Je ne voterai jamais pour des ennemis

Second tour : Je ne voterai jamais pour des ennemis
Second tour : Je ne voterai jamais pour des ennemis

Je ne voterai jamais pour des ennemis

Les opposants au néo-libéralisme sont muselés ou discrédités perpétuellement dans les médias mainstream en France. Tous sans exception.

Orban censure tous les opposants à son nationalisme sur les médias mainstream en Hongrie. Autre cible même censure. En revanche aucun opposant n’est muselé dans les médias indépendants et alternatifs en Hongrie. Quant à poutine, c’est un tout autre sujet. La Russie n’est pas en Europe. La Hongrie si.

Dans le cas français, les anti-néo-libéraux (non nationalistes) sont sous représentés ou bannis ou discrédités de fait sur les médias mainstream. Chaque pouvoir a la mainmise sur les médias. En France, 90% des mass médias appartiennent à 9 oligarques. Le service public est toujours à la solde du pouvoir et de son idéologie. Avec Lepen, le service public sera « nettoyé » au profit des nationalistes. Quant aux médias mainstreams privés, des groupes comme Canal+/Cnews et consorts sont déjà à la main des capitalistes nationalistes. Les autres groupes, comme TF1, ne rechigneront pas à s’aligner sur cette ligne sans effort tant que la caillasse rentrera dans les caisses. Les groupes M6 et compagnies font déjà des tas d’émissions qui font l’apologie de la bavure policière et de la violence d’état.

Durant les mouvements des gilets jaunes, moi comme de très nombreux médias indépendants et non inféodés ont contesté, dénoncé et tenté d’informer sur les violences autant illégitimes qu’illégales de la part des forces de l’ordre.

Si la mémoire est courte pour beaucoup, pas pour moi. Les médias mainstream, tandis qu’il y avait déjà des dizaines de blessés graves expliquaient qu’en gros c’était mérité pour les manifestants. Et je ne parle pas des arrestations dites préventives qui sont des actes anti-constitutionnels et disons-le clairement à forte connotation totalitaire.

Ayant moi-même participé à une manifestation du 1er mai (en 2019), le jour de la fake-news sur le présupposé assaut de la Salpêtrière par les black blocs, j’étais juste à côté. Nous avons été nassés, compressés et asphyxiés par les forces de l’ordre par milliers sans aucune possibilité de sortir. Il n’y avait aucun black blocs, ceux-ci étant en pleine bataille à plusieurs centaines de mètres de nous. Des enfants, des vieillards, des handicapés par dizaines ont été gazés, suppliant les murs de gendarmes bloquant l’arrière de les laisser partir. Il a fallu plus d’une heure pour qu’ils laissent passer au compte-goutte les personnes qui étaient des manifestants plan-plan. Les gens étaient terrifiés ou alors dans une colère énorme.

L’objectif était clair : dissuader de manifester par la violence policière  et donc de s’exprimer. Y compris les chars des syndicats ont été attaqués par les forces de l’ordre. Ce jour-là de très nombreux blessés, de malaises légers ou graves… Pourquoi ? Parce que les gens étaient venus manifester contre le gouvernement…

Quand je suis rentré chez moi, le soir, tous les médias mainstream relayaient les propos de Castaner selon lesquels les blacks blocs avaient attaqué les personnels soignants et les malades à la Salpêtrière. C’était non seulement un mensonge d’état, mais en plus l’exact contraire de la vérité. Les personnes étaient allées dans l’hôpital pour échapper aux coups de matraques, aux flashballs tirés dans tous les sens et aux grenades dites de désencerclement. On appelle ça la « doctrine française du maintien de l’ordre ». En réalité une technique inspirée par la stratégie du choc de l’école de Chicago.

Le but : terroriser tous les opposants aux réformes en cours… J’ai pris ma plume et j’ai publié un article 15 minutes après le discours menteur de Castaner. Pendant que TOUTES les chaînes de télé et radio racontaient ça, j’ai factuellement raconté la vérité sur la situation. Il a fallu 12 heures pour que seul Arte me contacte pour en savoir plus. Puis des journaux comme Libé ou Médiapart se sont demandés ce qu’il s’était vraiment passé. En fait tous les médias mainstream n’ont jamais démenti les propos de Castaner. Ils ont péroré sur le fanatisme bestial des manifestants durant deux jours alors que c’était bien les forces de l’ordre qui étaient les animaux en laisse qu’on lâchait sur la foule.

Quelque temps plus tard, j’ai parlé de tout ça à un ancien haut responsable de la police (oui je connais du beau monde), qui m’a confirmé que cette stratégie était délibérée et efficace dans la mesure où ça dissuaderait les plus pacifiques de grossir les rangs de la contestation. Retour coucouche panier les petits clébards de citoyens. Pour ensuite imposer un faux grand débat national et laisser les médias mainstream raconter que les manifestants restants n’étaient que d’immondes bêtes à abattre…

Voilà un seul exemple de ce qu’est le pouvoir sous Macron, une accélération de ce qui a été mis en place sous Sarkozy et Hollande.

5 années de Macron supplémentaires, ce sera l’accentuation de cette stratégie de l’effroi. Alors, tenter de culpabiliser ceux qui refusent de mettre un bulletin pour Macron ou Lepen, ça ne manque pas de sel. C’est pathétique, odieux et pour le coup infect.

Oui je m’abstiendrai dimanche, parce que je ne tends jamais le bâton pour me faire battre.

Avatar photo

Léonel Houssam

Léonel Houssam, rédacteur, romancier et biographe français né en 1973. Connu entre 2005 et 2013 sous le pseudonyme Andy Vérol, il s'attache à écrire le monde sans filtres ni concessions.

18 Responses

  1. Avatar photo Nicolas dit :

    « Oui je m’abstiendrai dimanche, parce que je ne tends jamais le bâton pour me faire battre. ».
    Et vous vous abstiendrez de vous plaindre du résultat ou pas ?

    • Cet article aurait mérité une réponse plus détaillée je pense. Je trouve ça courageux d’afficher ses opinions politiques en personne sur un journal abrasif et surtout dans la rue.

      La réponse vous votez pas, alors cessez de vous plaindre est trop facile, faut développer un peu ses idées aussi.

      L’abstention et le vote blanc sont également des moyens d’expressions politique à prendre en compte.

      • Avatar photo nicodak dit :

        Non c’est pas trop facile, c’est logique.
        Ta femme te demande de quelle couleur tu veux repeindre la chambre, tu lui réponds fais comme tu veux, elle la peint en rouge et après tu te plains parce que t’aime pas le rouge ? Pas besoin d’arguments supplémentaires de mon point de vue.

        Ce qui est facile c’est de ne pas prendre son courage à deux mains et prendre une décision difficile. Le vote blanc n’est pas un moyen d’expression politique puisqu’il n’est pas comptabilisé. L’abstention c’est la facilité, le non choix, la lâcheté.

    • Avatar photo Léonel Houssam dit :

      J’ai l’air d’être quelqu’un qui se plaint ? Les deux résultats seront ce s’ils seront. J’attends maintenant vos arguments- et par pitié sortez des lieux communs que j’entends depuis 20 ans – pour me faire aimer les huîtres qui me font vomir et me faire apprécier les pêches qui me provoquent une diarrhée monumentale.

      Vous avez 4 heures. Calculette autorisée…

      • Avatar photo nicodak dit :

        Dire que 2 plus 2 est égal à 4 n’est pas un lieu commun c’est un résultat, et sans calculette.
        Vous avez voté au premier tour et votre candidat ne l’a pas passé, vous m’en voyez désolé mais votre devoir démocratique ne s’arrête pas là, et ce n’est pas parce qu’il se complique moralement et idéologiquement qu’il faut abandonner aux autres le choix du ou de la futur(e) président(e). Le sabre tranchant manquerait il d’affut ?

        • Traiter de lâche un rédacteur qui à le courage d’exposer ses opinions en son nom ? Sur un journal abrasif ? Non, pas possible, c’est tout le contraire. Il s’expose à la critique, pas aux insultes quand même Nicodak !

  2. Avatar photo Léonel Houssam dit :

    En l’occurrence, si je dis à ma femme de repeindre selon ses goûts, je ne lui reprocherai pas les choix qu’elle fera. Non seulement je le respecterais mais en plus je le supporterais.
    C’est ainsi que ça marche chez moi. Chacun respecte les choix de l’autre. Et comme je l’indique dans ce texte, et dans d’autres, je ne reproche pas le choix du vote Macron ou Lepen. Je respecte les opinions d’autrui. Et j’attends en retour qu’on respecte mon choix.

    Alors si je n’aime ni le bleu ni le bleu marine, je ne choisis aucun des deux. Mon choix est respectable parce qu’il est une opinion aussi respectable que celle de celui qui s’y oppose.

  3. Avatar photo Léonel Houssam dit :

    Et il faut mal me connaître pour me traiter de lâche. C’est fou comme les gens se salissent à insulter autrui. Ça dénote d’une certaine idée du rapport à l’autre. Vous ai-je traité de suppôt du néo-libéralisme, de collabo à l’ultra libéralisme moi ? Non je ne vous ai pas insulté. C’est vous qui souhaitez me prendre de haut en m’insultant. Car qualifier l’autre de lâche, est proprement répugnant d’autant plus quand on est quelqu’un qui tremble de trouille à la seule idée d’une extrême droite au pouvoir. Allez. J’arrête là. Je ne débats pas avec l’insulte.

  4. Avatar photo nicodak dit :

    Vous vous emballez un peu vite pour des rédacteurs abrasifs… Macron et Le Pen en prennent pour leur grade dans votre article, et dans d’autres ce sont les électeurs du front républicain que vous traitez de salopards, de bobos, de lilis, de gogols mais vous il faut vous caresser dans le sens du poil ? Qui insulte qui ? Oui c’est lâche de ne pas voter, de ne pas se mouiller, de laisser aux autres le choix difficile de ce deuxième tour. Vous pensez que vous êtes les seuls à être dépités par ce que nous propose le 2e tour ? Non vous n’êtes pas seuls mais les plus courageux iront voter quand même.

    Et Lionel arrête de dire que c’est courageux d’exprimer son opinion en son nom, on est en France ! Tu risques rien à déblatérer sur les puissants. Le courage c’est pas ça, le courage c’est se revendiquer homosexuel dans un pays musulman, le courage c’est manifester sur la place rouge son désaccord avec la guerre en Ukraine, le courage c’est se planter devant un char sur la place Tien an men, le courage c’est se battre contre le régime chinois à Taïwan. Écrire sur le Journal Abrasif ou sur tout autre support ici en France, en Europe c’est tout sauf du courage. Arrêtez la masturbation intellectuelle…

    • Courageux ou pas, un vote blanc est une opinion, une expression politique à prendre en compte. Si tu veux contrer un article sur Le journal abrasif, écrit un article ^^.

      « Tu risques rien à déblatérer sur les puissants. »

      ça c’est vite écrit….

    • Avatar photo Léonel Houssam dit :

      Je n’ai pas dit que j’étais courageux. J’ai dit que je n’accepte pas d’être traiter de lâche. Et recevoir des leçons de courage de la part de quelqu’un qui est tout aussi plaqué que moi en Occident, c’est à mourir de rire…

      Et si mon opinion vous emmerde, libre à vous d’aller voir ailleurs… Plutôt que perdre votre temps avec un gros lâche débile comme moi.

      • Avatar photo nicodak dit :

        Vous avez du mal avec la contradiction.

        Quel est le but des commentaires dans les articles si ce n’est pour discuter de celui-ci. Je ne suis pas d’accord avec vous, dois-je m’abstenir de le dire pour ne pas vous vexer ? Je ne vous ai pas traité de lâche directement j’ai dit que je trouvais que ne pas voter était une forme de lâcheté, est-ce que j’ai le droit de le dire ou pas ?

        Et je ne vous donne aucune leçon je donne mon avis, si vous n’êtes pas capable d’entendre la contradiction demandez à Lionel de désactiver les commentaires sur vos articles ou alors de supprimer ceux qui ne vous plaisent pas.

        Et quant à ma condition de planqué occidental vous parlez sans savoir. Vous voyez moi j’ai critiqué votre avis sur la base d’un article que vous avez écrit noir sur blanc. Je peux mal analyser la situation ou me tromper mais c’est à partir de quelque chose de concret, votre article, que je donne mon avis.

        Vous, qu’est-ce qui vous permet de dire que je suis un planqué occidental ? Rien.
        J’habite en Afrique depuis plus de 20 ans, j’ai fait le Niger, le Mali et le Sénégal. Je ne roule pas en 4×4 climatisé je n’ai pas une belle villa, je n’ai ni piscine ni plage devant chez moi. J’ai vécu au Niger il y a 20 ans là où probablement peu de monde tiendrait plus d’une journée, on ne m’a jamais tiré dessus, on ne m’a jamais séquestré ni brutalisé mais plus d’une fois j’étais planqué sous un lit ou dans un coffre pour éviter de me faire racketter en tant que blanc, et au Mali j’ai connu l’arrivée de la force Serval en 2013 alors que j’habitais à 120km au sud de Tombouctou au Cercle de Dire, évacué avec escorte militaire.

        Mais vous voyez, même ça, je ne considère pas que ça ne me donne une légitimité supplémentaire en quoique ce soit. Et ça ne dit rien d’autre sur moi que ce que ça raconte. Je peux être un sale con, l’un empêche pas l’autre.

        Pour conclure, un lecteur sans parti pris, aura tôt fait de constater que les premières insultes de ces commentaires c’est vous qui les avez lâché : GROS, LÂCHE, DEBILE. On perd vite ses nerfs apparemment, restez planqué c’est mieux.

        • Avatar photo diane dit :

          Heu si tu vis en Afrique comment peux tu connaitre la réalité des problèmes des français ?
          Par procuration ?

          • Avatar photo nicodak dit :

            Et toi qui vit en France comment peux tu connaitre la réalité des problèmes des palestiniens ? Par procuration ?

  5. Avatar photo nicodak dit :

    Non un vote blanc ne vaut rien puisqu’il n’est pas comptabilisé. C’est des mathématiques. Peut être qu’un jour ça changera mais actuellement ça ne vaut rien du tout.

    Et je ne pense pas que Diane soit en danger de mort après avoir insulté de la pire des manières le président de la république française. Qu’elle en dise un centième sur Kim Jong-Un à Pyongyang et on rediscutera de la liberté d’expression.

    • Le vote blanc peut-être un moyen de pression dans les premiers tours, un désaccord, une opinion, un moyen d’expression, la liste est très longue pour les votants. Je ne parle pas de mathématique là, mais je parle d’humain, de personne, de gens qui ne sont pas d’accord avec des candidats. C’est un droit, c’est pris en compte moralement par les candidats qui peuvent décliner aux résultats à cause d’un vote blanc. Donc si ça ne vaut rien, alors pourquoi les candidats en pâtissent ? Ou Ca peut même être à leur avantage, tu le sais.

      Pour le reste, s’il te plait, épargne nous ta vie….

  6. Avatar photo nicodak dit :

    Je suis désolé c’est justement parce qu’ils ne sont pas comptabilisés qu’ils n’ont aucune valeur et que justement ils ne peuvent en rien faire décliner un candidat ou un autre. Aucun candidat ne pâtit du vote blanc et c’est bien pour ça qu’ils ne veulent pas le prendre en compte. Le résultat d’une élection, que tu le veuilles ou non, sont des mathématiques, il n’y a rien d’humain là dedans. Tu n’as absolument rien compris.

    « Pour le reste, s’il te plait, épargne nous ta vie…. »

    C’est un ordre ??
    Est-ce qu’il y a une liste de ce qu’on a le droit de dire ou ne pas dire sur LJA ?

    Ce n’est pas ici le journal franc-tireur, abrasif, corrosif, qui n’a peur de rien, sans langue de bois, sans tabou, qui donne la parole aux gauchos, aux fachos, aux provax, aux antivax ? Ce n’est pas ici l’antre de la liberté d’expression ? Ou bien c’est juste un slogan pour attirer le lecteur ? Quand ça va pas dans le sens des auteurs faut fermer sa gueule c’est ça ?

    Quelle belle leçon tu nous donnes là. Félicitations.

    • Tu exagères quand même lol ce n’était pas un ordre, mais un soulagement demandé gentiment en tant que commentateur et non admin dictateur je sais quoi (une vanne quoi ^^). Enfin, je t’ai pas clôturé le bec 🙂 Exprime toi ! Mais évite le hors-sujet c’est pas intéressant. Là tu vas un peu loin, t’ai-je demander de fermer ta gueule ?

      Sinon, j’aime bien ce point de vue cité sur tendance.orange

      « Avec un taux d’abstention d’environ 20% au premier et second tour de l’élection présidentielle en 2012, nombreux sont ceux à s’être épargnés le trajet jusqu’aux urnes. Les raisons ? Un désintéressement de la vie politique, un refus de prendre part au système démocratique, une absence totale d’adhésion aux programmes des candidats ou bien tout simplement l’alternative du vote blanc trop peu engageante. »

      Ce n’est pas parce qu’il n’est pas comptabilisé, qu’il n’a aucune valeur, bien sûr qu’il peut occasionner des dégâts donc si il est bien pris en compte par les candidats. Encore une fois, je te parle pas de mathématique mais de stratégie de la part des votants. Ou bien un dégout. Il faut prendre en compte. Bien qu’il ne soit pas totalisé comme tu le dis, il peut engendrer de grand changement lors des résultats. Et ça, c’est mathématique en effet, comme tu le dis.

      Et j’ai pas peur de toi, tu ne dérapes pas, merci, donc je risque pas encore la prison et les oranges

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.