Le journal Franc-Tireur, avis sur ce quotidien et torche-cul

journal Franc-tireur
journal Franc-tireur

Avis sur le journal Franc-Tireur…

Je suis lassé des médias en ligne qui se disent francs-tireurs, mais qui font penser à des torche-culs de papier toilette, douceur prémium, pour ne pas irriter les belles fesses des politiciens corrompus. Il faut être lucide, le monde est pourri, alors soyons des journaux encore plus moisis que les médias mainstream. La vie est acide, alors pourquoi faire dans l’écriture de bisounours quand on doit dénoncer les vers qui pourrissent davantage notre pomme ? Franc-tireur n’est pas le premier dans la guerre de la presse écrite, je dirais même qu’il est le dernier des magazines en ligne franc-tireur.

Être franc-tireur, c’est ne pas avoir peur des répercussions d’un article corrosif sur les défaillances du monde. Ne pas avoir froid aux yeux ni la frousse d’utiliser des mots crus pour défendre les oubliés du système.

Aujourd’hui je m’attaque à l’article de Franc-Tireur (n°10 du 19/01/2022) « Antivax, ça suffit ! ». L’auteure Julie Hervé nous baratine avec un copié-collé d’informations lues et relues sur internet pour dézinguer les antivax, qui d’après elle, sont des personnes d’extrême droite antisémite, des écolos radicaux, médecins complotistes, etc… qui contaminent les esprits.

Je rappelle que la vaccination n’est pas obligatoire en France, que c’est un choix de ne pas se faire vacciner qui doit être respecté. Sans quoi, une obligation de vaccin ou une mise à l’écart des personnes qui deviendront isolées par ce gouvernement, s’apparentera à du fascisme. C’est bien d’embrasser Emmanuel Macron et ses ministres avec un article à la con, mais il faut penser à tous ses soignants, secouristes, employés suspendus à cause d’un refus d’injection qui ne pourront jamais retrouver leur poste dans de bonnes conditions.

Surtout comme vous le savez très bien, Julie, en exemple, le gouvernement à appeler des pompiers étrangers non vaccinés à venir en renfort en France pour les nombreux feux de forêt. Pourquoi ne pas avoir fait appel aux pompiers français sanctionnés pour non-vaccination à appuyer leurs collègues ?

Bien sûr, vous n’étiez pas aux courants de cette affaire, puisque votre article a été écrit avant cette histoire. Où sont vos excuses ? Votre contre article ? Ma réponse est simple, vous vous êtes précipitée à écrire et à casser de l’antivax. J’oubliai, je suis provax et je déchire votre billet.

Cet article que vous avez écrit pour le journal Franc-Tireur n’est qu’un exemple pour qualifier votre hebdomadaire de torchon récurrent.

Franc-Tireur n’est pas qui veut, qui peut, mais qui sait ! Vous attaquez les Français avec votre journal, bien souvent vos articles sont des vomis envers vos compatriotes. C’est de notre faute, pas de celles des politiciens véreux, car vous vous en prenez au courant faible, et non à la soi-disant élite de notre pays.

Franc-Tireur lancé le milliardaire Daniel Kretinsky

Un journal Franc-Tireur qui a été lancé par un milliardaire soutenu par KissKissBank, le crowdfunding pour tous vos projets inspirants et engagés. Plutôt que de soutenir des médias alternatifs, des vrais francs-tireurs, on aide un torchon bien entouré par des personnalités bien friquées. Je rêve éveiller ! Le journal abrasif à fait le test avec son média franc-tireur, un vrai, et a demandé de l’aide à kisskissbank pour essuyer un refus immédiat sans raison, même négative. A croire qu’il y a du piston dans l’air. Nous sommes KissKissBank, l’allié des riches, les pauvres médias en ligne comme nous n’ont qu’à se faire cuire un œuf.

L’orientation politique de Franc-Tireur

Christophe Barbier nomme ce journal d’un quotidien intellectuel qui lutte contre toute forme d’obscurantisme et d’extrémisme, mais aussi contre le wokisme, les antivax et la cancel culture. Alors, pour le combat de l’extrémisme il faudra repasser, car quoi de plus extrême que leur article contre les antivax qui ne sont pas tous des personnes du rassemblement national, ils peuvent être de gauche également, ou pompiers, secouristes, chômeurs, etc…

Mais Franc-Tireur mets tout le monde dans le même panier avec leur torchon et oublie que la faille se trouve souvent dans notre gouvernement. Non, leur opinion politique est claire, ils sont en mode girouette et manipulés par le gouvernement, par l’état et seront de droite ou de gauche en fonction des résultats des élections. Une France télévision bis. Emmanuel Macron restera leur gouvernail dans cet océan de presse nauséabonde.

Franc-Tireur une copie de Charlie Hebdo

En moins bien, Franc-Tireur expose de jolis dessins à la une de leur journal, mais c’est triste et toujours orienté de droite. En fait, on aime attaquer le lecteur avec un vous avez vu, c’est vous ! On dessine vos conneries, on n’aime pas les antivax, les wokistes, et encore moins les citoyens francs-tireurs qui font face aux gouvernements, qui ont des couilles de se rebeller.

Qu’est-ce que le journal franc-tireur ?

Franc-Tireur est un quotidien hebdomadaire traitant la politique française en mode bisounours. Lancé un jour de novembre 2021, probablement à la fête des morts car pour moi, c’est un projet mort-né. Propulsé par Christophe Barbier et Éric Decouty. La rédactrice en cheffe du magazine est l’essayiste Caroline Fourest depuis le 8 avril 2022.

Jaloux de Franc-Tireur ?

Je suis jaloux, je l’avoue et je l’assume, alors je descends du franc-tireur à tout va. Je leur fais de la pub, pour aussi nous faire de l’audience. Car oui, vous le savez je suis un webmaster très expérimenté, et je travaille toujours le référencement de mes articles pour percer sur google. C’est en effet une attaque visant Franc-Tireur pour obtenir une bonne place sur les moteurs de recherche et voler des lectrices et lecteurs de cet hebdomadaire que je n’aime pas. Cependant, j’espère vous avoir quand même informé sur ce torchon qu’est Franc-Tireur.

LA RUMEUR – Volet 2: Le Franc-Tireur [FULL ALBUM]

Franc-Tireur

appel aux dons sdf

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *