La conquête spatiale, est-elle inspirée par Maginot ?

La conquête spatiale
La conquête spatiale

La conquête spatiale

L’actualité, ce sont aussi deux évènements dans le cadre de la conquête spatiale. Du côté chinois, on découvre : « Espace : trois astronautes envoyés vers leur station spatiale, la plus longue mission habitée pour la Chine ». Pour la Nasa, le scoop est encore plus fort : « Lucy, la nouvelle mission de la Nasa, l’agence spatiale américaine, doit décoller ce 16 octobre. Le voyage sera long : pendant douze ans, cette sonde spatiale partira à la découverte des astéroïdes troyens, qui n’ont encore jamais été étudiés de près. »

Ça fait rêver ? Peut-être sommes-nous encore subjugués comme le 21 juillet 1969 quand le premier homme a posé le pied sur la Lune.

Je ne peux nier qu’après les aventures de Tintin et les récits de Jules Verne (De la Terre à la Lune), l’évènement avait du panache.

Je me souviens aussi de m’être demandé pourquoi ?

Aujourd’hui de nouveau, je pose la question, et ce coup-ci j’ai les réponses !

Elles sont de trois sortes : le progrès, comprendre, et l’éventuelle la planète bis.

Le progrès, car la conquête spatiale nous permet d’améliorer énormément de détails de notre vie quotidienne : le Gps, nos smartphones, l’iRM, les panneaux solaires, le téflon …

Savez-vous qu’en 1940 la ligne Maginot a permis de développer elle aussi énormément de technologies militaires et civiles. D’accord, elle ne servait à rien (sauf aux troupes allemandes qui ont bloqué un temps les troupes américaines à la fin de la guerre).

Mais avouez que le progrès, c’est important.

Il nous faut donc croire que sans ce rêve de la conquête de l’espace, nous serions encore avec nos petits Nokia à jouer au serpent… Aucun constructeur n’aurait eu le souci de nous sortir de cette préhistoire téléphonique.

Pour les deux autres raisons, je coince un peu. Payer si cher pour comprendre l’évolution ? Alors que sur Terre, on néglige les fonds marins par exemple. La planète bis …Pour les super fortunes… Peut-être.

Savez-vous combien ça coûte ?

« 205 euros. C’est la somme que les Français estimaient payer par an pour financer les activités spatiales de la France, dans un sondage réalisé par Harris Interactive pour l’Agence spatiale européenne (ESA) en 2019. Soit un sacré budget de 13,7 milliards d’euros pour l’Hexagone ! »

« On est très loin de sommes investies par les Américains. Le Budget de la NASA pour 2021 s’élève à 23,27 milliards de dollars, en hausse de 2,84 %. Rapporté à la population, cela représente un coût de 70 dollars par habitant. »

Je sais que c’est une réaction naïve, mais on pourrait faire des tas de choses avec tout cet argent ?

Revenons sur Terre.

Je pense, et j’assume ma bêtise que cette conquête ne nous est pas utile , à nous commun des mortels. Les raisons réelles sont ailleurs. On ne peut pas expliquer une action par ses effets induits. Toutes les découvertes pouvaient se réaliser sans les pas sur la Lune.

Je comprends aussi la fabrique des héros, Thomas Pesquet est fort sympathique, mais je m’en fous qu’il commande actuellement la station…

Je reprends l’histoire de la ligne Maginot, les savants ont su à l’époque investir des fortunes, persuader des millions de personnes qu’ils avaient raison et qu’ils étaient géniaux … mais en fait, ils ont surtout caché qu’ils étaient incompétents…

Et comme dit mon ami Jacques Prévert : « De deux choses Lune, l’autre, c’est le soleil »

Total Page Visits: 271 - Today Page Visits: 2

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *