Féminisme : Je m’appelle pas Léon mais j’ai un beau camion !

Féminisme
Féminisme

Femme je t’aime parce que
Lorsque le sport devient la guerre
Y a pas de gonzesses, ou si peu
Dans les hordes des supporters
Ces fanatiques fous furieux
Abreuvés de haine et de bière
Défiant les crétins en bleu
Insultant les salauds en vert
Renaud – Miss Maggie – 1985

Le féminisme vu par Diane du JA

2021 : Des féministes aussi connes que les commentateurs sportifs ! Oh merde, elles le sont aussi : ‘connes et commentatrices sportifs’

On avance ! On avance ! Mais faudrait peut être remettre un peu d’essence pour faire la route dans l’autre sens. Féministes (pseudo-féministes) d’aujourd’hui vous êtes affligeantes !

Niveau bac à sable bien loin des intellos des années 60/70 !
Simone Weil doit se retourner dans sa tombe et rougir de honte au paradis des femmes de valeurs.

– Il m’a embrassée sur la bouche – Il m’a mis la main aux fesses – Il m’a touché les seins – Il m’a dit que j’étais une pouffiasse. Ouinnnnnnnn !

Tagada bouzou bouzou areu areu !!!

Oh ça apporte vachement aux combats des femmes la place que vous occupez actuellement dans les médias alors que vous avez choisi de bosser avec des cons dont la seule valeur est à celui qui pisse le plus loin.
Votre boulot serait glorieux si justement vous l’occupiez en tant que femmes et pas femelles pour apporter l’intelligence et la sensibilité (non ce n’est pas une insulte) qui y fait défaut ; pour faire en sorte que le sport féminin y ait une vraie place et également le handisport et ça parce que votre instinct normalement vous y pousse. Une place égale et non ‘ego’… Le votre…

Je suis vraiment désolée que vos mains et vos genoux vous aient été retirés !

Mais vous croyez quoi ? Que ma génération n’a jamais pris de mains au cul ? Que nous ne nous sommes jamais fait peloter au détour d’un couloir ? Qu’on ne nous a jamais coincées pour nous voler un baiser ?
Pourquoi savions nous réagir et pas vous ? Pourquoi profitez-vous de votre pouvoir médiatique pour vous faire de la pub ? Incapables de régler vos comptes seules ?


J’ai franchement honte pour vous car vous n’aidez vos sœurs en rien à chougner ainsi.
Le matin, vous enfilez votre petit tailleur et vos talons aiguilles, vous prenez votre pilule et vous savez que vous avez aussi la possibilité d’avorter si nécessaire. Vous profitez pleinement de votre vie de femme grâce aux combats durement menés par d’autres, bien avant votre naissance mais beaucoup de vos sœurs n’ont pas cette chance et vous faites quoi pour elles ?
RIEN !


Vous vouliez un pénis et vous n’en avez pas ? Tout est possible aujourd’hui et on peut aussi remédier à cela.
Etre une femme dans un monde de mecs était beaucoup plus difficile dans les années 50/60/70 et pourtant, elles l’ont fait !!! Nous l’avons fait et nous le faisons encore. Ce monde était fait pour les mecs par les mecs et c’est avec toute notre féminité que nous l’avons conquis, sans arme et sans larme.


La femme a un savoir faire que l’homme n’a pas et n’aura jamais, vouloir être leur égale n’a rien de glorieux, la preuve vous y perdez votre bon sens et donnez un bien piètre exemple à la toute jeune génération.
Lorsque j’écoute la chanson de Renaud que j’ai placé en préambule, je me dis qu’aujourd’hui, vous, votre génération lui aurait fait un procès ! Lamentable !
C’est tellement beau d’être une femme, nous avons tellement de plus ! Alors arrêtez de nous tagger VICTIMES car les victimes les vraies vous laissent tout aussi indifférentes.

Vous merdez depuis deux décennies mais là vous touchez le fond depuis 5 ans environ.
Alors permettez-moi de vouloir rester femme et de savoir encore rire de l’être et jouir de ce plaisir de séduire tout en étant assise en haut de l’échelle.

Vive les femmes !!!

Total Page Visits: 1652 - Today Page Visits: 1

Diane [Auteur]

De formation, je suis psychanalyste Reichienne ce dont je suis fière : Reich, bien loin de ceux qui ont appauvri l'humain dans toutes ses dimensions ! J'ai suivi les cours de Jacques Lesage de la Haye Personnage haut en couleur connu pour ses manifestes contre la psychiatrie.

1 réponse

  1. françois carriat dit :

    Vive les femmes! oui, plus que oui, je suis bien d’accord avec toi, mais ce que tu dis, Diane, est un peu ambigu, avec mon regard d’homme, certes, mais avec aussi un intérêt déjà ancien pour le féminisme.. C’est ce qui me fait vomir celles et ceux qui sont gendarmes, militaires ,ou chef(fes) de multinationales. .Mais pas celles qui dénoncent les viols ou les abus des hommes..: Combien se comportent encore en terrain conquis quand ils abordent une femme ?Il y a du boulot ,là, je crois. .Et le film (dont tu présentes la b.o)., n’est pas présenté comme une réflexion sur les nouveaux rapports entre sexes: bien au contraire: je la prends comme un appel à la drague traditionnelle et franchouillarde, qui ne remet rien en cause: il faut bien dire que le féminisme a soulevé des montagnes pour ceux qui ont envie d’autre chose. . les femmes, ce sont elles qui ont mis les pieds dans le plat, et cela ne leur retire aucune séduction, au contraire: ce sont nos nouvelles amours qui nous auront fait progresser, nous les mecs.. avec plus de prudence , un peu de méfiance, aussi, mais une certitude balourde: la délicatesse et le respect de l’autre..au nom de sa liberté, et donc de la nôtre.. c’est cela qu’on devrait apprendre; nous sommes encore à l’école, au début.. pas celle du body-building ou la dernière cotation en bourse(s!)
    bon, ça veut pas dire grand chose, mais c’était juste une pierre dans ton jardin..
    tu me la renvoies quand tu veux: je sais qu’elle ne sera pas mal intentionnée, de toutes façons..et je n’ai peut-être pas compris le sens de ces lignes: tu voudras bien m’en excuser..
    bien à toi
    françois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *