Appel aux dons – Solidarité – Solidaire – Précarité

appel aux dons

Le Journal Abrasif lance un appel aux dons

Cela fait un an que votre journal numérique favori fonctionne sans dons, ni paiements à l’accès du contenu, et encore moins avec de la publicité que nous refusons sur votre journal abrasif.

Ce journal traite des sujets oubliés et invisibles que les médias ne veulent pas car ce n’est pas vendeur. Nous ? On ne baisse pas notre pantalon à vendre notre espace de rédaction aux régies publicitaires intrusives.

Franc-tireur, LJA n’a pas peur de déranger, provoquer, dénoncer, voire dans des mesures extrêmes, insulter ! De plus, nous sommes libres et indépendants !

Je rappelle que LJA (le journal abrasif) est en pleine évolution et a de plus en plus d’interactions avec les lecteurs. Alors oui, au début ça fonctionnait bien sans argent, mise à part les 600€ que j’ai dû verser pour le serveur à l’année avec mon AAH, tout allait pour le mieux.

Sauf que l’équipe que j’ai composé devient sérieuse, 20 membres actifs sont bénévoles pour le journal : des rédacteurs, une porte-parole, 3 SEO référenceurs, un technicien informatique, une conseillère pour le journal, 2 correctrices complètement débordées, oui, je sais ça se voit lol, etc… Nous ne sommes bien-sûr pas rémunérés, au contraire nous donnons de l’argent au journal pour son fonctionnement.

L’idée pour les Hommes et Femmes SDF

appel aux dons sdf femme
appel aux dons

Alors m’est venue une idée dans ma tête d’allumette. Puisque le projet du journal c’est de créer une association pour l’aide et l’assistance des personnes en situation de précarité extrême et à la rue; Homme SDF ou Femmes SDF et sans-abris.

Cette association aura pour but, d’informer les abonnés via le journal abrasif, de travailler sur le terrain pour les dossiers du WebZine et en télétravail pour assister les personnes à la rue et désemparées par les démarches administratives. On va récolter de l’argent pour le fonctionnement du site : 1200€ par an, et avec le reste si il y en a trop, le dépenser pour aider les hommes et femmes qui vivent dans la rue et qui rédigent volontairement pour le journal abrasif.

Le reste de l’argent aux SDF et sans-abris

Cette argent servira également de cagnotte, ainsi si il y a une urgence pour un de nos ami(e)s de la rue : nourriture, vêtement, hôtel, hébergement, ouverture de compte bancaire en ligne, impressions de documents, timbres, recharges téléphone, et plein de choses qu’ont besoin les hommes et femmes SDF à la rue.

Cela ne parait rien vu comme ça, mais se seront des gestes vitaux pour les sans-abris et SDF qui réchaufferont les cœurs.

Nous agirons dans le Le Loir-et-Cher sur place et à distance pour le restant de la France, dans un premier temps, et dans le monde quand nous aurons encore plus d’abonnés et de dons.

Pourquoi ne pas rémunérer les Auteurs ?

C’est le contrat morale avant d’intégrer l’équipe. Tout le monde est bénévole même le patron 😉 SeulEs les personnes à la rue bénéficient d’une petite rétribution quand on en a la possibilité. L’argent c’est pour les personnes en situation précaire, point.

Vous recrutez encore des bénévoles ?

Oh que oui ! contactez la rédaction : contact@lejournalabrasif.fr

Le patron dit ne pas aimer l’argent

appel aux dons sdf

Je déteste l’argent, il me dégoute et ne fait pas mon bonheur. Ce qui me rend joyeux c’est d’aider une personne en situation d’urgence et qu’une fois la mission réussie, qu’elles me disent merci, voire qu’elle me prenne dans ses bras la larme à l’œil. C’est ça ma vocation, pas l’argent. Si je lance un appel aux dons, c’est uniquement pour redistribuer l’argent directement aux personnes concernées, hommes et femmes SDF et sans-abris.

Toutefois, j’utilise l’argent, mais à bonne escient sans délirer avec. L’argent est un outil pas un plaisir. Exemple, je vis avec 1000€ d’AAH par mois. Je suis nourris logé, blanchi, c’est donc de l’argent de poche. Comme je suis handicapé, je touche de l’argent et je le redistribue à mes amis SDF ou pour payer les abonnements internet, téléphone, bureautique, etc. J’aide aussi les personnes les plus démunies à créer leur blog pour qu’ils puissent s’exprimer sur le WEB (Grosse demande).

Donc, vos dons n’iront pas dans nos poches, ça s’est certain, l’argent sera redistribué en direct aux personnes à la rue et dans l’urgence sans passer par une association ou un intermédiaire.

Quelles sont les garanties pour l’appel aux dons ?

Oui, ne pas savoir à qui l’on donne de l’argent est difficile. Donc je termine par ma présentation :

Je suis le fondateur du journal abrasif

Je m’appelle Lionel Belarbi (faites une recherche sur Google) <=

Je travaille en tant qu’auteur chez deux maisons d’édition à compte éditeur, c’est à dire que je suis payé pour écrire et non l’inverse. Cependant, j’ai du gagner en 5 ans 150€ pour deux livres publiés, alors… En effet, j’offre les versions numériques et j’autorise le partage en masse. Encore une fois, l’argent n’est qu’un outil. Merci de m’avoir lu.

Même 1€ c’est énorme pour un appel aux dons !

Il n’y a pas de petits dons; 1€ c’est déjà énorme ! De plus, vous pouvez nous faire part de vos dons divers par mail : tickets restaurants, bons d’achats, un ordinateur, un smartphone (même cassé, je répare illico) , etc ! Attention, n’envoyez rien avant un contact mail avec la rédaction.

Les contacts de l’appel aux dons

Le formulaire d’envoi pour prise de contact avec la rédaction

L’adresse mail : contact@lejournalabrasif.fr

Pour un don matériel : lionel.belarbi@gmail.com

Votre don solidaire en toute solidarité

appel aux dons

=> Faites votre don en toute solidarité et sécurité <=

=> Nous vous remercions de votre générosité <=

Notre sœur Emmanuelle est notre pilier pour garder le moral

Total Page Visits: 853 - Today Page Visits: 7
Avatar

Lionel Belarbi

Sur ce blog je traite et analyse des sujets d’actualités qui me font frémir de délire, sans avoir un avis journalistiques ou autres, j’exerce en toute impunité.Écrivain bipolaire à la plume corrosive, poétique, parfois humoristique ou tragique, mais toujours authentique.Merci de me signaler les photes d'orthographes, elles sont nombreuses et je m'en excuses par avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *