Entretien avec un homosexuel [Témoignage et Homophobie]

homophobie
Nique les homophobes

Amour d’Homosexuel

Je suis Jean Sébastien Dumoulin et je suis homosexuel. Mon attirance envers les hommes, je l’ai découverte à l’age de 17 ans. Tout petit je jouais avec les filles de mon age. Je suis tombé amoureux d’un homme, et c’est avec lui que j’ai eu ma première relation sexuel. Au tout début j’ai eu peur mais par la suite il m’a rendu heureux. Vers mes 19 ans je suis parti vivre en collocation avec un couple d’homosexuel.

Ils m’ont apprit à connaitre ce milieu mystérieux et beau à la fois. Dans cet univers j’ai apprit que l’attirance et la beauté prenaient une grande place. Alors j’ai changé complètement de façon de vivre. Entre les U.V, pour bronzer, les fringues moulants à la mode, et bien-sûr, les vêtements au nom de ce grand couturier Jean Paul Gaultier. Dans ce milieu, il y a beaucoup de clan comme les jeunes travesties, les costauds balaises, mais aussi les S.M (sadomasochistes).

homosexuel

Très vite, je me suis fait une place chez les homos. Je m’éclatais dans les nuits parisiennes et mes aventures étaient nombreuses ; j’ai aussi connu les produits tels que la cocaïne, les extasies, le poppers, mais également l’alcool. Je vivais la nuit et je côtoyais le monde de la jet set. Dans cette catégorie sociale il y a beaucoup de couples libertins. J’ai vécu de belles histoires d’amour, et même les relations d’une nuit.

L’apparence compte énormément chez les homos, c’est pour ça que je faisais comme mes amis. J’allais dans les grands magasins de vêtements et j’allais faire des soins cosmétiques pour me sentir bien dans ma peau. Je sortais en boite de nuit et c’est là que j’ai connu un certain Christophe qui m’a fait rentrer comme Monsieur Pipi (un pee pee boy) au Queen.

C’est à cette époque que j’ai fréquenté à Paris les discothèques le Queen, le Boy et les bains douches. C’est là que j’ai fait la connaissance de l’homme qui a partagé une tranche de ma vie pendant 4 ans. Directement, il m’a annoncé qu’il était séropositif, mais je crois que l’amour était plus fort que la maladie. Je suis resté avec lui jusqu’à sa mort. Et je pense que son décès a cassé la flemme qui était dans mon cœur.

C’est à partir de là que mes histoires de cœur ou d’amitié dépassaient la maladie. Beaucoup de personne, hétéros ou homos, ont peur du VIH. Je suis parti avec un ami faire le test du SIDA la peur au ventre et c’est là que l’on m’a dit que j’étais séronégatif. Pourtant, j’ai eu des aventures non protégées. C’est pour cette raison que je tire la sonnette d’alarme pour dire aux jeunes homosexuels de se protéger. C’est un milieu où des gens dangereux ne préviennent pas qu’ils sont contaminés par le sida et le transmettent sans réfléchir à leur compagnon.

Je voudrai dire aussi que dans ce monde il y a beaucoup d’homosexuels malheureux, mal dans leur peau à cause de certaines personnes dont la moquerie est mesquine. J’ai rencontré une fois un jeune homme qui était mal dans sa peau et rejeté par le milieu. Quand il venait avec moi en soirée il se sentait mal à l’aise et gêné, puis je crois que dans ma pensée j’ai toujours eu le souvenir de quelqu’un de très gentil. Mais malheureusement il s’est suicidé à cause du dur regard des autres. Parce que dans ce milieu l’apparence passe avant tout.

Dans les boites de nuit, c’est m’as-tu-vu…

Je voudrai dire aussi que ma famille ne comprenait pas mon homosexualité. C’est pour cela qu’il me rejetai constamment. Egalement, le regard des autres gens envers les homos est dégouttant. Ils disent que l’on est tous porteur du virus, que l’on est malade et responsable de cette maladie.

homosexuel

J’ai rencontré des gens qui n’aimaient pas les homos et des mois plus tard je les ai vu en compagnie de jeune garçon, alors je crois qu’il y a des pédés refoulés. On a tous un coté masculin et féminin et de devenir homo n’est pas une maladie mais un choix. Pour moi, en ce moment, je suis célibataire du haut de mes 1m65, de mes yeux verts, je suis un cœur à prendre. Je cherche toujours l’âme sœur. Mais j’aimerai bien que ce soit quelqu’un de plus vieux que moi. J’ai 49 ans et je crois que sur terre quelqu’un saura m’écouter et me rendre heureux.

L’homophobie ? Des moqueries aux tabassages, les crachas à la figure, l’irrespect envers moi des gens que je connaissais m’a fait beaucoup de mal. C’est pour ça que j’aimerai trouver une personne qui saura m’écouter et me comprendre.

En ce moment, je suis dans un hôpital à la clinique psychiatrique de la Borde et je vis en présence de gens avec qui je me sens bien et qui me font rire. Sur la terre, si on est là, si on se rencontre, c’est que la vie est faite ainsi. On doit tous avoir une chance au moins de savoir apprécier la vie tel que l’on est. J’espère, recevoir des lettres et des messages pour savoir comment les gens savent donner du temps, une écoute pour savoir que sur cette terre enfin je pourrai revivre le bonheur.

Je voudrai vous dire que l’amour n’est pas un jeu d’enfant, c’est une parole d’ainsi-sois-je, je suis fan de Mylène Farmer, comme beaucoup d’homos. Il y a aussi Line Renaud (Jacqueline Ente) qui a fait une belle chanson « C’est pas l’heure » avec Mylène Farmer. Line Renaud militante contre le SIDA « l’Association des Artistes Contre le Sida ». Tout ça pour dire bonne lecture.

Jean Sébastien

Ainsi soit je… est le huitième single de la carrière de Mylène Farmer sorti en avril 1988. C’est le deuxième extrait de l’album du même nom.

Bulle de chagrin
Boule d’incertitude
Tant de matins
Que rien ne dissimule
Je veux mon hiver
M’endormir loin de tes chimères
Je sais bien que je mens
Je sais bien que j’ai froid dedans

Bulle de chagrin
Boule d’incertitude
De nos destins
Naît que solitude
Tu dis qu’il faut du temps
Qu’aimer n’est pas un jeu d’enfant
Je sais bien que tu mens
Mais je suis si seule à présent

Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit-il
Ainsi moi je
Prie pour que tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit ma vie
Tant pis

Bulle de chagrin
Boule d’incertitude
Deux orphelins
Que le temps défigure
Je voudrais mon hiver
M’endormir loin de tes chimères
Tu sais bien que je mens
Tu sais bien que j’ai froid dedans

Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit-il
Ainsi moi je
Prie pour que tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit ma vie
Tant pisAinsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit-il
Ainsi moi je


Prie pour que tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit ma vie
Tant pis

Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit-il
Ainsi moi je
Prie pour que tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit ma vie

Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit-il
Ainsi moi je
Prie pour que tu
Fuies mon exil
Mais quel espoir
Pourrais-je avoir
Quand tout est noir?
Ainsi soit je
Ainsi soit tu
Ainsi soit ma vie
Tant pis

Mylène Farmer

Total Page Visits: 638 - Today Page Visits: 2
Jean Sébastien [Auteur]

Jean Sébastien [Auteur]

Je suis un doux poètes de la vie passionné de musique en tout genre et fan de Mylène Farmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *