Édito Spécial Violence : Gifle Macron ; violences policières ; Féminicides

lorenzo feat violence
lorenzo feat violence

Spécial Violence

Pas d’introduction, j’enchaine sur la gifle de mon pote Macron. L’homme qui a giflé Emmanuel Macron est condamné à dix-huit mois de prison dont quatre ferme. C’est bien, je ne cautionne pas cet acte malveillant. Bon, d’accord, je mens…

La violence policière n’est pas sanctionnée à la hauteur d’une violence envers notre président et la violence conjugale, on s’en fout. La rapidité où la sanction est tombée pour l’homme qui a baffé Macron m’étonne, me surprend, c’est bien plus rapide qu’une baffe sur une pauvre femme, et plus répressive également.

Alors la justice est une grosse salope et je le revendique, elle n’est plus qu’une grosse pute qui tapine pour le gouvernement. Pardon pour mon vomi, ma diarrhée, mais parfois il faut expulser, n’est-ce pas ?

Les féminicides ? On en parle ? 53 !!! C’est le nombre de femmes tuées en 2021 et nous ne sommes qu’un dimanche 13 juin 2021. Va falloir se bouger le fion Monsieur Macron avec vos apôtres bien trop nombreux et inefficaces… Je suis écœuré, j’ai envie de gerber à nouveau et de foutre aussi des gifles verbales et physiques.

Une quinquagénaire a été retrouvée sans vie à son domicile, dans la commune d’Armillac (Lot-et-Garonne), vendredi 11 juin 2021 en fin de journée.

Allez emmerder les jeunes et leur pschitt, plutôt que les dealers ou les barons de la drogue bande de couilles moles.

Sofian Hambli, né en juin 1975 à Mulhouse, d’origine tunisienne, est l’un des plus grands trafiquants français de haschich du XXIe siècle.

Allez aussi tabasser du Gilet Jaune, pour une bonne omelette, ça ne rend pas les coups et ça a très bon goût.

Bande d’enculer, oui je gerbe, si tu n’aimes pas tu ne lis pas et puis c’est tout…

Les violences humaines faites au monde !

Violence et nique la justice + BAC

Violence
appel aux dons sdf

Lionel Belarbi

Tout d’abord, bienvenue à bord de mon bâtiment de guerre, la rubrique des chroniques qui piquent. La température y est tellement haute que je ne peux l’évaluer. Vous êtes invités à me signaler tous délires disproportionnés, même si j’en ferai encore plus face à la critique, car elle m’excite. Je traite et analyse des sujets et thèmes qui me font frémir de délire, j’exerce en toute impunité. Auteur bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique, je me prends toujours au sérieux, ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.