allo ? Le peuple crève la faim dans le monde !

Je sais que c’est du verbiage minimaliste que de dire vous êtes des méchants, le peuple à faim, il faut ponctionner les rentiers richissimes, etc… Mais que dire de plus ? Je ne vais quand même pas solliciter mon pays ou la terre entière avec des mathématiques pour demander à manger. A la rigueur, je peux vous servir quelques livres d’histoire sur la famine dans le monde, mais des maths ou de la philosophie masturbatoire, non !

Des maths, des maths, oui mes des pâtes au beurre !

J’ai une souffrance incroyable au ventre, une angoisse ainsi qu’une peur atrocement douloureuse, celle de devoir me battre un jour pour manger ou alors pour me protéger des humains qui auront faim et qui déclareront la troisième Guerre Mondiale pour se nourrir. Il y aurait de nombreux morts, que dis-je, il y aurait très peu de survivants, voire pire, nous pourrions les compter sur les doigts d’une main.

Mon article n’a pas inventé le couteau ni le pistolet et encore moins le file à couper les têtes. C’est un ramassis de déjà lu et de donneur de leçon à trois francs. Mais au moins, j’ai écris ce que je pensais, j’ai chier ce qui me tordait de douleur et je suis maintenant, enfin soulagé.

Cependant, l’odeur de merde demeure.

Total Page Visits: 1459 - Today Page Visits: 7
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *