Vous êtes dangereux pour vous et pour les autres

chambre d'isolement Antipsychiatrie

Antipsychiatrie

J’ai été enfermé en psychiatrie deux fois quand j’étais jeune car… j’étais différent ! Je suis clairement Antipsychiatrie, et pourtant je suis probablement le plus modéré des antipsychiatries que vous pouvez croiser.

On désigne par le terme antipsychiatrie l’ensemble des courants qui considèrent que la psychiatrie n’est pas une spécialité de la médecine au même titre que les autres et que sa pratique est nuisible autant pour les personnes souffrant de troubles psychiques que pour la société en général

Wikipedia
antipsychiatrie

Certaines critiques sont très générales et considèrent tout traitement psychiatrique comme intrinsèquement illégitime et iatrogène. C’est notamment le cas de certains anciens patients devenus « antipsychiatriques » qui se désignent comme étant « des survivants » de la méthode psychiatrique plutôt que des patient

Wikipedia

D’autres critiques antipsychiatriques sont, elles, de portée plus restreinte et se focalisent sur certaines modalités de traitement (refus des hospitalisations sous contrainte, par exemple), tout en acceptant que certains traitements psychiatriques puissent apporter une diminution de la souffrance psychique

Wikipedia
psychiatrie d'urgence

C’est pas aussi simple que ça

Si vous êtes soignant, vous n’allez pas être d’accord avec moi, car je vais démonter votre principal argument, avec des témoignages mais aussi des études scientifiques ! Bref, vous allez râler en tant que soignant

Ceci est une brève qui va t’expliquer pourquoi TU est dangereux pour toi et pour les autres aux yeux d’un psychiatre ! Tu verras qu’une fois que tu commenceras cet article tu voudras aller jusqu’à la fin ! Cet article fait écho à des choses dites sur Twitter, ce document peut donc être lu seul mais je vous conseille d’aller voir sur Twitter https://twitter.com/AspergerDefense

Pourquoi vous êtes dangereux pour vous et pour les autres ?

La prévalence des troubles bipolaires est de 1 a 2% et celle de la schizophrénie est de 0,4%: Autrement dit, 2,4% de la population a un ticket plein tarif aller simple vers le cauchemar, A VIE, Des soins sans consentement ! Vous, avez-vous un trouble ? Si oui, vous avez déjà vécu les soins sans consentement, sinon, continuez quand même, car en tant que psychiatre (non) je vous assure que vous êtes dangereux pour vous et pour les autres !

Avez-vous déjà eu l’idée de mettre fin a vos jours ? Avez vous déjà envoyé un seul message de MENACE dans votre vie ? parfait ! Vous vous disputez avec quelqu’un et cette personne veut se débarrasser de vous, vous lui avez confié « d’en avoir marre de cette vie » et elle trouve ce message de menace que vous avez envoyé deux ans plus tôt… Vous vous disputez, les insultes fusent… (les insultes sont inutiles, on rappelle) et là, l’autre personne appelle les pompiers en disant que vous voulez la tuer ! La dispute était très forte, vous pleurez, vous êtes a fleur de peau, c’est normal…. Les pompiers arrivent et vous voient en train de pleurer, vous leur expliquez la situation et… ils s’en fichent bien sûr ! On vous envoie en psychiatrie, et vous vous débattez, rien de plus normal, vous n’êtes pas fou ou folle ! Vous arrivez aux urgences, il y a quelqu’un qui se vide des deux côtés comme si il avait le choléra et quelqu’un qui hurle de douleur et qui semble attendre depuis deux jours, mais tout le monde s’en fiche (ça fera l’objet d’un article ça). Puis on vous transfert vers un autre service, le service psychiatrique, pour évaluer votre état émotionnel et la cohérence de votre discours, alors que vous venez d’avoir une dispute avancée avec quelqu’un, que vous avez été attaché et que vous avez fini aux urgences dans un chaos pas possible.

VRAI BORDEL
Vous voyez le psychiatre

« J’ai eu une dispute avec quelqu’un, j’ai été attaché, j’ai rien fait !!!!!!!!! »

« Vous êtes Schizoaffectif ! »

C’est tout… rien d’autre !

Et VOUS ÊTES ENFERMÉ !

On vous enfile des produits sédatifs qui vont ralentir votre activité cérébrale (benzodiazépines) ou bloquer votre dopamine et donc votre circuit de la récompense et votre système moteur (antipsychotiques) , alors que vous n’en avez PAS BESOIN !

Ces médicaments, des gens en ont besoin, mais pas n’importe qui !

Vous y passez 30 Jours en faisant le prisonnier modèle, puis… on vous relâche avec des médicaments à vie ! Et c’est maintenant que vous avez envie de vous suicider….

LES RAISONS DE MON ANALYSE

Pourquoi vous avez été enfermé ?

POURQUOI ?

« Cé lé labo  farmaceutik »

« lé psykiatres son sadic »

Vous vous rappelez de ce qu’on a dit dans mon premier article ?

Aucune théorie du complot tant que la théorie du complot reste théorie, non sourcée !

Les raisons grossièrement c’est :

1/ On ne diagnostique PAS en psychiatrie, à la limite on pourrait dire que c’est un diagnostique clinique, mais NON !

Même pas, puisqu’on ne voit pas une inflammation, une toux, ou une difficulté à marcher, tout ce qu’on voit sans analyse médicale c’est ce que sortent les cordes vocales d’un patient…. C’est acceptable pour une angine, pas pour une maladie chronique qui va impacter la vie de quelqu’un, et lui faire prendre des traitements lourds ! (Voir l’article de Nans sur le sujet, « Les neuroleptiques, pour ou contre ? » sur le Journal Abrasif » https://lejournalabrasif.fr/les-neuroleptiques/

2/ On est tous psychophobes, on a peur de la différence…. Les psychiatres n’échappent pas a la règle !

ALLER PLUS LOIN

1/ Je vais maintenant démonter l’un des principaux arguments des soignants et autres, avec une étude scientifique (Promis, je ne vous fait pas une Andrew Wakefield)

Andrew Wakefield (né en 1957) est un ancien chirurgien britannique et chercheur médical connu pour ses prétentions frauduleuses1 d’une relation de cause à effet entre le vaccin rougeole-oreillons-rubéoles (vaccin ROR) et ce qu’il a appelé « l’entérocolite autistique » (autistic enterocolitis), terme de son invention. L’idée d’un lien entre le ROR et la prétendue entérocolite autistique a été forgée par Wakefield pour décrire une forme de maladie inflammatoire des intestins, dont l’existence n’a jamais été prouvée2.
Malgré de nombreuses recherches épidémiologiques démontrant une absence de lien entre les vaccins et l’autisme, un consensus général dans la communauté scientifique et la 
fraude scientifique avérée de la part de Wakefield3,4,5, le grand public reste divisé sur la question6.

Wikipedia

« Oui mais il faut enfermer en soins sans consentement pour éviter le danger pour soi même et les autres »

Je ne vais pas me pencher sur l’idée a la Kim Jong-un  d’enfermer quelqu’un car il « POURRAIT » être dangereux pour les autres (Enfermer préventivement, c’est non). Oui parfois, rarement, des gens ayant des maladies mentales peuvent commettre des violences, mais justement on a un système judiciaire pour cela ! Cette étude scientifique a prouvé que le risque suicidaire était augmenté en cas d’hospitalisation ou de traitement médicamenteux !

« L’admission en psychiatrie et/ou le traitement médicamenteux était fortement associé au risque de suicide » voir l’étude ci-dessus !

Comme je vous l’ai dit, hors de question de faire une Andrew Wakefield, il ne s’agit que D’UNE SEULE ETUDE, c’est pourquoi, il suffira d’une étude prouvant le contraire pour que celle-ci soit invalidée (nombre de participants identique ou plus élevé)

Mais toute croyance, expérience disant le contraire ne VAUT PAS une étude scientifique donc… Les pro- soins sans consentement, trouvez une étude similaire qui dit le contraire, parce que la science dit clairement que L’admission et/ou le traitement médicamenteux augmente le risque suicidaire et non l’inverse donc va falloir prouver l’inverse a votre tour !

 2/ Le témoignage de @ben166661 similaire a l’histoire qu’on a inventé ici, sauf que son témoignage est réel et s’est passé il y a moins de deux ans.

Il y a en a d’autres, voir sur twitter @AspergerDefense !

Comme la dernière fois, je ne vous ai pas fourni une réflexion toute faite mais des éléments, des liens, une idée de ce que sont en réalité les soins sans consentement, maintenant c’est à vous de réfléchir !

Total Page Visits: 967 - Today Page Visits: 2
Asperger Défense [Rédacteur en Chef]

Asperger Défense [Rédacteur en Chef]

Autiste asperger en lutte contre les soins sans consentement, pro-choix, et souhaitant, non pas fournir un simple avis comme généralement c'est le cas sur les réseaux sociaux, mais des analyses plus rationnelles et nuancées.

6 réponses

  1. Et stop aux soins sans consentement !

  2. Nans Nans dit :

    J’ai lu l’article et je ne suis pas d’accord avec le fond et la forme car vous faites peur aux gens qui ont besoin d’un traitement mais ne s’en rendent pas compte et qui pourrait avoir peur d’en prendre un en vous lisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *