[Game Over I] : La planète part en quéquette vegan pour 1 €

la planète
la planète part en quéquette

La planète est Game Over :

¿Por qué señora? Parce que ta gueule… Le mal est fait, il est trop tard pour bien faire, alors j’ai décidé de vous écrire une vérité, pardon, des vérités. Je commencerai par une ouverture en semi-prose de malade, avec une musique de malade, et un clavier de malade, car ma plume est tombée malade.

la planète

On commence par le Véganisme

J’ai essayé de vivre végan, et je me suis cassé les dents en tombant dans le caniveau. Cela m’a fait très mal, certes au début c’était motivant et mes douleurs à l’estomac ont disparu soudainement, mais pour laisser place à d’autres symptômes plus graves ; fatigue, diarrhée, irritabilité, trouble de l’humeur, etc… Je respecte les personnes courageuses de vivre le véganisme, mais personnellement, je trouve que pour l’être humain, carnivore depuis ses débuts, c’est une arnaque.

Ce mode de vie est différent du végétalisme (Tu bouffes que des végétaux, laits et fromages compris doivent provenir de végétaux) et du végétarisme (Tu ne bouffes pas de chair animale). Je définis sommairement ces modes de vie alimentaire, vous pouvez faire une recherche sur Google, ça mange pas de pain, vous serez juste complice de l’émission de CO2 car votre ordinateur consomme de l’énergie électrique, et le serveur informatique qui vous délivrera les informations en consommera d’avantage.

En effet, Google produit énormément de CO2 et consomme une énergie électrique considérable et disproportionnée. Je ne compte pas l’énergie occasionnée par la fabrication de votre computer, de votre fauteuil, de votre slip, votre string, et vos visites inconsidérées sur les sites pornographiques. Tout ça consomme de l’énergie électrique et dégagent donc des toxiques dans la planète.

Beaucoup ne le savent pas, mais le web pollue. Avec 3,5 milliards de recherches par jour, le géant des moteurs de recherche Google est aujourd’hui le plus grand pollueur du secteur. Son activité représente 40% de l’empreinte carbone de l’ensemble d’internet.

https://fr.metrotime.be/

Revenons au véganisme, l’arnaque du siècle (avis très personnel). Il faut savoir que plus qu’un mode alimentaire, c’est tout un symbole de vie très honorable car il n’est presque pas responsable de la violence faite aux animaux dans le monde, suite à l’élevage industriel intensif. Un exemple, le concassage, broyage de poussins et de canetons, pour faire de la chaire à nuggets ou autres aliments transformés pour le foie gras par exemple. Sources : https://www.notre-planete.info/actualites/2073-poussins-broyes-vivants-oeufs

La maltraitance dans les abattoirs :

Une nouvelle enquête de L214, une association très active de défense de la cause animale, révèle des images insoutenables de maltraitance des animaux dans un abattoir de l’Indre. Les bêtes y sont mal étourdies, résistent avant d’être décapitées et saignées vivantes.

Les animaux y sont aussi saignés, écornés et découpés alors qu’ils sont encore conscients et montrent des signes de souffrance. Enfin, certaines parties du corps de ces animaux finissent dans des poubelles. 

BFMTV avec L214

C’est immonde, non ?

Donc, même si le véganisme est une arnaque, car pour moi un vrai végan c’est à poil dans la jungle à manger des bananes, c’est un mode de vie beaucoup plus sain pour la planète que celui du carnivore que je suis et grand mangeur d’huile de palme, donc criminel et acteur de premier plan de la déforestation de l’Indonésie. Désolé pour cette phrase indigeste, mais il fallait que ça sorte…

Mon seul argument contre les végans, est l’utilisation des transports en commun, de voitures, et même de vélos (oui pour la fabrication de vélo, il faut beaucoup d’énergie électrique ; note de notre rédacteur en chef Asperger). De plus, les vélos sont devenus fragiles et sont donc remplacés plus souvent. Comme l’ordinateur ou le smartphone que vous végans, utilisez pour lire mon article subliminal, intersidéral, intemporel, parfait. N’oubliez pas la banane plus haut de l’article…

Suite de la planète sucette

Oh, oui, oh, oui, et oui, on suce la planète telle une sucette, ouloulou, ouloulou ! Sauf que moi je la croque directe, je suis un patient impatient. J’oublie souvent la lumière des chiottes, je laisse mon ordinateur allumé 24h/24 et 7j/7, je mange pas forcément bio, donc je chie sale. Mais surtout, je change de smartphone trois fois par an, car je suis un nerveux, je les éclate contre les murs et les jette dans une poubelle sans tri, quand ma curatrice refuse de me donner un supplément d’argent pour m’acheter du nutella et le partager avec tous mes amis.

Tu comprends la boucle interminable du crime contre la planète ? On va jamais s’en sortir, je vous le garantie sur facture imprimée pour l’utilisation intensive de papier A4 complice de la déforestation de la Terre.

Que faire pour la planète qui part en miette ?

Et bien, heu… Je n’en sais rien et je vous le demande donc ici. Commentez votre dégout, votre complicité d’homicide involontaire ou pas d’animaux pour garnir votre assiette d’une bonne viande saignante.

la planète
Total Page Visits: 365 - Today Page Visits: 4
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *