Un forum de discussions pour le journal abrasif ?

forum de discussions
forum de discussions

Les forums de discussions ? je suis croyant non pratiquant…

Peut-être avez-vous loupé l’information, sur la page du journal de l’Abrasif, il existe un forum de discussions ; l’idée de créer « une place publique » pour l’échange d’idées, un espace partagé de parole libre. L’idée est généreuse, et Lionel créateur du journal me sollicite pour y contribuer … mais je suis d’accord, mais non, je ne pratique pas.

Qu’est-ce en vrai de vrai un forum aujourd’hui ?

Avec le journal, nous avons une expérience dans un forum extérieur, et je définirais le forum de discussions moderne, comme de l’idée rapide à emporter, du drive de la pensée. Écrire dans un forum, ce n’est ni du commentaire, ni du débat.

Le commentaire existe pour chaque article, il est peu utilisé, mais il reste utile. Parfois le commentaire est un compliment, il a été plusieurs fois pour ma part, un conseil de lecture, que je m’empresse d’utiliser. J’ai ainsi complété ma bibliothèque. Évidemment le commentaire peut être critique, mais il reste dans la discussion directe avec l’auteur.

Le débat par définition est une discussion organisée et dirigée. Il demande un animateur, un régulateur, et surtout un cadre précis. Les forums, plus ou moins organisés, deviennent rapidement, selon ma lecture, des foires d’empoigne. L’idée est de glisser une idée flash, qui percute, qui parle de soi, qui détruit le travail de réflexion des autres.

La communication prend de plus en plus la forme de confrontations, de violences lâches et verbales. Sur les réseaux sociaux, je ne pratique que FB, et j’y vois souvent des « tacles » haineux, des citations (parfois invérifiables) qui permettent d’affirmer sans exprimer une réelle réflexion. On dépose une jolie phrase, et on se pense philosophe …

L’idée est emballée et « emballante ».

Mais je suis pour …

On peut imaginer que les forums font partie de la démocratie moderne, instantanée, directe, irrévérencieuse … cela peut même participer à l’apprentissage du débat, de la rhétorique. Mais il faut au minimum un régulateur, un garant du cadre, de respect de la forme et des personnes. Ce garant ne doit pas être, pour moi, celui qui alimente le débat. Cela me fait penser aux réunions professionnelles où le chef anime la discussion, la conclusion est toujours celle du chef.

Si on veut créer un lieu d’échanges, les participants ne peuvent pas être sur des registres différents. Désolé, quand une personne a écrit 3000 pages, 300 pages ou même trois pages, il mérite mieux que trois mots pour être détruit ou pour s’expliquer. En tout cas, l’auteur, le rédacteur d’un article, le chroniqueur ne peut pas prendre la place de l’animateur ou du régulateur. Écrire est toujours un engagement, une question posée d’abord à soi-même et ensuite posée au reste du monde.

Un article …

Je ne peux parler que pour moi, mais un article représente toujours beaucoup de travail. Parfois je passe plusieurs jours dans des bouquins, parfois quelques heures, mais c’est toujours une production, un travail de forme et de fond…même si la qualité n’est pas au rendez-vous. Là, pour cet article, je vous livre mes idées, à partir de mon vécu, mais en parallèle, je viens de m’acheter un bouquin de philo sur la question, et si besoin, je reviendrai compléter, démentir, enrichir mes propos. J’ose comparer l’écriture à la scène, que ce soit court ou long, on se livre, on donne de soi, on ose, et on respecte les règles.

Quand nous étions soumis au forum extérieur, le premier quidam passant par-là donnait sa leçon, sans forcément avoir lu, pour le plaisir de briller, il est semblable au spectateur qui interrompt le spectacle, apostrophe les comédiens ;

Dans le théâtre, on peut se risquer au théâtre forum, au théâtre de rue, au théâtre d’impro … J’ai participé à toutes ces formes, mais à chaque fois nous ajustons nos « formats », nos ambitions. En théâtre de rue, parmi la foule, je ne me lancerai pas dans une tragédie.

Dans l’Abrasif, j’essaie d’alimenter des réflexions. Je vous livre mes idées, et des livres d’idées, des pensées d’autres auteurs. J’espère que parfois, vous puisez une idée, une envie de lecture. Je ne suis pas là pour convaincre les lecteurs, j’exprime, point.

Parfois, d’autres articles me font réagir, et je réagis par un article, je vous invite à prendre votre plume, à oser vous exprimer, en vous donnant le temps de présenter vos idées, pas des slogans…

Alors …

Un forum de discussions ? oui, mais pas par moi.

Total Page Visits: 424 - Today Page Visits: 2

David Lerenard

Une vie de travail et une vie de nomade, environ trente emplois et autant de lieux d'habitation dans toute la France, des rencontres multiples et intenses. Sociologue, Directeur d'action sociale auprès de demandeurs d'asile, de jeunes en rupture sociale, de personnes handicapées et de différents services d'aide à la personne, l'auteur n'a cessé de fouiller les aventures humaines dans un seul souci, nourrir la confiance en soi de chaque âme en errance. Finalement heureux de se définir en clown aux bulles de savon, il cultive les lumières fugitives.

7 réponses

  1. Excellent avis sur la question d’un forum de discussions sur le journal abrasif. Bien que tes idées soient honnêtes et pertinentes, je crois que le forum du journal sera lu avec peu d’interactions, ce qui n’en fera pas un défouloir. L’idée était pour les rédacteurs et rédactrices de faire des minis articles à débats. Des articles courts quoi. En tout cas, tes pensées me font réfléchir à d’autres moyens de communications à l’avenir. Médias vidéos, photos, etc…

    Merci pour ton analyse cher Le Renard 😉

  2. Nicolas dit :

    Point de vue intéressant mais un forum de discussion n’est ni plus ni moins que la version écrite d’une discussion que l’on pourrait avoir avec des amis ou des inconnus, à la maison ou dans un bar…
    Et les cas que vous décrivez : ceux qui veulent juste se faire entendre, ceux qui ne vous écoutent pas mais vous critiquent, ceux qui sont haineux, etc… Tout ces gens existent dans la vraie vie ce n’est pas particulier aux forums. Vous vous trompez de cible, ce n’est pas les forums que vous n’aimez pas mais c’est discuter, simplement.

    • Merci Nicolas,
      Vous illustrez en quelques lignes mon propos. Votre science de la « discussion  » vous permet de définir la vie, la communication, et d émettre un jugement personnel.
      Voilà l esprit des forums…
      Faites donc un article, ou lisez…la communication constructive, par exemple

      • Nicolas dit :

        Je donne simplement mon point de vue, je n’ai ni défini la vie ni la communication. Et si ce simple point de vue vous le considérez comme un jugement personnel c’est que vous avez perdu l’habitude de la contradiction… Encore une fois ça n’a rien à voir avec les forums puisque ici nous n’y sommes pas et que j’aurais tenu les mêmes propos dans une discussion IRL.
        D’autre part je ne comprends pas votre « Faites donc un article », je n’ai aucune raison d’écrire un article à moins que ce ne soit votre unique moyen de communication ? Article contre article ? C’est ça la communication constructive ?

    • Je pense que Lerenard est très bavard lol, et communique IRL beaucoup, ne pas juger trop vite Nicolas ^^ Cependant, je partage ton point de vue : «  »un forum de discussion n’est ni plus ni moins que la version écrite d’une discussion que l’on pourrait avoir avec des amis ou des inconnus, à la maison ou dans un bar… » »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.