Conçu pour en chier ? ACTE X

Conçu pour en chier ? ACTE 1 - 2 & 3
Conçu pour en chier ? ACTE 1 – 2 & 3

Conçu pour en chier acte 1

Détruis une vie, il en renaitra d’autres.

lionel belarbi
lionel belarbi

La vie est une douce tartine de fraises et je n’ai pas eu l’occasion d’y gouter tous les jours ; enfin, une fois de temps en temps, ce n’est pas si mal. La psychiatrie a failli me rendre pourri, j’ai fait du mal, mais elle m’a quand même forgé avec une vision plus optimiste de ma partition, et aujourd’hui je m’accroche à ce fruit sucré, chaque jour que je fais.

Hier, je désirais mourir, demain je me battrai comme les vrais martyrs. Je ne me suis jamais couché, mon ami, et à ce jour je n’écrirai plus mes larmes de sang, mais des mots de joies. Oui, à cet instant j’ai la chance d’être encore là et de toucher au bonheur. Les douleurs, le passé demeurent encore dans mon corps et mon esprit, mais le présent et le futur aussi. Je composerai les plus belles mélodies avec elle.

Ces mots sont pour nous.

Conçu pour en chier acte 2

Conçu pour en chier acte 2

Conçu pour en chier
Conçu pour en chier

J’ai menti…

La vie est une excellente larme de sang au gout généreux et aux tanins veloutés que je déguste avec un soupçon de folie toutes les nuits. La tartine de fraise, je la laisse aux optimistes. Je ne suis pas pessimiste pour autant, croyez-moi, je suis un doux rêveur de contes de fées et de films d’horreur, car ces longs-métrages sont bien moins douloureux dans mes songes que dans la réalité.

La correctrice et l’auteur
 
Je la désire castratrice ma belle correctrice
Elle frappe fort pour que ma plume soit d’or
Dans l’élision elle excelle ma divine dominatrice
Elle est le pilier de mes maux, mon contrefort  
 
La violence de ses critiques me pique au cœur
Ses observations sont punition ou faveur
Elle cogne si bien cette catin de malheur !
Elle m’obsède la panthère noire de mes peurs
 
Mais sur quels pieds danser je la questionne
Combien de vers sont-ils nécessaires ma douce lionne ?
Elle me répond très sec et pas trop monotone
Tes rimes sont certes trompeuses, mais résonnent !
 
Elle sera la poudre de tous mes canons
L’élite, la maîtresse de toutes mes leçons
Oh oui ! Fouette-moi ! Je suis le sang
D’encre qui rougit de ta cravache à con !
 
Je l’aime et la déteste cette relation délictueuse
Quand j’ose l’ecchymose verbale, elle est si heureuse
Elle est ma muse et lutte contre ma lame peureuse
M’aiguise avec ses dents pour des nocturnes non pieuses

Lionel B. 

Conçu pour en chier
Conçu pour en chier

Conçu pour en chier acte 3

Jazz et voyage

Je me laisse bercer par des notes noires et blanches. Le jazz me permet d’écrire en rythme et m’inspire pour des mots voyageurs sans censures. Je navigue sur une mer sage remplie de sirènes qui ont du dévouement pour mon corps. Je glisse sur une vague infinie, elle est belle et si douce cette écume. Mon cap est incertain sur une brise du matin.  Je prends les devants pour une mélodie envoûtante et vertigineuse. 

Laissez-vous aller, il fait frais, c’est divin. Profitez de la nage, débarrassez-vous de la rage, elle n’est qu’une simple page tournée vers un passé accidenté et oublié. Je vous ordonne de vous détendre en musique et prose. Non, je ne vous oblige à rien finalement. Faites ce qu’il vous semble juste ou injuste. Vice et vertu forment une paire câline, un équilibre mental sans failles.

Second acte, le naufrage de votre navire, échoué sur une île déserte. Votre seul ami ? Le son des oiseaux marins et des noix de coco qui tombent sur un sol sablonneux. Pas de couteau, pas d’ennemi, c’est bientôt la fin de votre vie que vous avez tant désirée. Peut-être allez-vous faire une rencontre ? Pas celle qui est attendue, la surprise vous excite. Vous vous endormez à la belle étoile.

Le réveil est choquant, l’eau bouillante vous a retiré de votre rêve sexuel. De sublimes Déesses démoniaques et vibrantes sont autour de vous. Elles chantent en cœurs des mots que vous ne comprenez pas. La scène est horrible puisqu’elles vont vous faire cuire puis vous bouffer, vous déguster. 

Votre agitation naturelle renverse la chauffe-gamelle géante improvisée et cela agace fortement vos fins gourmets. Avec le reste de vos forces, vous courrez comme jamais en direction d’une plage où les coraux déchiquètent vos pieds libérant suffisamment de sang pour alerter les requins qu’un festin, non loin, se prépare.

Ces poissons maudits se délectent de votre chair déshydratée pourtant tendre. 

Vous ne regrettez rien, vous êtes enfin mort.

Conçu pour en chier
Conçu pour en chier

Enfer moléculaire et paradis stellaire

Je la déguste très amèrement 
Nuit et jour aux heures bien précises
Elle danse dans ma bouche tel le vent 
Dégénèrent pour deux trois bêtises
Je meurs tout seul dans cet instant
Mais quel est ce Dieu qui me brise
Ce doux paradis bien tranchant
Mon sang roucoule dans la Tamise

Mes envies acides volent en l’air
Virevoltent et glissent sur la mer
Cybèle, mère des Cieux, mais amère
Putain de vous ! Trop bien en chair !
Pourquoi coulez-vous cette galère ?
C’est la mienne que je désire taire !
Ciel noir qui s’oppose à la terre
Voyez-vous mon beau rouge qui erre ?

Dans l’océan nous naviguons
C’est avec vous seul que mon ire
S’accroit pour détruire les géants
Navires qui nous ont dans leur mire
Au soleil levant, nous vaincrons
Ces bâtiments de guerre et pire
Mon sang fera pâlir les gens
Qui gouterons mon élixir

Au réveil, faites place aux misères
Du firmament jusqu’en enfer
Difficile est cette infirmière
À convaincre pour lui jouer un air
Décousu, mais qui peut lui plaire
Une belle mélodie éphémère
Un sanglant voyage stellaire
Pour une ritournelle à huit vers

Total Page Visits: 654 - Today Page Visits: 1

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistique ou autres, j’exerce en toute impunité. Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique. Merci de me signaler les fautes d'orthographe, elles sont nombreuses et je m'en excuse par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *