Guerre en Ukraine… Fuck WAR

Guerre en Ukraine
Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine

Non, je ne peux pas m’improviser spécialiste du conflit Russie/Ukraine.

Pour comprendre, j’ai lu quelques articles, en particulier, je recommande France Info qui présente cinq cartes clé. Mais j’ai beau être attentif, je sais que je ne sais rien, et d’ailleurs est-ce utile de comprendre ?

Plus rien à comprendre…

Vous et moi avons le droit d’avoir une opinion. Nous pouvons distribuer les bons points, des cartons rouges, crier avec madame la girouette « stop », ou dire que tout le monde à tort, tout le monde à raison… Cela ne changera rien. La guerre est là. Elle est là avec ses armes, ses soldats, ses destructions, ses exodes, ses larmes, ses morts et son éternelle absurdité. Quelle connerie la guerre !

Le dossier est complexe, déjà car il est ancien. L’Ukraine est un pays, mais pas un peuple unique. C’est un jeune pays, issu de l’URSS, c’est un espace économique et stratégique, c’est un morceau d’Europe, mais que pour partie. La Russie est un empire atrophié, explosé, sans réelle démocratie depuis toujours. Le reste du monde n’est pas un puzzle d’anges bienveillants, n’imaginez pas une seconde que l’OTAN, par exemple, ait été créé pour libérer l’Ukraine du communisme.

Alors nos opinions ne peuvent être que sur des fondements très relatifs… On définit Poutine avec des analyses affectives, que ce soit un salop ou mec bien, protecteur de son pays, ce que nous pensons et disons n’a pas beaucoup de sens. Il n’y a jamais eu, nulle part, de Président qui soit uniquement un mec bien, ou uniquement un salop.

Obama a fait la guerre, et Trump non, Chirac a dit non à la deuxième guerre du Golfe, Mitterrand a dit oui à la première…

Franchement, vous espérez tout comprendre, aujourd’hui dans le feu de l’action ?

Deux réalités objectives :

« Le conseil de sécurité des Nations unies regroupe en qualité de membres permanents, les États-Unis, la Chine, la France, la Russie et la Grande-Bretagne. Ce conseil, on le sait, a pour rôle officiel le « maintien de la paix et de la sécurité internationales ». Mais on oublie souvent de dire que les États-Unis, la Russie, la France, la Chine sont respectivement les premier, deuxième, troisième et cinquième vendeurs d’armes dans le monde. » Lilian Thuram « la pensée blanche ». Ainsi, la paix, la guerre sont bien organisées par le sens des affaires, des petits arrangements, et des conflits d’intérêts. C’est étrange que les médiateurs aient intérêt à ce que cela pète…

Alors les raisons des guerres ne sont toujours que des prétextes, du cache-misère des intérêts industriels.

La seconde réalité : c’est la mort.

La mort avec héroïsme, la mort idiote, la mort innocente… La mort d’un vieux, la mort d’un enfant, la mort d’un soldat, la mort d’un civil.

Mais la mort. Parfois avec le sentiment de servir son pays, parfois avec le sentiment de ne servir à rien.

Ça, c’est la réalité réelle, celle qui dégouline. Celle qui crache le sang et les cris. Celle de l’horreur. La réalité absolue de la dernière seconde de vie.

C’est la réalité qui tranche, d’un côté les vivants, de l’autre les morts.

Que faire ?

Sauvons autant de vies que possible, ouvrons les frontières, aidons les populations. Les autres débats ne m’intéressent pas. Mes petits-enfants liront peut-être la vérité dans des dizaines d’années, mais pour l’instant cessons de jouer les érudits, les partisans.

La seule cause à défendre, partout, pour toutes les guerres, c’est la VIE !

Total Page Visits: 471 - Today Page Visits: 2

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.